Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices & Marchés

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

ZOOM Le Covid-19 et ses restrictions font chuter le secteur aérien à Wall Street

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
21/09/2020 | 19:23

New York (awp/afp) - Les cours des grandes compagnies aériennes ont chuté lundi à Wall Street et sur d'autres Bourses mondiales avec la crainte d'un nouveau tour de vis dans les restrictions aux déplacements face à la résurgence de l'épidémie de Covid-19.

Un nouveau rapport, ordonné par l'industrie aérienne britannique, a de plus révélé lundi que l'impact réel de la fermeture des frontières était "dévastateur pour l'économie du Royaume-Uni".

Par conséquent, les actions du secteur aérien, synonyme de voyages, en première ligne face à la hausse des cas de coronavirus, ont dégringolé à Wall Street dans le sillage de la chute à Londres d'IAG, propriétaire de British Airways. Le titre a perdu 12,08% à Londres à la clôture lundi.

Vers 17H00 GMT à Wall Street, dont la plupart des indices étaient dans le rouge vers la mi-séance, Delta Airlines plongeait de près de 9%, United Airlines perdait 7,63% et American Airlines 6,52%.

Le coup d'arrêt brutal aux liaisons entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni va particulièrement amputer la production économique britannique, s'alarme un rapport commandé par la profession et cité notamment par l'Association des compagnies britanniques.

Cela devrait grever de 11 milliards de livres (14 milliards de dollars) le PIB du Royaume-Uni en 2020, indique le rapport.

Selon John Holland-Kaye, PDG de l'aéroport londonien de Heathrow, "c'est un sévère avertissement qui plaide pour une action immédiate pour ouvrir les connexions en toute sécurité avec nos principaux partenaires commerciaux aux Etats-Unis".

Il a appelé à rouvrir les vols à destination de New York, "une ville où les taux d'infection sont désormais plus faibles" qu'au Royaume-Uni.

De nouvelles suppressions d'emplois

L'industrie du transport aérien s'alarme du fait que le gouvernement britannique n'écarte pas de recourir à un nouveau confinement général pour toute l'Angleterre.

Les patrons des grandes compagnies aériennes américaines sont allés plaider la semaine dernière, à la Maison Blanche, pour un nouveau programme d'aides au secteur, fortement secoué par la pandémie, afin d'éviter des dizaines de milliers de licenciements au 1er octobre.

Le président Donald Trump a, à plusieurs reprises, appelé à l'adoption de mesures supplémentaires pour aider les sociétés de transport aérien. Et de nombreux parlementaires, démocrates comme républicains, ont aussi fait part de leur soutien.

Les compagnies ont bénéficié aux Etats-Unis d'une enveloppe de 25 milliards de dollars versés par le gouvernement en mars, en échange de quoi elles s'étaient engagées à ne pas supprimer d'emplois jusqu'au 30 septembre.

Mais American Airlines a prévenu la semaine dernière qu'elle licencierait 19.000 salariés en octobre si elle ne recevait pas de nouveau soutien tandis que United Airlines a averti qu'elle congédierait 16.000 personnes.

Côté européen, Lufthansa, le premier groupe européen du transport aérien, a annoncé lundi des milliers de suppressions d'emplois supplémentaires et une réduction encore plus importante de ses capacités que prévu. Le groupe, qui perd 500 millions d'euros par mois, soit un million toutes les 90 minutes, va réduire sa flotte de 150 appareils, d'ici 2025.

La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a par ailleurs annoncé vendredi avoir réduit une nouvelle fois de 20% ses vols pour octobre en raison de l'impact sur la demande des restrictions aux déplacements décidées par les gouvernements pour enrayer la pandémie.

vmt/lo/bh


Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AMERICAN AIRLINES GROUP INC. -4.18%12.6 Cours en différé.-56.07%
DEUTSCHE LUFTHANSA AG 5.59%8.494 Cours en différé.-48.24%
DJ INDUSTRIAL -0.10%28335.57 Cours en différé.-0.71%
INTERNATIONAL CONSOLIDATED AIRLINES GROUP, S.A. 3.96%109 Cours en différé.-73.69%
NASDAQ 100 0.25%11692.571891 Cours en différé.33.89%
RYANAIR HOLDINGS PLC 1.20%13.07 Cours en différé.-10.66%
UNITED CONTINENTAL HOLDINGS, INC. 2.07%38.01 Cours en différé.-56.85%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
23/10BOURSE DE WALL STREET : Wall Street finit la semaine sans tendance et dans l'incertitude
RE
23/10Wall Street sans enthousiasme sur un plan de soutien de l'économie
AW
23/10EUROPE : Corr Les marchés européens rattrapent un peu leur semaine
AW
23/10CAC40 : finit bien la séance, on mise encore sur 1 Covid Plan
CF
23/10Les valeurs à suivre lundi 26 octobre 2020 à la Bourse de Paris
AO
23/10Bourse Zurich: les indices terminent la semaine dans le vert
AW
23/10BOURSE DE PARIS : Paris termine la semaine sur une bonne note
AW
23/10BOURSE DE FRANCFORT : La Bourse de Francfort redresse la tête avant le week-end (+0,82%)
AW
23/10KERING : plus forte baisse du CAC 40 à la clôture du vendredi 23 octobre 2020
AO
23/10BOURSE DE LONDRES : Londres portée par Barclays et un traitement contre le virus
AW
Dernières actualités "Marchés"