Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Conseil d'investissement
Course à l'échelle, avantages stratégiques
 PayPal Holdings (PYPL)
Cours en temps réel. Temps réel BATS EXCHANGE - 19/02 16:18:24
Cours
USD 94.72
Variation
-0.20%
Capitalisation
USD 111.35 Mrd
PER 2019
46.8x
Pionnière de l'industrie du paiement en ligne, la société américaine PayPal est – entre autres – un concurrent de Wirecard, présenté parallèlement dans cette rubrique.
 
 
 
Voler de ses propres ailes a manifestement bien réussi à PayPal, séparé d'eBay en 2015 à l’issue d'un spin-off très attendu : le chiffre d'affaires explose – de $9 milliards à l'époque à près de $15 milliards attendus sur l'année – et la marge d'exploitation augmente sensiblement, pour désormais flirter avec les 20%.
 
Son indépendance acquise, PayPal a entrepris une série d'acquisitions – dont les très populaires Zenmo et iZettle – pour un montant total d'environ $4 milliards. Ces dernières opérations ont été intégralement autofinancées, ce qui, en parallèle, n'a pas empêché la société de réduire à zéro son endettement.
 
 
 
Ces signaux attestent de la qualité intrinsèque de l'affaire, qui générait l'année dernière $2 milliards de profits. Cette autosuffisance est stratégique, car l'industrie du paiement en ligne évolue vite : l'agglomération de nouveaux services y est donc une condition sine qua none de succès, et la capacité de réaliser des acquisitions le plus sûr moyen d'y parvenir avant la concurrence.
 
Pour preuve, les 102 transactions de type fusion-acquisitions réalisées sur le seul premier semestre de l'année 2018 ont atteint un volume total de $46 milliards, soit une très nette augmentation par rapport à l'année 2017, où le total des transactions atteignait $33 milliards.
 
Si les marchés de capitaux se grippent – ce qui, après tout, arrive plus ou moins inévitablement au fil des cycles successifs – PayPal restera ainsi en mesure de développer son activité, et défendre ses parts de marché.
 
Signalons cependant que la société américaine n'est pas la seule à jouir de cet avantage compétitif : engagés dans une même course à l'échelle, ses principaux concurrents sont eux aussi très profitables. Par ailleurs, pénétrer le marché européen sera complexe, quand le marché chinois – monopolisé par WeChat – lui restera sans doute interdit. 
 
PayPal continue de s'emparer de nouvelles parts de marché en Amérique du Nord – et ailleurs dans le monde – et supporte désormais 255 millions de comptes actifs, soit un nombre en hausse de 15% par rapport à l'année passée.
 
La position financière est remarquable – avec, nous le disions plus haut, un endettement à long terme nul – et la capacité de l'entreprise à lever du capital pour réaliser une acquisition transformatrice tout à fait enviable, a fortiori au prix actuel de l'action, au plus haut historique, et qui représente donc une potentielle monnaie d’échange.
 
La capitalisation boursière de 107 milliards suppose une valorisation à hauteur de 43x le profit attendu en 2019, soit un multiple très supérieur à la moyenne du marché. Celui-ci anticipe clairement une poursuite de l'excellent momentum de croissance engagé sur la dernière décennie.
 
 
 
Comme nous l'écrivions dans notre analyse de Wirecard, il y a matière à capitaliser : personne ne doute que le volume des paiements en ligne continuera d'augmenter à rythme soutenu. Sur la seule première moitié de l'année, par exemple, le volume de transactions géré par la société allemande a bondi de 48% – or, PayPal gère un volume d'affaires très supérieur, et jouit globalement d’une meilleure reconnaissance de marque.
 
Le management semble lui-même très confiant sur les perspectives de l'entreprise, puisqu'il entreprend depuis trois ans de massivement racheter ses actions – y compris aux niveaux de valorisation actuels, ce qui suscite quelques interrogations quant à la pertinence de cette allocation du capital.
 
Ces rachats significatifs servent sans doute à compenser d'importantes rémunérations en stocks options – dilutives pour les actionnaires – puisque ces dernières atteignent $733 millions en 2017, soit près de 6% des dépenses d'exploitation.
 
A ce cours, la réussite d’un investissement dans l’action PayPal dépendra donc des capacités de l’entreprise à délivrer des résultats à la hauteur des ambitions du marché. Ce dernier n'a pour l'instant pas été déçu, à juste titre : parmi toutes les manias du moment – voiture électrique, coworking, réseaux sociaux, etc. – l'industrie des paiements électroniques est la seule à produire des profits significatifs.
 
 
Article publié le 16/01/2019 | 16:56

Thomas Gouttman
© Zonebourse.com 2019

Avertissement : Les informations, graphiques, chiffres, opinions ou commentaires mis à disposition par SURPERFORMANCE SAS s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations développées. Ces informations sont données à titre informatif et ne représentent en aucun cas une obligation d'investissement ni une offre ou sollicitation d'acquérir ou de vendre des produits ou services financiers. Elles ne constituent par ailleurs pas un conseil en investissement.
L'investisseur est seul responsable de l'utilisation de l'information fournie, sans recours contre SURPERFORMANCE SAS, qui n'est pas responsable en cas d'erreur, d'omission, d'investissement inopportun ou d'évolution du marché défavorable aux opérations réalisées.

Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Autres conseils d'investissement
Business plan de croissance
Plus prometteuse biotech de la cote US ?
Leader mondial du recyclage hi-tech
Une affaire qui pétille
Tous les conseils