PacifiCorp, une entreprise de services publics détenue par Berkshire Hathaway, le groupe du milliardaire Warren Buffett, a déclaré lundi qu'elle avait accepté de payer 178 millions de dollars pour régler les réclamations de 403 plaignants concernant deux incendies de forêt dans l'Oregon en 2020.

PacifiCorp a déjà réglé près de 1 500 litiges liés aux incendies du week-end de la fête du travail avec des particuliers et des entreprises de l'Oregon et du nord de la Californie.

Les derniers règlements concernent les victimes des incendies de Beachie Creek et d'Echo Mountain Complex dans le nord-ouest de l'Oregon.

PacifiCorp a déclaré que la "grande majorité" des plaignants avait choisi de ne pas participer à une action collective dans le cadre de laquelle d'autres plaignants réclamaient au moins 30 milliards de dollars.

La compagnie d'électricité de Portland, dans l'Oregon, considère ce montant comme excessif, mais prévoit de continuer à régler "toutes les réclamations raisonnables".

Elle a accepté de verser plus de 900 millions de dollars aux victimes des incendies de forêt et, au 31 mars, les pertes prévues s'élevaient à 2,4 milliards de dollars. Les victimes reprochent à PacifiCorp de ne pas avoir coupé les lignes électriques lors d'une tempête de vent.

Ryan Flynn, président de l'unité Pacific Power de PacifiCorp, a déclaré qu'il espérait que les derniers règlements permettraient aux plaignants de "tourner la page".

George McCoy, avocat du cabinet Warren Allen qui représente les plaignants, a déclaré que l'accord prévoyait une "compensation significative" et permettait aux victimes de "se reconstruire et de se remettre de ces événements traumatisants".

PacifiCorp est une unité de Berkshire Hathaway Energy, qui appartient à 92 % à Berkshire Hathaway, le conglomérat d'Omaha (Nebraska) dirigé par Buffett depuis 1965.

Dans sa lettre annuelle aux actionnaires de Berkshire du 24 février, M. Buffett a déclaré qu'il avait "commis une erreur coûteuse" en n'anticipant pas les risques financiers liés aux incendies de forêt.

Greg Abel, qui devrait succéder à Buffett à la tête de l'entreprise, a déclaré lors de la réunion annuelle de Berkshire, le 4 mai, que PacifiCorp continuerait à contester les litiges "infondés" liés aux incendies de forêt et qu'une réforme législative et réglementaire s'imposait pour aider les entreprises de services publics.