Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Informations  >  Barons de la Bourse  >   L'actualité des Barons de la bourse

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'infoLes news les plus luesBiographies des Barons
Nationalité : française
Date de naissance : 10/04/1969
Principales sociétés : Alstom SA
Biographie : M. Henri Poupart-Lafarge est ancien élève de l’École polytechnique et de l’École nationale des ponts...

Alstom avance à toute vitesse en Bourse après un solide exercice 2019/2020

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
12/05/2020 | 12:07

(Actualisation: cours de Bourse, commentaires d'analystes, déclarations du PDG sur les commandes, le projet de rachat de Bombardier Transport, la proposition de ne pas verser de dividende)

PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'équipementier ferroviaire Alstom bondit en Bourse mardi, le marché saluant les robustes résultats de son exercice 2019-2020 clos en mars, dans un contexte marqué par la crise sanitaire. Alstom a également confirmé tabler sur la finalisation de l'opération de rachat de Bombardier Transport pour le premier semestre 2021.

A la Bourse de Paris, le titre du spécialiste du ferroviaire s'adjuge 6% à 38,40 euros peu avant midi, signant la plus forte hausse du SBF 120. Oddo BHF apprécie les "solides" résultats annuels de l'entreprise et sa génération de cash.

Cet exercice 2019-2020 "a apporté tous les fruits que nous attendions", a déclaré le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge lors d'une conférence téléphonique.

Sur l'ensemble de l'exercice clos fin mars 2020, le résultat net part du groupe d'Alstom s'est établi à 467 millions d'euros, contre 681 millions d'euros un an auparavant. Le résultat net part du groupe des activités poursuivies s'est élevé à 446 millions d'euros, contre 433 millions d'euros en 2018-2019. Le résultat d'exploitation ajusté a atteint 630 millions d'euros, pour une marge correspondante représentant 7,7% du chiffre d'affaires, contre 7,6% attendu par le consensus des analystes et 7,5% lors de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires a progressé de 2% en données publiées et de 1% en données comparables, pour atteindre 8,2 milliards d'euros en 2019-2020. L'équipementier ferroviaire a pâti à la fin de l'exercice des premières conséquences de la crise sanitaire avec un impact sur ses revenus estimé à près de 100 millions d'euros. "Cela concerne principalement le matériel roulant du fait du ralentissement des ventes pendant la période de confinement et, dans une moindre mesure, les services en raison de la réduction du trafic ferroviaire", a expliqué l'entreprise.

Le carnet de commandes d'Alstom s'élevait à 40,9 milliards d'euros à fin mars, en hausse de 1% sur un an. Alstom a par ailleurs dégagé un flux de trésorerie libre de 206 millions d'euros en 2019-2020, qui a également dépassé les attentes du consensus, souligne JPMorgan Cazenove.

Pas de dividende au titre de 2019-2020

En raison de la crise, Alstom a décidé, "dans un souci de responsabilité vis-à-vis de ses parties prenantes", de ne pas proposer de distribution de dividende au titre de l'exercice passé lors de son assemblée générale du 8 juillet. Henri Poupart-Lafarge a assuré que le groupe aurait eu les liquidités suffisantes pour verser un dividende. "Nous avons pensé qu'à un moment où tout le monde doit se 'retrousser les manches' il était nécessaire que les actionnaires puissent contribuer", a justifié le dirigeant.

Concernant ses perspectives, l'industriel a affirmé que la crise du Covid-19 aurait probablement un impact négatif sur la performance de l'exercice 2020-2021, "même s'il est difficile aujourd'hui de déterminer avec précision l'ampleur de cet impact".

"Avec un redémarrage partiel de la production qui est en cours le 12 mai, le groupe ne peut pas prédire la forme ni la temporalité de la reprise en 2020-2021 car tout dépendra de l'évolution de la crise du Covid-19, de la durée des mesures de confinement ainsi que de l'intensité de la récession économique et de la réponse du marché", a développé Alstom.

Henri Poupart-Lafarge a expliqué que le chiffre d'affaires du groupe devrait être pénalisé par une période d'attentisme "en termes de prises de commandes et d'appels d'offres". Le PDG d'Alstom a en revanche assuré que les clients du groupe n'avaient pas demandé de reporter les livraisons sur les commandes existantes. "Au contraire nos clients nous demandent de limiter les délais engendrés par la crise", a poursuivi le dirigeant.

En raison de cette crise, Alstom estime que l'objectif d'une croissance annuelle moyenne de 5% du chiffre d'affaires entre les exercices 2019-2020 et 2022-2023, fixé dans son plan stratégique "Alstom in Motion", devrait être "légèrement impacté par le ralentissement temporaire de l'activité d'appel d'offres". Le groupe a maintenu ses autres objectifs de moyen terme, à savoir une marge d'exploitation ajustée d'environ 9% à l'issue de l'exercice 2022-2023 et une conversion du résultat net en flux de trésorerie libre supérieure à 80% d'ici à 2022-2023.

Le rachat de Bombardier Transport sur les rails

Alstom a également confirmé viser au premier semestre 2021 la finalisation du rachat de Bombardier Transport, branche ferroviaire du groupe canadien. Les syndicats du groupe français doivent rendre leur avis sur le projet cet été.

Interrogé au sujet d'un possible changement des conditions financières de cette opération au vu de la chute du titre et de la récente injection au capital dans Bombardier Transport par la Caisse de dépôt et placement du Québec, Henri Poupart-Lafarge a assuré qu'il "n'y avait aucune modification" de ces conditions. "Nous sommes totalement engagés dans cette transaction dont l'intérêt stratégique est confirmé par l'évolution de nos marchés", a ajouté le PDG.

Alstom prévoit de financer cette acquisition à hauteur d'environ 5 milliards d'euros via plusieurs augmentations de capital, dont deux réservées à la Caisse de dépôt et placement du Québec et Bombardier. Le vote de l'assemblée générale concernant ces augmentations devrait avoir lieu au plus tard le 31 octobre 2020, a confirmé Alstom.

Sous réserve de ce feu vert, "l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription aura lieu entre le second semestre 2020 et le premier semestre 2021, en fonction des conditions de marché, et les augmentations de capital réservées auront lieu à la date de réalisation de l'opération", a indiqué Alstom.

-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: VLV - ECH

 

COMMUNIQUES FINANCIERS DE ALSTOM

 

http://www.alstom.com/press-centre/fr/?taxgroup=8589951432

 

Agefi-Dow Jones The financial newswire

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALSTOM 0.05%42.45 Cours en temps réel.0.52%
BOMBARDIER INC. -1.14%0.435 Cours en différé.-77.20%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités sur Henri Poupart-Lafarge
 
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10Suiv.