Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'actualitéLes news les plus luesBiographies des Barons
Age : 65
Patrimoine public : 1 812 500 USD
Biographie : Paul Achleitner is an Austrian businessperson who has been at the helm of 5 different companies. Cur

Deutsche Bank désigne un nouveau président du conseil de surveillance

19/11/2021 | 21:46
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
DEUTSCHE BANK DÉSIGNE UN NOUVEAU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank, la première banque allemande, a annoncé vendredi la nomination d'Alexander Wynaendts, ancien patron de l'assureur Aegon, au poste de président du conseil de surveillance, tournant la page des dix ans de mandat de Paul Achleitner.

Agé de 65 ans, Paul Achleitner a échappé à trois votes de défiance des actionnaires avant de renoncer l'an dernier à solliciter un troisième mandat de cinq ans et d'accepter de mettre fin à ses fonctions en mai prochain.

La Banque centrale européenne (BCE) demandait depuis des mois à Deutsche Bank de lui trouver un successeur afin de procéder à une transition ordonnée.

Paul Achleitner avait plaidé pour qu'un membre du conseil de surveillance de la banque lui succède.

Theodor Weimer était ainsi souvent cité pour reprendre le poste, mais il est également président du directoire de Deutsche Börse et les autorités de régulation ont averti qu'elles ne lui permettraient pas de cumuler les deux fonctions.

Pendant les deux mandats de Paul Achleitner, la banque allemande, en pleine restructuration, a connu deux présidents de directoire, accusé des milliards d'euros de pertes et réglé plusieurs milliards d'euros d'amendes, notamment plus de 6 milliards d'euros en 2017 aux Etats-Unis pour son rôle dans la crise des "subprimes".

Si elle a renoué avec les bénéfices, elle reste étroitement surveillée par les régulateurs en raison de sa taille qui représente un risque systémique pour le système financier.

(version française Jean-Stéphane Brosse)

par Tom Sims et Frank Siebelt


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DEUTSCHE BANK AG -1.12%11.792 Cours en différé.8.24%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader