Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Wall Street salue une accalmie sur le front du commerce

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
12/09/2019 | 23:15
WALL STREET TERMINE EN HAUSSE

(Reuters) - La Bourse de New York a terminé jeudi en hausse modérée à la faveur d'une fragile apaisement dans les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine qui pèsent sur les marchés depuis un an et demi.

Les investisseurs ont par ailleurs accueilli plutôt favorablement l'annonce par la Banque centrale européenne (BCE) de nouvelles mesures de soutien à l'économie de la zone euro, parmi lesquelles la baisse de l'un de ses trois taux directeurs et la relance de ses achats d'obligations.

L'indice Dow Jones a gagné 45,41 points (0,17%) à 27.182,45.

Le S&P-500, plus large, a pris 8,64 points, soit 0,29%, à 3.009,57 après avoir frôlé en séance son record absolu à 3.027,98.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 24,79 points (0,30%) à 8.194,47.

Après la BCE, la Réserve fédérale américaine pourrait elle aussi assouplir sa politique monétaire la semaine prochaine, un scénario qui n'est pas remis en cause par les tout derniers indicateurs économiques en date, en dépit d'une accélération de l'inflation de base en août.

Le principal facteur de soutien des actions a cependant été l'annonce par Donald Trump du report de deux semaines de l'augmentation des taxes douanières sur 250 milliards de dollars (227 milliards d'euros) de produits chinois importés aux Etats-Unis, perçue comme un geste encourageant avant les négociations commerciales des prochaines semaines entre les deux pays.

VALEURS

Sur les 11 indices secteurs du S&P, seuls celui de l'énergie et de la santé ont fini dans le rouge.

Parmi les valeurs sensibles aux fluctuations des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, le producteur de semi-conducteurs Advanced Micro Devices a gagné 1,51%.

Alphabet a pris 1,23% après un accord à près d'un milliard d'euros entre Google et l'Etat français pour régler définitivement de vieux litiges avec l'administration fiscale et la justice.

A la baisse, Deere et Caterpillar ont perdu respectivement 1,13% et 1,01% après avoir vu chacun leur recommandation dégradée par Wells Fargo.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes ont terminé dans le vert mais sous leurs plus hauts du jour après les annonces de la BCE qui ne répondent que partiellement aux attentes des investisseurs face aux multiples signes de ralentissement de l'économie.

À Paris, le CAC 40 a fini sur une progression de 0,44% (24,8 points) à 5.642,86 points après un pic à 5.667,46 pendant la conférence de presse de la BCE. A Londres, le FTSE 100 a pris 0,09% et à Francfort, le Dax a avancé de 0,41%.

L'indice EuroStoxx 50 a gagné 0,63%, le FTSEurofirst 300 0,19% et le Stoxx 600 affiche en clôture une progression de 0,2% après avoir pris jusqu'à 0,78%.

La BCE a, comme attendu, réduit son taux de dépôt de dix points de base à -0,5% tout en introduisant un système de modulation pour atténuer son coût pour les banques; elle reprendra parallèlement en novembre ses achats d'obligations sur les marchés au rythme de 20 milliards d'euros par mois et elle s'est engagée à maintenir des taux bas "aussi longtemps que nécessaire".

Mais certains investisseurs espéraient une baisse de taux plus marquée et un QE plus important.

"Trop peu et trop tard: c'est le jugement immédiat de beaucoup d'observateurs européens", résume ainsi James Bentley, directeur de Financial Markets Online. "Alors que la BCE actionne enfin sérieusement les leviers du soutien monétaire, de nombreux observateurs européens doutent que cela soit suffisant", ajoute-t-il.

CHANGES

Après un bref passage à vide et un plus bas à 1,0925 dollar en réaction au communiqué de politique monétaire de la BCE, l'euro est reparti à la hausse pour prendre 0,5% face au dollar à 1,1063 au moment de la clôture de Wall Street, les cambistes ayant surtout retenu des annonces du jour que l'institution de Francfort n'avait pas opté pour les mesures les plus extrêmes évoquées ces dernières semaines sur les marchés.

"On a eu un peu de tout mais au final, je crois que les marchés attendaient la grosse artillerie et qu'il n'ont pas eu du tout la grosse artillerie", résume Win Thin, responsable de la stratégie devises de Brown Brothers Harriman à New York.

L'"indice dollar", qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, abandonne 0,28%.

TAUX

Comme l'euro, les rendements des emprunts d'Etat de référence de la zone euro ont piqué du nez après la publication du communiqué de la BCE mais ils sont ensuite repartis à la hausse.

Celui du Bund allemand à dix ans a pris plus de deux points de base à -0,52% après un plus bas à -0,647%.

Sur le marché américain, le rendement des Treasuries à dix ans a suivi en partie les fluctuations de ceux de la zone euro, tombant sous 1,67% avant de remonter à 1,78%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole ont terminé jeudi en repli après une réunion ministérielle de l'"Opep+", qui n'a débouché sur aucune décision allant dans le sens d'une réduction accrue de la production, et le démenti apporté par la Maison blanche aux informations sur un possible accord commercial provisoire entre les Etats-Unis et la Chine.

Le nouveau ministre saoudien de l'Energie a déclaré à l'issue de cette réunion qu'aucune nouvelle baisse de production ne serait décidée avant la réunion semestrielle de l'Opep en décembre.

Le contrat octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 66 cents, soit 1,18%, à 55,09 dollars le baril.

Le Brent de mer du Nord à échéance en novembre a cédé pour sa part 43 cents (0,71%) à 60,38 dollars.

(Patrick Vignal pour le service Marchés)

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ADVANCED MICRO DEVICES 1.07%31.14 Cours en différé.68.69%
CAC 40 -0.42%5673.07 Cours en temps réel.20.53%
CAC 40 INDEX FUTURE (FCE) - LIF/C1 -0.32%5678 Cours en différé.20.47%
CATERPILLAR INC. 1.44%132.07 Cours en différé.3.93%
DAX -0.12%12654.95 Cours en différé.19.85%
DEERE & COMPANY 0.63%172.14 Cours en différé.15.40%
DJ INDUSTRIAL 0.09%27025.88 Cours en différé.15.85%
EURO STOXX 50 -0.30%3588.62 Cours en différé.19.90%
FTSE 100 INDEX 0.28%7234.11 Cours en clôture.0.00%
LONDON BRENT OIL -0.18%59.76 Cours en différé.9.34%
NASDAQ 100 0.28%7942.14354 Cours en différé.25.48%
NASDAQ COMP. 0.40%8156.852634 Cours en différé.22.81%
S&P 500 0.28%2997.95 Cours en différé.19.59%
STOXX EUROPE 600 -0.10%393.08 Cours en différé.16.69%
STOXX EUROPE 600 NR -0.09%846.28 Cours en différé.19.86%
WELLS FARGO & COMPANY 0.04%49.61 Cours en différé.7.66%
WTI 0.04%53.94 Cours en différé.17.91%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Indices / Marchés"
17/10WallStreet : veille de '3 sorcières' en mode calme & sérénité
CF
17/10Wall Street progresse, portée par l'accord sur le Brexit et des résultats
AW
17/10Wall Street profite avec modération de l'accord Brexit et des résultats
RE
17/10EUROPE : Les Bourses européennes dans le rouge, l'incertitude liée au Brexit pèse
AW
17/10BOURSE DE PARIS : A l'ombre du Brexit, Paris reste sur ses gardes le temps d'y voir clair (-0,42%)
AW
17/10CAC40 : fin de séance étrange mais score cohérent avec stats
CF
17/10Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Vendredi 18 octobre 2019
AO
17/10Point marchés-Les Bourses sceptiques face à l'accord sur le Brexit
RE
17/10Bourse Zurich: prudence et scepticisme de mise après l'accord sur le Brexit
AW
17/10La Bourse de Francfort pas convaincue par l'accord sur le Brexit (Dax: -0,12%)
AW
Dernières actualités "Indices / Marchés"