Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Yémen-L'Onu veut négocier sur un gouvernement de transition

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
11/08/2018 | 11:49

DUBAI, 11 août (Reuters) - Les discussions prévues le mois prochain entre les parties en conflit au Yémen seront consacrées principalement à un accord de gouvernement de transition et au désarmement des combattants, a déclaré Martin Griffiths, émissaire spécial de l'Onu, samedi.

Griffiths tente de mettre fin à ce conflit qui a fait plus de 10.000 morts et placé le pays au bord de la famine.

Des consultations doivent débuter le 6 septembre à Genève sur le cadre des pourparlers de paix et sur des mesures d'établissement de la confiance.

"Nous allons en premier lieu tenter de parvenir à un accord entre le gouvernement yéménite et les Houthis sur les questions essentielles de fin de la guerre et d'un gouvernement d'unité nationale auquel tout le monde participe", a dit Griffiths au journal saoudien Al Aousat.

"Cela va exiger un accord signé qui prévoit une phase de transition politique sous un gouvernement d'union nationale et la mise en place de dispositions sécuritaires pour le retrait et le désarmement de tous les groupes armés au Yémen", a-t-il ajouté.

Ces consultations devront conduire à des négociations directes.

La coalition des pays arabes sunnites sous commandement saoudien et soutenue par les Occidentaux intervient depuis 2015 contre les milices chiites Houthies alignées sur l'Iran afin de rétablir le gouvernement en exil du président Abd Rabbou Mansour Hadi.

Pour l'instant, les démarches menées par Griffiths ont évité une attaque de la coalition contre le port d'Hodeïda tenu par les miliciens chiites et principal point d'entrée de l'aide humanitaire dans le pays.

Les précédentes initiatives de l'Onu en vue d'un règlement du conflit se sont toutes soldées par des échecs dans cette guerre qui est un affrontement indirect entre l'Arabie saoudite et l'Iran.

Les derniers entretiens en date en 2016 s'étaient conclus par un retrait du gouvernement Hadi après le rejet par les Houthis de la proposition de l'Onu demandant aux miliciens de quitter les trois principales villes du pays dont la capitale Sanaa avant d'entamer des négociations pour former un gouvernement. (Ghaida Ghantous; Pierre Sérisier pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
12:30L'ancien archevêque McCarrick réduit à l'état laïque
RE
12:10Mort de l'acteur Bruno Ganz à l'âge de 77 ans
RE
10:51Les FDS "tout proches" de la victoire contre l'EI dans l'Est syrien
RE
10:30L'ancien archevêque McCarrick réduit à l'état laïque
RE
09:27L'Iran somme le Pakistan d'agir contre les activistes armés
RE
09:05Les taliban pourraient rencontrer le prince Salman au Pakistan
RE
08:09Les forces démocratiques syriennes ont pris le contrôle de l'enclave de baghouz, dernier réduit de l'etat islamique dans l'est syrien - osdh
RE
08:09Les FDS prennent la dernière enclave de l'EI dans l'Est syrien - OSDH
RE
07:00L'essentiel de l'actualite a 06h00 gmt (16/02)
RE
06:00Agenda de l'actualité politique et générale internationale
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité