Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Informations  >  Barons de la Bourse  >   L'actualité des Barons de la bourse

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgenda 
AccueilToute l'infoLes news les plus luesBiographies des Barons 
Age : 55
Patrimoine public : 193 837 177 USD
Principales sociétés :
Aucune connexion disponible
Biographie : Mr. Gary D. Cohn is President & Chief Operating Officer at Goldman Sachs Asset Management LP, Managi

Cohn, une influence modérée au sein de l'équipe de Trump

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
0
17/04/2017 | 15:11

par James Oliphant et Svea Herbst-Bayliss

L'ascension du démocrate Gary Cohn, ex-banquier de Goldman Sachs devenu directeur du Conseil économique national (NEC), n'est pas du goût de tous au sein d'une Maison Blanche républicaine qui abrite des personnalités quelque peu jusqu'au-boutistes en matière de politique économique.

Des sources de Wall Street et de la Maison Blanche disent que Cohn, en qui Donald Trump voit "l'un de ses génies", a pris l'ascendant sur Steve Bannon, stratège en chef du président républicain et partisan convaincu d'un protectionnisme que dénoncent les républicains modérés et un grand nombre de grandes entreprises.

"La priorité de Gary (Cohn) c'est la réforme fiscale et il s'emploiera à ce qu'elle soit faite en 2017", observe Orin Snyder, associé du cabinet d'avocats Gibson Dunn et ami de longue date de Cohn. "La réforme fiscale comporera une réduction de l'impôt sur les sociétés (IS) mais également des allègements fiscaux pour les bas revenus et les classes moyennes".

Certains républicains dénoncent par avance une réforme trop compliquée et pensent qu'alléger la fiscalité des revenus bas et moyens ne sera pas autant stimulant pour la croissance que concentrer l'effort sur les entreprises.

Adam Brandon, président de l'organisation républicaine FreedomWorks, déplore que Trump ne poursuive pas un plan dévoilé l'an passé, durant la campagne électorale, et qui prévoyait de réduire la fiscalité des entreprises et des particuliers aisés.

Conçu par Stephen Moore, un économiste du groupe de réflexion conservateur Heritage Foundation, ce projet a depuis été mis au rebut.

Deux hauts fonctionnaires du gouvernement ont dit que les informations voulant que la Maison Blanche envisage une taxe carbone et une TVA étaient inexactes mais ils ont ajouté que d'autres idées étaient à l'étude.

Cohn a non seulement la confiance de Trump, mais encore, et c'est tout aussi important, de Jared Kushner, conseiller et gendre du président, et de son épouse Ivanka, la fille de Trump.

Cohn a formé son équipe plus promptement que d'autres membres du gouvernement et bénéficie d'une aura de compétence au sein d'une administration qui a déjà réalisé quelques faux-pas, ce que soit en matière de santé ou d'immigration, ont expliqué les sources.

Semblant se rapprocher des membres les plus modérés de son équipe, Trump a dit la semaine dernière qu'il n'excluait pas de reconduire Janet Yellen à la présidence de la Réserve fédérale, la banque centrale américaine, et il s'est abstenu de faire de la Chine un pays manipulateur des taux de change, revenant ainsi sur sa réthorique de campagne.

Selon des sources proches de Cohn et de la Maison Blanche, il existe de fortes divergences entre Cohn d'un côté et Bannon et Reince Priebus, secrétaire général de la Maison Blanche, de l'autre.

Cohn a déjà marqué de sa patte la politique réglementaire en s'employant avec Kushner à mettre en avant avec succès l'avocat de Wall Street Jay Clayton pour le poste de président de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain, alors que le milliardaire Carl Icahn, partisan de Trump de la première heure, avait sa propre liste de candidats. La nomination de Clayton est maintenant examinée par le Sénat.

Le conseiller économique de Trump veut aussi attribuer rapidement le siège vacant de la vice-présidence de la Fed, tout en jouant un rôle de premier plan dans la mise en oeuvre de la politique de grands travaux voulue par l'actuel locataire de la Maison Blanche mais pour laquelle il faudra trouver dans les 1.000 milliards de dollars de financements.

Si les républicains sont quelque peu agacés par la prééminence prise par Cohn, ils observent que ce dernier peut tomber en disgrâce tout aussi rapidement qu'il a été promu.

"Celui qui est au sommet aujourd'hui", dit Adam Brandon, "peut avoir disparu demain".

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
0
Réactions à cet article
Les tergiversations et retournements de l'imprévisible Trump donneront-ils le champ libre à l'une des banques les plus controversées des US. depuis 2008 ?
Dernières actualités sur Gary Cohn 
02/06 GARY COHN : Sur le climat, la ligne Bannon s'impose à la Maison blanche
26/05 GARY COHN : Après Bruxelles, Trump à nouveau sur le gril au sommet du G7
26/04 GARY COHN : Trump propose de ramener l'impôt sur les sociétés aux USA à 15%
17/04 GARY COHN : Cohn, une influence modérée au sein de l'équipe de Trump
12/03 GARY COHN : Des proches de Trump critiquent l'instance budgétaire du Congrès
10/02 GARY COHN : Goldman Sachs prié de préciser sa proximité avec Trump
06/02DJGARY COHN : La dérégulation bancaire aux USA est malvenue pour le secteur en Europe - Plus Europe
25/01 GARY COHN : Cohn quitte Goldman Sachs avec un chèque de 85 millions de dollars
2016 GARY COHN : Goldman Sachs revoit son organigramme après le départ de Cohn
2016 GARY COHN : USA-Le DG adjoint de Goldman, Gary Cohn, pressenti au budget
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10Suiv.

Publicité
Actualités les plus lues 
21/06 JEFF FETTIG : Les valeurs à suivre à Wall Street
19/06 JOSEPH PAPA : Paulson au conseil d'administration de Valeant, le titre grimpe
20/06DJVINCENT BOLLORÉ : Bolloré dépose son projet d'OPA sur Blue Solutions auprès de l'AMF
22/06DJPATRICK DRAHI : Altice USA réalise la plus importante IPO du secteur des télécoms aux USA depuis 2000
19/06 DANIEL LOEB : La valeur du jour en Europe - PHILIPS soutenu par la spéculation
20/06 ULF MARK SCHNEIDER : La valeur du jour en Europe - NESTLE investit dans une startup "healthy"
19/06 JOHN PAULSON : John Paulson nommé au conseil d'administration
Plus d'actualités

Les Barons populaires 
Bernard Arnault Mary Barra Jeff Bezos Lloyd Blankfein Michael Bloomberg Yannick Bolloré Warren Buffett Jean-paul Clozel Gary Cohn Michael Dell Jamie Dimon Ralph Dommermuth Patrick Drahi David Einhorn Mark Fields Laurence Fink Carlos Ghosn Terry Gou David Henry Carl Icahn Li Ka-shing Arnaud Lagardère Michel Landel Maurice Lévy Jack Ma Marissa Mayer Lakshmi Mittal Leslie Moonves Oscar Munoz Rupert Murdoch Elon Musk Peter Nicholas John Paulson Ferdinand Piëch Georges Plassat Wolfgang Porsche Giuseppe Recchi Wolfgang Reitzle Urs Rohner Wilbur Ross Charles Schwab Igor Sechin George Soros Rupert Stadler Bernard Tapie Tidjane Thiam John Williamson Dieter Zetsche Mark Zuckerberg
Les Barons de A à Z