BONN (dpa-AFX) - Le président de la Bundesnetzagentur, Klaus Müller, a réaffirmé son intention d'obliger les opérateurs de téléphonie mobile en place en Allemagne à déployer un réseau mobile sur l'ensemble du territoire d'ici 2030. "Aucun argument contraire ne m'a convaincu jusqu'à présent", a déclaré Müller à l'agence de presse allemande à Bonn. Mi-mai, l'autorité de régulation avait proposé qu'en 2030, les réseaux de téléphonie mobile des opérateurs historiques doivent couvrir 99,5 % du territoire allemand avec un débit de téléchargement de 50 mégabits par seconde. Cette barre est déjà dépassée depuis longtemps dans les villes et dans certains endroits à la campagne, mais pas dans d'autres régions jusqu'à présent.

Le directeur général de Telekom, Tim Hottges, a rejeté une telle obligation, la jugeant disproportionnée et "difficilement réalisable", d'autant plus qu'elle ne tient pas compte des avantages pour le client. Le régulateur Müller est d'un autre avis. Une telle obligation de déploiement serait réalisable et importante pour les habitants de l'Allemagne, notamment dans les zones rurales. "Si les 99,5 pour cent étaient atteints, l'Allemagne disposerait d'une bonne couverture de téléphonie mobile jusqu'à chaque ferme laitière". A l'ère du numérique, axée sur les données, où les réseaux mobiles permettent des innovations technologiques et peuvent faciliter le travail dans l'agriculture par exemple, c'est une nécessité selon M. Müller.

L'obligation d'extension doit être de 99,5 pour cent et non de 100 pour cent, car dans certains endroits en montagne ou dans d'autres zones difficiles d'accès, l'agence des réseaux estime qu'il n'est pas possible d'avoir une bonne réception mobile. Il arrive aussi que personne ne veuille louer un terrain pour y installer un pylône de téléphonie mobile. L'obligation de couvrir 99,5 % du territoire et d'autres règles seront imposées aux opérateurs historiques en échange de l'extension de certains droits d'utilisation du spectre.

Une phase de consultation sur la proposition de la Bundesnetzagentur se poursuit jusqu'en juillet. Ensuite, elle prendra une décision finale sur le catalogue de conditions et donc sur les garde-fous pour le futur développement du réseau mobile en Allemagne. Par rapport aux conditions budgétaires habituelles - c'est-à-dire l'obligation de déploiement mesurée en termes de ménages et non de surface - la nouvelle condition serait plus stricte./wdw/DP/zb