Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'actualitéLes news les plus luesBiographies des Barons
Pays de résidence : Non renseigné
Principales sociétés :
Aucune connexion disponible

Villeroy(BdF) veut maintenir le plafond de 3% de déficit

16/04/2021 | 10:56
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
VILLEROY (BDF) VEUT MAINTENIR LE PLAFOND DE 3% DE DÉFICIT

PARIS (Reuters) - L'Union européenne ne doit pas abandonner la règle plafonnant les déficits budgétaires à 3% du produit intérieur brut (PIB), a déclaré vendredi le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau.

L'UE se dirige vers une révision des modalités du Pacte de stabilité et de croissance une fois la crise du coronavirus passée et certaines voix, en France notamment, plaident pour la remise en cause des dispositions les plus emblématiques qui obligent les Etats membres à limiter leur déficit à 3% du PIB et leur dette publique à 60%.

Ces règles, suspendues depuis l'an dernier en raison de la crise sanitaire, étaient auparavant enfreintes depuis des années par plusieurs pays, dont la France et l'Italie, deux des trois principales économies du bloc.

Trois économistes ont plaidé cette semaine en faveur d'un abandon pur et simple de cette règle des 3%, qui n'est selon eux plus adaptée au contexte économique.

"Contrairement à certaines propositions récentes , nous ne devrions pas, à mon sens, abandonner les objectifs numériques qui sont inscrits dans le Traité", a déclaré vendredi François Villeroy de Galhau dans un discours prononcé à l'invitation du cercle de réflexion Eurofi

"Ce sont des ancrages utiles, notamment l'objectif de 3% pour le déficit qui correspond plus ou moins - dans le cas de la France - au seuil qui stabiliserait le ratio de dette publique à son niveau d'avant Covid."

Il a toutefois concédé que les futures nouvelles règles "devraient être fondées sur une trajectoire de dette à long terme et sur un objectif opérationnel unique, à savoir un plafonnement du taux de croissance des dépenses publiques".

Le gouvernement français s'est fixé comme objectif de plafonner la croissance de la dépense publique corrigée de l'inflation à 0,7% par an d'ici 2027 afin de ramener le déficit à moins de 3% cette année-là contre 9,2% l'an dernier, un record.

Pour le gouverneur de la Banque de France, il faudrait limiter la hausse des dépenses réelles à 0,5% pour réduire le poids de la dette à environ 110% du PIB à l'horizon 2032.

"Le plus important à cet égard, cependant, ce n'est pas le chiffre exact, mais que les cibles définies soient effectivement atteintes", a-t-il ajouté. "Le niveau qui sera fixé - puis respecté - relève du débat démocratique, et non des banques centrales. C'est un objectif exigeant mais atteignable: nombre de nos voisins européens y sont parvenus."

(Leigh Thomas et Marc Angrand)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités sur François Villeroy de Galhau
 
12:32THIERRY BRETON : La commission européenne n'a pas renouvelé son contrat avec aztrazeneca pour son vaccin contre le covid au-delà du mois de juin, dit thierry breton
RE
09:54ELON MUSK : Le Dogecoin sous les feux de la rampe alors que Musk, qui soutient les crypto-monnaies, fait une apparition au "SNL".
08/05PHILIPPE VARIN : L'allemand Remondis veut acquérir jusqu'à 40% du "Nouveau Suez"
RE
07/05NICOLAS HIERONIMUS : L'Oréal prédit un rebond des ventes de maquillage avec la sortie de crise
RE
07/05JÉRÔME GRIVET : résultats sans surprise et confirmation de l'objectif de profits pour 2022
AO
07/05JEAN-MARC JESTIN : Klépierre abaisse sa cible de cash-flow net pour 2021, proposera un dividende pour 2020
DJ
06/05LUCA DE MEO : les autos électriques pourrait être aussi rentables que les thermiques dès 2025
DJ
06/05HERBERT DIESS : La crise des puces va peser sur les bénéfices de Volkswagen au deuxième trimestre
RE
06/05CLAUDE LARUELLE : Trois questions à Claude Laruelle, directeur financier "Nous structurerons le financement de Suez dans l'intérêt premier de nos actionnaires"
AO
06/05JEAN-BERNARD LÉVY : Une levée de fonds "significative" serait possible pour "EDF Vert"
RE
06/05ADITYA MITTAL : ArcelorMittal enregistre son meilleur premier trimestre depuis dix ans
RE
06/05PATRICE CAINE : THALES confirme ses objectifs annuels à l’issue du premier trimestre
AO
06/05JEAN-MARC CHÉRY : Legrand relève ses objectifs pour 2021 après des résultats en hausse au T1
DJ
06/05SÉBASTIEN BAZIN : Accor retrouvera son niveau d'activité de 2019 entre novembre 2022 et mai 2023 - PDG
DJ
06/05FRÉDÉRIC GAGEY : Air France-KLM prévoit un 2e trimestre encore difficile, les pertes se creusent au T1
DJ
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10Suiv.