Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Informations  >  Accueil  >  Biographies des Barons

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'actualitéLes news les plus luesBiographies des Barons
Portrait de Jean-Baptiste Descroix-Vernier
Nationalité : Française
Date de naissance : 08/09/1970
Lieu de naissance : Lyon (69) - France
Pays de résidence : Pays-Bas
Principales sociétés :
Aucune connexion disponible

Biographie de Jean-Baptiste Descroix-Vernier 
Né à Lyon de Gilles-Antoine Descroix et de Sylvianne Vernier, enseignante, Jean-Baptiste (Joël, Claude) Descroix Vernier grandi dans une HLM de Vénissieux et fait ses études à l’externat Sainte-Marie et au lycée Don Bosco à Lyon.

Il entre à la faculté et entame une licence de droit privé, puis une maîtrise de droit des affaires à l’université Lyon 3. Il obtient un diplôme de juriste-conseil d’entreprise (DJCE), un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) de droit des affaires et fiscalité, un certificat d’aptitude à l’administration d’entreprise (CAAE) (Institut de droit et d’économie des affaires, Idea) ainsi qu’un certificat d’aptitude à la profession d’avocat (Capa).

Il commence sa carrière en 1993 comme avocat au barreau de Lyon. Il abandonne sa carrière juridique en 1999, devient administrateur du groupe Newtech et fonde LiveBourse, un magazine mensuel de formation boursière (1999-2001).

Fin 2001, il crée Rentabiliweb Group, une entreprise spécialisée dans la monétisation d’audiences sur Internet. Des services de micropaiement audiotel et SMS sont lancés.

Trois ans plus tard, l’entreprise se taille une place enviable en France, puis rapidement à l’international. En 2005, le groupe s’implante au Canada, dans les pays du Benelux et en Russie en procurant des revenus à un secteur où le tout-gratuit est encore monnaie courante et la publicité, résiduelle. Un an plus tard, Rentabiliweb est introduit en Bourse sur le marché Alternext Bruxelles. Des sites d’édition spécialisés dans le jeu familial (TooX, jeu.org, etc.) son lancés. Le Lyonnais Gilles Lioret, ex Président de la chaîne de télévision GAMEONE, entre au Conseil d’Administration.

Puis tout s’accélère. La chance sourit à Jean-Baptiste Descroix-Vernier. Grâce à une force de persuasion et une audace hors du commun, il rencontre Jean-Marie Messier à New York dans les bureaux de la Banque Messiers Partners et le convainc de rentrer au conseil d’administration de Rentabiliweb. Jean-Marie Messier devient un ami de Jean-Baptiste Descroix-Vernier ; ce dernier est le parrain de son fils. J2M lui présente ensuite Bernard Arnault qui accepte d’entrer au capital du groupe. En 2008, le patron de LVMH lui présente Stéphane Courbit. La machine est lancée, Financière LOV (holding de Stéphane Courbit) entre au Capital.

Entre temps, Rentabiliweb acquiert l’hébergeur parisien Eiole ainsi que le Groupe Montorgeuil, spécialisé dans l’affiliation et les sites de divertissement et de dating. Cet investissement est de courte durée, moins d’un an plus tard, en mars 2008, Jean-Baptiste Descroix-Vernier cède plusieurs dizaines de sites appartenant au groupe Montorgueil.

Rentabiliweb élargit le bouquet global de divertissement numérique sur Internet et mobile avec entre autres des sites spécialisés dans la médiation (justiceprivee.com et handicap-information.com) et des sites de rencontre (camsympa, yes-messenger, purflirt, etc.) Alain Madelin et Pierre Bergé rejoignent également le Conseil d’Administration du groupe.

Après avoir été à la fois coté sur Alternext Paris et Alternext Bruxelles, le groupe change de marché boursier en 2010. Rentabiliweb est alors coté sur le compartiment C d’Euronext Bruxelles et Paris. Cette même année François-Henri Pinault entre au Capital. Jean-Baptiste Descroix-Vernier peut se targuer d’être la seule entreprise au monde à compter parmi ses actionnaires Bernard Arnault et François-Henri Pinault.

La stratégie BtoC du groupe s’oriente en 2010 sur les secteurs féminins, bien-être, coaching personnel et astrologie avec l’acquisition notamment de ClicBienEtre, le portail d’information santé et shopping de santé naturelle, filiale du groupe Yves Rocher et de SBSR Online.

En 2011, Rentabiliweb est transféré sur le compartiment B d’Euronext et est définitivement agréé par la Banque de France en qualité d’établissement de paiement. L'entreprise entrera même au GIE Carte Bancaire en juin, siégeant ainsi aux côtés des plus grandes banques mondiales. Son groupe emploie plus de 200 personnes, sur trois continents. 412ème fortune de France selon le classement 2011 du magazine Challenge, sa fortune est évaluée à 84 millions d’euros.

Souvent en kilt, les cheveux coiffés en dreadlocks, il gère ses affaires et ses salariés depuis sa péniche où il vit à l’entrée du port industriel d’Amsterdam avec ses deux chats et son pitbull Lassy. Il s’intéresse à la littérature, à l’histoire, à la théologie, à la pisciculture, à l’agriculture traditionnelle française et aux nouvelles technologies. Il pratique le cyclisme et la plongée sous-marine.

Philanthrope, Jean-Baptiste Descroix-Vernier a crée la Fondation de droit belge privée Descroix-Vernier en mars 2007. Il ambitionne ainsi de combattre la malnutrition, la maltraitance et le manque de soin des êtres vivants sur la planète.
Copyright © Zonebourse.com / Crédit photo © Maxppp

Anecdotes
Initialement baptisée "Golden Glaouis Invest", il renomme sa holding personnelle "St Georges Finance" fin 2007, du nom du Saint Patron des Chevaliers. Jean-Baptiste Descroix-Vernier est un ancien séminariste.

On lui doit le "coup" publicitaire qui a mal tourné sous la Tour Eiffel le 14 novembre 2009. La distribution d’argent prévue est annulée au dernier moment.
Les milliers de badauds, impatients et déçus se mettent en colère et cèdent à la panique. De nombreux incidents sont à déplorer.

Le coup de pub était organisé par une filiale de Rentabiliweb : la société Mailorama. JBFV fait son mea-culpa au JDD le 7 février 2010 : « L’affaire Mailorama était une erreur, reconnaît-il. Même si c’est une filiale, autonome, qui était à l’initiative de cette action, j’en assume la responsabilité. Du cash back, de la distribution d’argent sur l’Internet, on en fait tous les jours. Mais ce n’était pas malin de chercher à reproduire dans le monde physique ce qui fonctionne dans le monde virtuel. Les comportements y sont trop différents. »


Actualités les plus lues 
18/02FRÉDÉRIC GAGEY : Air France-KLM prévoit un premier trimestre difficile après de lourdes pertes en 2020
DJ
15/02JEAN-PIERRE MUSTIER : Tikehau Capital lance un "SPAC", avec JP Mustier, ancien patron d'Unicredit
RE
16/02ELON MUSK : Le bitcoin franchit un cap en dépassant 50.000 dollars
RE
19/02LUCA DE MEO : L'année 2021 débute difficilement, perte record en 2020
RE
11/02EMMANUEL FABER : Danone et son PDG sous la pression d'un nouvel investisseur
RE
15/02VINCENT BOLLORÉ : IPO d'UMG en vue
AO
19/02AXEL DUMAS : Hermès a accéléré au T4 grâce à la forte demande en Asie
RE
25/02JEAN-CHARLES NAOURI : Hausse des résultats en 2020, nouvelle réduction prévue de la dette
RE
14/02PAUL HUDSON : Le vaccin à ARN messager de Sanofi "pas prêt cette année", dit Hudson au JDD
RE
19/02EMMANUEL FABER : Danone repousse le débat sur la gouvernance et attend du mieux au T2
RE
Plus d'actualités


© 2021 People and Ownership :   
Jean-Baptiste Descroix-Vernier : Connexions 
Aucune connexion disponible


Dernières actualités sur Jean-Baptiste Descroix-Vernier 
2017Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
2017Les valeurs à suivre à Paris et en Europe (actualisé)
RE
2017NATIXIS : boucle l'acquisition de la fintech belge Dalenys
RE
2017NATIXIS jette son dévolu sur la fintech DALENYS
AO
2017Natixis veut acquérir Dalenys (solutions de paiement), valorisée 160 mio EUR
AW
2017NATIXIS : vers une prise de contrôle de Dalenys.
CF
2017JEAN-BAPTISTE DESCROIX-VERNIER : vers une prise de contrôle par Natixis.
CF
Plus d'actualités


Les Barons populaires 
Bernard Arnault Jeff Bezos Vincent Bolloré Alexandre Bompard Martin Bouygues Rosalind Brewer Warren Buffett Hubert Burda Francesco Gaetano Caltagirone Jack Dorsey Axel Dumas Emmanuel Faber Antoine Frérot Bill Gates Philip Green Yves Guillemot Ralph Hamers Paul Hudson Carl Icahn Michael Klein Manfred Knof Hariolf Kottmann Arnaud Lagardère Johan Lundgren Jean-bernard Lévy Jack Ma Lakshmi Mittal Elon Musk Jean-pierre Mustier Nicolas Namias Xavier Niel Patrick Pouyanné Alexandre Ricard Charles Scharf Gilles Schnepp Christian Sewing Feike Sijbesma Erich Sixt Carlos Slim Masayoshi Son Arne Sorenson Pascal Soriot Osamu Suzuki Heinz Hermann Thiele Johan Thijs François Villeroy De Galhau David Wichmann Mark Zuckerberg Pierre-andré De Chalendar Ranieri De Marchis
Les Barons de A à Z