Indices

Europe : Principaux indices
Nom Cours Variation Var. 1janv CT MT LT
MSCI EUROPE 147.32 EUR +0.83% -9.47%
Haussière
Haussière
Neutre
STOXX EUROPE 600 439.13 PTS +0.84% -10.73%
Haussière
Neutre
Neutre
DAX 14370.72 PTS +0.74% -9.53%
Haussière
Neutre
Neutre
CAC 40 6677.64 PTS +0.46% -7.07%
Haussière
Neutre
Neutre
FTSE 100 7476.63 PTS +0.06% +1.19%
Haussière
Neutre
Neutre
ATX AUSTRIAN 3166.36 PTS +0.19% -18.15%
Haussière
Haussière
Baissière
AEX 724.17 PTS +0.60% -9.79%
Haussière
Neutre
Neutre
SMI 11068.30 PTS +0.58% -14.53%
Haussière
Neutre
Baissière
FTSE MIB INDEX 24277.49 PTS +0.29% -11.48%
Haussière
Neutre
Neutre
IBEX 35 8289.20 PTS +0.78% -5.61%
Haussière
Neutre
Neutre
OMX STOCKHOLM 30 INDEX 2116.45 PTS +1.17% -13.55%
Haussière
Haussière
Neutre
OMX NORDIC 40 2243.23 PTS +1.74% -10.07%
Haussière
Haussière
Neutre
RUSSIA MOEX - PTS -.--% -.--%
-
-
-
Plus d'Indices
Actualités sur les Indices
Les marchés européens contrastés, Wall Street recule AW
Paris rebondit dans un marché sans conviction AW
Les marchés dans l'expectative après des données contrastées sur l'inflation AW
Les actions européennes montent dans un marché sans entrain RE
Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris - Lundi 12 décembre 2022 AO
Point marchés-Les actions européennes montent dans un marché sans entrain RE
Le rallye mondial aide les actions européennes à mettre fin à une série de pertes de cinq jours MT
Bourse Zurich: le SMI termine dans le vert avant une semaine cruciale AW
Les Bourses européennes limitent un peu la casse AW
Saint-Gobain, plus forte hausse du CAC 40 à la clôture du vendredi 9 décembre 2022 AO
Worldline, plus forte baisse du CAC 40 à la clôture du vendredi 9 décembre 2022 AO
CAC40 : termine la semaine sur un léger sursaut CF
L'action Credit Suisse refranchit le cap des 3 francs AW
CAC40 : 4 séances de stagnation, mais repli hebdo de -1,2% CF
TotalEnergies retire ses administrateurs de Novatek, dépréciation liée de $3,7 mds RE
Wall Street déçue par une déconvenue sur l'inflation, l'Europe moins frustrée AW
CAC40 : rien ne le fait s'écarter du pivot 6.666 CF
Une hausse plus forte que prévu des prix à la production pèse sur les contrats à terme sur actions américaines MT
Les Bourses mondiales dans l'attente de chiffres sur l'inflation américaine AW
Hausse en vue à Wall Street avant les prix à la production RE
Plus d'actualités
Analyses Zonebourse
Graphique cours quotidien °4941

Sur ses plus hauts depuis avril

A la faveur du léger ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis (indice CPI en hausse de 7.7% contre 9.1% en juillet), la bourse de Paris vient d'aligner une septième séance consécutive de hausse, les opérateurs nourrissant l'espoir d'un ralentissement du rythme de remontée des taux américains.Le consensus table désormais sur une hausse de 50 points de base en décembre (à plus de 78%) mais les récents commentaires des banquiers centraux plaident en faveur d'une poursuite des resserrements monétaires dans les mois à venir, jugeant que le récent reflux des tensions inflationnistes restait peu significatif et qu'il restait du chemin à parcourir. Dans un contexte de craintes de récession, les prochaines données macroéconomiques devraient être déterminantes d'ici le 14 décembre, d'autant que les places financières ont d'ores et déjà effectué un parcours exceptionnel depuis fin septembre. Il convient donc de rester prudent sur les niveaux actuels, la volatilité pourrait resurgir à tout moment. D'un point de vue graphique, le CAC40 conserve une dynamique clairement positive en données journalières au-dessus des 6243 points, zone de convergence avec la moyenne mobile à 100 jours. Au-dessus de ce niveau, le premier objectif haussier reste fixé vers 6715 points voire 6792 points par extension. A court terme, seul un retour sous les 6400 points constituerait une première indication baissière militant pour des dégagements plus marqués en direction des 6243 points. 
ZB Le 21 novembre 2022 à 08:38
Graphique cours quotidien °4941

La Fed fera t-elle un cadeau avant Noël?

Les places financières ont accéléré leur mouvement de rattrapage ces dernières semaines, à la faveur d’un léger apaisement des tensions inflationnistes aux Etats-Unis, qui laisse espérer que la Réserve Fédérale ralentira prochainement le rythme de remontée des taux.Bon nombre d’indices se sont ainsi hissés sur des niveaux inédits depuis avril dernier, dans un contexte de détente du marché obligataire et d’un très net retour de l’appétit pour le risque. Depuis le point bas de fin septembre, les performances s’avèrent exceptionnelles. Le CAC40 a ainsi récupéré plus de 17.5%, le DAX plus de 20.5% et le Stoxx Europe 600 14.5%. Aux Etats-Unis, le Nasdaq100 reprend 12% sur un mois, le S&P500 14.5% et le Dow Jones 18.3%. Cette forte remontée a également été favorisée par le rebond des places asiatiques, avec l’allègement des restrictions de la politique zéro Covid en Chine et l’annonce de mesures de relance.  A ce titre, c’est l’indice de Hong Kong qui signe la meilleure performance, avec près de 25% de hausse sur les 15 derniers jours (il reste néanmoins en repli de plus de 21% depuis le début de l’année). Au niveau de la macroéconomie, l’attention reste toujours focalisée sur l’inflation et sur les craintes de ralentissement économique, tandis que l'hypothèse d'une récession mondiale semble d’actualité pour 2023, ce qui pourrait favoriser les actifs à caractère défensif. Outre-Atlantique, l’indice des prix à la consommation a rassuré mi-novembre, ressortant à +7.7% en octobre, soit le quatrième mois consécutif de modération de l'inflation, ce qui rapproche mécaniquement le moment où la Fed n'aura plus à jouer les pères fouettards. (L’indice CPI culminait à +9.1% en juin). L’indice des prix à la production allait également dans ce sens (+8% sur un an contre +8.5% en septembre). En zone euro, l’indice CPI a également reculé à +10.6% (contre +10.7%) le mois dernier. Que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis, bien que les hausses de taux à venir puisse être plus modérées (+50 points de base attendus par la Fed en décembre), les banquiers centraux semblent tempérer, indiquant que les hausses de taux devraient se poursuivre dans les mois à venir, alors que l’inflation peine à ralentir de manière significative. Aucune pause dans les resserrements monétaires n'est donc à l’ordre du jour. Les récentes statistiques décevantes, confortant le scénario d’un ralentissement économique, et la forte progression des indices depuis 2 mois incitent donc à la prudence, d’autant que la saison des résultats trimestriels s’est avérée mitigée avec une croissance de moins de 3% des bénéfices des sociétés du S&P500 au troisième trimestre. Bon nombre d’analystes ont revu à la baisse leurs prévisions pour le T4, ainsi que pour l’année prochaine, en raison des perspectives plus que prudentes des sociétés. D’un point de vue graphique, le CAC40 demeure en phase de reprise depuis fin septembre, revenant à proximité de la borne haute de son range en données hebdomadaires (5762/6684 points). Sur cette échelle de temps, un biais haussier reste privilégié au-dessus des 6216 points, niveau correspondant à la moyenne mobile à 20 semaines qui se retourne à la hausse. A plus court terme, la dynamique est également positive au-dessus des 6400 points avec les 6715/6792 points en ligne de mire.
ZB Le 21 novembre 2022 à 08:24
Plus d'analyses
Ads