Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Communauté  >  Forum

Forum

SynthèseGénéralActionsIndicesDevisesMatières premièresProduits de BourseActualités 
Forums > Forum Général > Les méthodes utilisées par les &eacu...
maldoror
Le 16/10/2018 à 20:21
arrow option
Les méthodes utilisées par les émetteurs pour nous faire discrètement les poches
Les émetteurs sont des intermédiaires qui nous permettent de miser avec levier sur des actions, indices,... et il est légitime qu'ils réalisent une marge. Depuis quelques années plusieurs dérives des émetteurs sont à déplorer pour gonfler les marges et je vais tenter d'illustrer chacune d'entre elles à l'aide de trades réels.
4
  
Réagir
Publier
loader
calcucius
Le 12/11/2018 à 07:19
arrow option
Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi les gens qui ont été pigeonnés continuent à trader chez eux.
Je n'y connais pas grand chose en warrants et pourtant très vite j'ai compris que leur seul but était de faire de l'argent sur mon dos après quelques trades ..
3
  
  
maldoror
Le 12/11/2018 à 20:44
arrow option
Nous sommes au moins 3 qui réussissont à gagner régulièrement depuis plusieurs années mais principalement avec les warrants BNP, SG et Citi et c'est la raison pour laquelle on persiste.
Effectivement la plupart de ceux qui se risquent sur les warrants sont perdants mais difficile de savoir si les pertes sont plus ou moins élevées avec les warrants, les leverages ou avec les turbos.
  
  
calcucius
Le 12/11/2018 à 20:55
arrow option
Non t'as pas compris ce que je voulais dire.

Je parlais de ceux qui se font avoir par l'écartement de spread ou qui mettent une grosse pose et qui voient le cours baisser à cause de cette pose ou ... autres arrangements de Czbk que tu dénonces.
Je veux bien qu'ils se fassent avoir une fois, 2 fois, 3 fois, mais pourquoi ces gens là persistent-ils à trader chez eux après une telle expérience.
Toi et les autres gagnants, c'est évident que vous avez intérêt à continuer.
Perdre quand tu as été mauvais sur l'orientation du sous jacent, ok, mais perdre parce que le market maker fausse les règles du jeu, pourquoi persister ?
1
  
maldoror
Le 12/11/2018 à 22:11
arrow option
Je pense qu'effectivement la plupart doivent arrêter après avoir constaté qu'ils se sont ouvertement fait pigeonner. Ca se traduit par de moins en moins de petits trades alors qu'ils étaient majoritaires quelques années auparavant.
Ce type d'entourloupe parfaitement visible a au moins le mérite d'éclairer sur les pratiques de certains market-maker mais la plus dangeureuse car quasiment indétectable c'est le pricing en fonction de la variation des positions ouvertes. A venir en Janvier quand chacun aura bien encaissé le dernier lot.
2
  
maldoror
Le 09/11/2018 à 21:40
arrow option
Commerzbank et Société Générale proposent des Call warrants ETL 20 03/19 il est ainsi possible de comparer à posteriiori : l'investissement en warrants Commerzbank 10B4Z, en warrants Société Générale 4607S et direct en actions ETL (pour simplifier 40000 warrants CBK parité 5 = 32000 warrants SG parité 4 = approximativement 2000 actions ETL avec delta 25%).

Alors que malgré la hausse de l'action ETL? l'investissement en warrants avec le "partenaire historique" Commerzbank se traduisait par une perte réelle de 400 euros suite à la baisse du Bid sur l'ensemble de la gamme warrants, l'investissement en warrants Société Générale réalisé dans le même timing aurait permis de réaliser un gain de 960 euros soit un résultat logiquement proche de celui réalisé avec un investissement direct en actions.

Etendu à l'ensemble de la gamme warrants ETL de CBK ce sont près de 5000 euros qui ont été ponctionnés sur le dos des traders positionnés en utilisant exactement le même stratagème (baisse de 1 ct du Bid / Ask inchangé) que sur l'ensemble de la gamme ATO quelques jours auparavant.
2
  
calcucius
Le 08/11/2018 à 20:48
arrow option
Toi qui est le plus expérimenté des warrantistes ici, peux tu nous faire un classement des émetteurs du plus fair play au plus égoïste
1
  
  
maldoror
Le 08/11/2018 à 21:42
arrow option
Le classement des émetteurs du plus fair au moins fair pour les warrants émis en France est selon mon expérience personnelle (1000 trades par mois depuis 15 ans) :
BNP
Société Générale (élargissement de spread trop fréquent)
Vontobel
Citigroup (très dangeureuse barrière des 0.10 puis incrément 1/1000)
Commerzbank (pricing dépendant des achats et des ventes)
Unicredit (increment 1/1000 sur toute la gamme)
1
  
calcucius
Le 08/11/2018 à 20:46
arrow option
Tu en auras mis du temps à l admettre
1
1
  
maldoror
Le 08/11/2018 à 21:44
arrow option
Du temps du sponsoring du concours, les critiques n'étaient pas admises mais certains faits que chacun pouvait aisément interpréter ont été exposés par différents intervenants lésés.
  
  
maldoror
Le 08/11/2018 à 18:59
arrow option
Commerzbank, un partenaire que l'on a effectivement pu apprécier comme fidèle sponsor du concours pendant 10 ans mais pour ce qui est des warrants c'est un partenaire très dangeureux.
2
  
  
maldoror
Le 08/11/2018 à 20:21
arrow option
Bis repetita pour le market maker Commerzbank : après avoir sévi précédemment sur les warrants ATOS, hier vers 14h55', lorsque que le nombre total des warrants Eutelsat acheté par les "clients" était devenu très élevé, le market maker décide d'élargir le spread de l'ensemble de la gamme warrants.
C'est une parade relativement courante des émetteurs lorsque la voloatilité est extrême mais hier ETL n'a pas connu de mouvements importants en début d'après-midi. De plus, les émetteurs "fair" remonte toujours le ask pour dissuader les nouveaux acheteurs et laisse le bid inchangé pour ne pas pénaliser les clients déjà en position. Pour Commerzbank c'est l'inverse, le ask est inchangé mais c'est le bid qui diminue ce qui entraîne une perte immédiate de plusieurs milliers d'euros pour l'ensemble des détenteurs de warrants ETL. Cette pratique est très éloignée de ce que l'on serait en droit d'attendre d'un partenaire.
  
  
maldoror
Le 08/11/2018 à 21:10
arrow option
Premier achat de 40000 Call ETL 20 03/19 Code 10B4Z le 07/11 à 10h27' au cours de 0.10 qui est effectué alors que ETL est à 18.47.
Le cours de ETL baisse ensuite d'environ 1 pas de cotation à 18.34 : renfort de 44500 à 0.09 le 07/11 à 14h53'.

*** Le 07/11 à 14h54', le market maker décide d'écarter le spread en baissant le bid sur l'ensemble de la gamme ETL ***

Le lendemain, malgré un rebond de 1.4% à 18.60 soit environ 2 pas de cotation, la vente de 79500 Call ETL à 0.09 entraîne une perte de 400 euros.

La gamme de warrants ETL étant composée d'une dizaine de warrants ce sont ainsi plusieurs milliers d'euros qui ont été instantanément transférés à 14h54' de la poche des détenteurs à celle du market-maker.
2
  
maldoror
Le 30/10/2018 à 21:37
arrow option
Vontobel renonce enfin à la cotation au millième pour l'ensemble de sa gamme de warrants. C'est une bonne nouvelle car celà permet désormais de choisir les warrants en comparant 5 émetteurs au lieu de 4.

Le seul émetteur qui persiste à appliquer sur l'ensemble de sa gamme la cotation au millième avec spread 1/100 ième est désormais Unicredit qui est plus que jamais à éviter pour les warrants mais qui reste intéressant pour les turbos classiques.
  
  
maldoror
Le 30/10/2018 à 21:18
arrow option
Toujours impossible de joindre une copie d'écran depuis des semaines.
  
  
fucius 1
Le 17/10/2018 à 21:32
arrow option
Une action penny qui cote au millième permet à un robot de gagner à tous les coups.

Exemple au hasard , CLARANOVA : o,8440
1
1
  
iggy
Le 18/10/2018 à 11:47
arrow option
TU VOUDRAis dire que la MIF 2 SERAIT une belle arnaque et ca servirai que les banques...
AH non !!je peux pas le croire
l AMF AURAIT empeché cela
  
  
iggy
Le 17/10/2018 à 11:09
arrow option
Les emmetteurs t'empechent de mettre les copies.
Gaffe tu est dans le colimateur.
1
1
  
maldoror
Le 17/10/2018 à 18:47
arrow option
Je suis en deplacement et je ferai un nouvel essai la semaine prochaine.
  
  
calcucius
Le 16/10/2018 à 22:47
arrow option
quand le spread sera de 1 millième, là ils pourront dire que c'est avantageux, pas avant. (0,412/0,413)
1
1
  
maldoror
Le 17/10/2018 à 18:56
arrow option
Tout à fait si l’incrément est de 1/1000 seul un spread de 1/10000 ieme permet d’acheter / vendre un produit à sa vraie valeur et pas à une valeur majorée / minorée. La valeur exacte d’un produit n’est connue qu’au moment de la bascule , la formule est : (bid avant + Ask avant + Bid après + Ask après) / 4
1
  
Sujets les plus actif
News les plus commentées
Instruments les plus actif