Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Y'aura-t-il de la consommation à Noël ?

18/11/2021 | 09:03
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

Les indices boursiers américains ont connu hier un petit coup de mou avec des dégagements sur les financières. Le reste de la cote a plutôt bien tenu. Il paraît qu'il faut blâmer le retour des craintes sur l'inflation. Comme si elles avaient disparu juste avant… En Europe, les écarts ont été faibles avec des gains en France, en Suisse et en Allemagne et des replis au Royaume-Uni et en Espagne. Mais l'ambiance reste très largement positive, à la limite de l'euphorie.

Cette année, sans doute plus que les autres, les marchés boursiers fonctionnent par à-coups, mais avec une remarquable insouciance qui leur permet de poursuivre inlassablement leur marche en avant. A tel point que dès que les vendeurs de peur dégainent un nouvel argument massue pour laisser penser que la fête est finie, ils se font ringardiser illico par une pluie de contre-feux. Les banques centrales vont réduire leur soutien ? La croissance est robuste et supérieure à la moyenne. Les taux vont devoir remonter ? L'inflation est transitoire. Les multiples de valorisation sont élevés ? Les rythmes de croissance aussi. Les dettes publiques ont explosé ? Les politiques d'austérité sont tellement has been... La liste est longue évidemment, mais elle illustre l'état d'esprit actuel et, probablement aussi, le fait que les investisseurs vivent désormais dans le mythe de l'intervention divine des banquiers centraux en cas de coup dur.

La couverture médiatique joue aussi un rôle important là-dedans. Quand je dis médiatique je parle à la fois des canaux "mainstream", c’est-à-dire la presse financière traditionnelle, et des réseaux sociaux, qui sont devenus d'énormes viviers d'idées et d'influences. Ils distillent souvent un optimisme bon teint, plus répandu en tout cas que dans les colonnes classiques, plus promptes à dégainer les points de vue opposés, par une sorte de snobisme "contrarian". Les réseaux contribuent à alimenter le FOMO (Fear of Missing Out), la peur de manquer quelque chose, et la hausse alimente la hausse. La bourse est presque devenue un divertissement, mais un divertissement qui peut rapporter gros. On n'est pas si loin du jeu en somme, en version légèrement plus sophistiquée.

Pour en revenir aux à-coups du début, nous sommes sortis de la période des publications de résultats du 3e trimestre. Pas tout à fait en réalité, mais l'affaire a été mise en coupe réglée : les chiffres étaient très bons et ont contribué à estomper le début de spleen constaté en septembre. Il faut trouver un nouveau motif d'enthousiasme désormais, pour pulvériser les doutes chroniques sur les politiques accommodantes des banques centrales et les trajectoires des taux directeurs. Ce pourrait être la consommation. D'ailleurs, on commence à voir fleurir des actualités sur le sujet. Plutôt sous le prisme "Y aura-t-il des jouets à Noël et combien coûteront-ils ?" pour le moment, mais force est de constater que les derniers chiffres de consommation sont bons, que les réserves d'épargne sont élevées et qu'on peut sans doute faire confiance aux êtres humains pour substituer un produit à un autre quand il s'agit de frénésie d'achats de fin d'année. A ce titre, le "Black Friday" d'Amazon et sa kyrielle de suites débutera le 26 novembre. Mais il existe maintenant aussi un "Black Friday avant l'heure" qui a démarré cette semaine. Dans quelques années, il débutera peut-être dès le 1er septembre, en même temps que la mise en rayon des chocolats de Pâques. Toujours est-il que c'est la consommation qui pourrait constituer le prochain catalyseur indiciel, donc préoccupez-vous des chiffres de l'orgie e-commerciale qui approche.

La Chine occupe ce matin une fois encore l'espace médiatique avec d'un côté l'annonce d'une cession (de taille modeste) de la part du promoteur en difficultés China Evergrande Group, et de l'autre les difficultés de son compartiment technologique, illustrées par Baidu et Bilibili qui chutent après des résultats proches des attentes mais qui soulèvent des interrogations sur la vigueur du marché publicitaire. Au Japon, des indiscrétions laissent penser que le plan de soutien économique sera doté de 55,7 milliards de yens, ce qui n'a pas eu d'impact particulier sur les indices, qui clôturent en légère baisse. Sur l'agenda économique, les données du jour seront concentrées aux Etats-Unis cet après-midi.

Le CAC perd un peu de terrain peu après l'ouverture, à 7155 points.

Les temps forts économiques du jour

Aux Etats-Unis, l'indice Philly Fed de novembre et les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) seront suivis de l'indice des indicateurs avancés d'octobre (16h00).  

L'euro déprime toujours à 1,1328 USD, pendant que l'once d'or remonte en direction de 1870 USD. Le pétrole est sous pression depuis quelques jours, avec un Brent qui évolue juste sous les 80 USD le baril et un WTI autour de 77,65 USD. Légère détente sur la dette américaine à 10 ans, rémunérée 1,58%, tandis que le Bund reste stoïque à -0,25%. Le bitcoin repasse légèrement sous 60 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Alcon : Berenberg reste acheteur avec un objectif relevé de 85 à 90 CHF.
  • Assa Abloy : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 305 SEK.
  • Covestro : HSBC passe de conserver à acheter en visant 70 EUR.
  • Daimler : Berenberg démarre le suivi à la charge en visant 115 EUR.
  • Intertrust : HSBC passe de de vendre à conserver en visant 18 EUR.
  • Naturgy : RBC passe de surperformance à sousperformance en visant 20 EUR.
  • Sage Group : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 820 à 900 GBp.
  • Sika : Credit Suisse relève son objectif de cours de 346 à 412 CHF.
  • Spie : Berenberg reste acheteur avec un objectif relevé de 24,70 à 29 EUR.
  • Vallourec : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 14 à 13 EUR.
  • Varta : Morgan Stanley démarre le suivi à surpondérer en visant 140 EUR.

En France

Résultats des sociétés

  • Vallourec vise le bas de son objectif de RBE 2021 (fourchette 475 à 525 M€) et une consommation de trésorerie plus élevée que prévu, à cause d'une hausse du BFR due au regain d'activité.
  • Valneva : le laboratoire resserre à "85 à 100 M€" sa prévision de chiffre d'affaires annuel (vs "80 à 105 M€) et réduit ses prévisions de dépenses de R&D.

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Sanofi investit 180 M$ dans la startup Owkin.
  • Pour le directeur financier d'Orange, les sorties de la cote d'Iliad et Altice pourraient favoriser les fusions dans le secteur français des télécoms.
  • Safran renouvelle son partenariat avec Saab pour la maintenance des moteurs des AW109 suédois.
  • Bureau Veritas organise une journée investisseurs le 3 décembre.
  • Getlink accroît les activités d'Europorte à La Rochelle.
  • Aramis renforce ses capacités de reconditionnement de voitures d'occasion avec un nouveau centre en Belgique.
  • ID Logistics se déclare premier logisticien à intégrer l'intelligence artificielle sur ses sites.
  • Mersen embarque sur le télescope James Webb de la NASA.
  • SMCP n'examinera pas la requête de Glas visant à convoquer une assemblée générale pour modifier le conseil.
  • Invibes retraite ses comptes et dévoile ses ambitions stratégiques.
  • Enertime obtient un PGE de 0,5 M€.
  • Groupe Tera signe un partenariat stratégique et commercial avec Flowbird.
  • Groupe Parot vend ses concessions VP en Ile-de-France.
  • European High Growth Opportunities Securitization Fund (Alpha Blue Ocean) détient 48,1% de Pharmasimple.
  • Mauna Kea annonce une nouvelle publication démontrant l'avantage économique du Cellvizio® pour la prise en charge des kystes pancréatiques.
  • Abionyx va racheter IRIS Pharma Holding en émettant des actions à 3,60 EUR pièce.
  • Le retrait obligatoire des actions Filae être mis en œuvre.
  • Damartex, Parrot, Jacquet Metals et Emova ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Résultats des sociétés

  • Baidu : le groupe a publié des résultats plus élevés que prévu mais chute en bourse à cause d'interrogations sur le marché de la publicité en Chine.
  • Cisco : les résultats déçoivent, le titre perd 5% hors séance.
  • Holcim : le groupe a présenté ses projets et objectifs de moyen terme.
  • Nvidia : l'action gagne 5% hors séance après de bons résultats.

Annonces importantes (et autres)

  • Amazon met les intermédiaires de cartes bancaires comme Visa et Mastercard sous pression pour qu'ils limitent leurs frais.
  • La CEO de ThyssenKrupp songe à la scission de la division acier.
  • Joe Biden demande à la FTC d'enquêter sur les pratiques des majors pétrolières comme Exxon Mobil et Chevron, soupçonnées de comportement potentiellement illégal dans la fixation des prix de l'essence.
  • La FTC soulève à son tour des interrogations sur le rachat d'ARM par Nvidia.
  • Roche étoffe sa gamme de systèmes de diagnostic moléculaire en Europe.
  • Le PDG de Just Eat Takeaway rejette les appels à la vente de Grubhub et recherche des partenariats.
  • Apple va proposer un service de pièces détachées pour les iPhones à destination du grand public qui souhaite réparer son téléphone.
  • China Evergrande Group va céder ses 18% dans HengTen Networks pour 274 M$.
  • Principales publications de résultats : Alibaba, Intuit, Applied Materials, com, Workday, Palo Alto, National Grid, NN Group, Bâloise, Pershing Square

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALIBABA GROUP HOLDING LIMITED -5.95%123.23 Cours en différé.3.74%
AMAZON.COM, INC. -5.95%2852.86 Cours en différé.-14.44%
ARAMIS GROUP -0.72%13.8 Cours en temps réel.-1.85%
ASSA ABLOY AB -1.41%257.8 Cours en différé.-6.66%
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) -0.69%0.6333 Cours en différé.-0.13%
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) -0.47%0.7182 Cours en différé.-0.62%
BILIBILI INC. -8.26%36.08 Cours en différé.-22.24%
BITCOIN (BTC/EUR) 0.71%31093.17 Cours en temps réel.-21.27%
BITCOIN (BTC/USD) 0.58%35196.76 Cours en temps réel.-21.47%
BRITISH POUND / EURO (GBP/EUR) -0.04%1.1942 Cours en différé.1.02%
CANADIAN DOLLAR / EURO (CAD/EUR) -0.03%0.700614 Cours en différé.1.55%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) -0.70%0.7941 Cours en différé.1.11%
CHEVRON CORPORATION -1.20%126.91 Cours en différé.8.15%
COVESTRO AG -0.30%52.84 Cours en différé.-2.51%
DAIMLER AG -1.73%71.93 Cours en différé.6.42%
ENERTIME -4.39%2.395 Cours en temps réel.0.42%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.03%1.1343 Cours en différé.-0.50%
FILAE S.A. 0.00%20.75 Cours en temps réel.75.85%
GROUPE PAROT -2.76%2.47 Cours en temps réel.-5.00%
HENGTEN NETWORKS GROUP LIMITED 2.62%2.35 Cours en clôture.-20.34%
HOLCIM LTD -1.84%50.26 Cours en différé.8.06%
HSBC HOLDINGS PLC -1.25%503.9 Cours en différé.12.65%
ID LOGISTICS GROUP 1.56%326.5 Cours en temps réel.-11.16%
INDIAN RUPEE / EURO (INR/EUR) -0.17%0.011849 Cours en différé.0.65%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) 0.08%0.013443 Cours en différé.0.03%
INTERTRUST N.V. -0.31%19.36 Cours en temps réel.-1.22%
INTUIT INC. -2.95%528.55 Cours en différé.-17.83%
INVIBES ADVERTISING N.V. -7.89%21 Cours en temps réel.5.00%
JUST EAT TAKEAWAY.COM N.V. -4.44%46.705 Cours en temps réel.-3.64%
MASTERCARD, INC. -2.45%355.08 Cours en différé.-1.18%
MORGAN STANLEY -0.97%98.86 Cours en différé.1.70%
NATIONAL GRID PLC -1.15%1079.6 Cours en différé.2.26%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) 0.16%0.6717 Cours en différé.-1.26%
NN GROUP N.V. -2.78%49.33 Cours en temps réel.3.61%
ORANGE -0.19%9.897 Cours en temps réel.5.14%
PALO ALTO NETWORKS, INC. -6.94%483.63 Cours en différé.-13.13%
PARROT 0.00%3.8 Cours en temps réel.-7.99%
PERSHING SQUARE HOLDINGS, LTD. -3.34%37.65 Cours en temps réel.-8.39%
PHARMASIMPLE SA -7.26%0.46 Cours en temps réel.-27.22%
SAGE GROUP PLC -2.52%790 Cours en différé.-7.55%
SIKA AG -2.41%327.4 Cours en différé.-13.89%
SMCP S.A -2.09%7.01 Cours en temps réel.-4.43%
SPIE SA -2.23%21 Cours en temps réel.-7.57%
THYSSENKRUPP AG -7.16%9.516 Cours en différé.-1.73%
VISA, INC. -3.93%205.93 Cours en différé.-4.97%
WORKDAY INC. -2.41%245.69 Cours en différé.-10.06%
WTI 0.84%84.763 Cours en différé.11.56%
ZILLOW GROUP, INC. -5.58%50.24 Cours en différé.-19.25%
Plus d'actualités
Le Nasdaq n'y arrive plus
Le Nasdaq n'y arrive plus
Le Nasdaq déprime, le luxe se pavane, la Chine s'agite
Le Nasdaq déprime, le luxe se pavane, la Chine s'agite
Un mariage et quatre enterrements
Un mariage et quatre enterrements
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader