Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Informations  >  Barons de la Bourse  >   L'actualité des Barons de la bourse

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'infoLes news les plus luesBiographies des Barons
Nationalité : Russe
Date de naissance : 14/04/1957
Biographie : En 1979, Viktor Vekselberg sort diplômé de la faculté d'automatisation et de génie informatique de l...

Vekselberg-Gilbertson : Crime et châtiment pour le rachat de Fabergé

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
13/06/2011 | 10:00

Victor Vekselberg ne pardonne pas qu’un autre que lui se soit emparé de la marque Fabergé, lui qui est le plus grand propriétaire individuel d’œufs du célèbre bijoutier, surtout lorsque le coupable n’est autre qu’un de ses associés.

En avril 2007, notre baron a décidé de devenir le principal actionnaire du fonds d’investissement Pallinghurt Resources, exploité par Bryan Gilbertson. L’une des premières actions de ce dernier a été de racheter au conglomérat Unilever la marque Fabergé, pour la somme de 38 millions de dollars.

Même si cet accord a été effectué avec la bénédiction de l’arrière-petite-fille du fondateur de Fabergé : Tatiana Fabergé, il s’agit d’un véritable affront pour Viktor Vekselberg. Premier collectionneur privé des œufs légendaires ; il en a racheté près de 9 en 2004 et il aurait eu l’intention d’offrir la marque mythique à sa femme pour Noël, d’après Gilbertson. Un geste qui rappel le destin du premier œuf de Fabergé, offert par le Tsar Alexandre III à son épouse en 1885.

Brian Gilbertson craignait que l’obsession de notre baron ne compromette l’accord, mais la sanction n’a guère tardé. Victor Vekselberg ne l’a pas nommé à la tête du géant de l’aluminium née de la fusion entre Sual et Rusal comme cela était initialement prévu. Au-delà de cet affront, un procès se tiendra l’année prochaine aux îles Caïman entre le fond Renova Resources Private Equity appartenant à Victor Vekselberg, et Gilbertson.

Mais la rancœur tenace du milliardaire russe n’a pas empêché Gilbertson de développer la marque. En effet, celui-ci a investi près de 60 millions de dollars, ouvert une boutique à Genève et engagé le joaillier parisien Frédérique Zaavy pour redonner tout son prestige à Fabergé.

© Zonebourse.com 2011 / Crédit photo © Maxppp
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10Suiv.

Publicité