Zurich (awp) - Artisan d'un important recentrage des activités, le patron d'ABB Björn Rosengren va quitter son poste le 1er août prochain. Il sera remplacé par Morten Wierod, citoyen norvégien de 52 ans, qui siège à la direction générale du groupe zurichois depuis 2019, en charge des activités d'électrification.

Björn Rosengren dirige ABB depuis mars 2020. Agé de 65 ans, le Suédois prendra définitivement congé du spécialiste de l'automation et de l'électrification à la fin de l'année après une phase de transition, indique vendredi la multinationale, sans préciser les raisons du départ.

Cité dans le communiqué, le président Peter Voser souligne le rôle de M. Rosengren dans la restructuration du portefeuille d'activités d'ABB et dans l'amélioration des performances financières du groupe. Le CEO démissionnaire transmettra un "ABB efficace, plus rentable et à la croissance plus rapide", affirme-t-il.

Björn Rosengren est entré en fonctions alors qu'ABB avait déjà conclu un accord pour la cession de la division réseaux électriques (Power Grids) au japonais Hitachi. Après son arrivée aux manettes, le dirigeant suédois a accéléré la réorientation en engageant un vaste toilettage des activités, annoncé fin 2020. Trois divisions sont sorties du giron d'ABB depuis.

L'unité Mechanical Power Transmission, connue sous la marque Dodge, et Power Conversion ont ainsi été cédées, respectivement à l'américain RBC Bearings en 2021 et au taïwanais Acbel Polytech en 2023. Le montant cumulé des deux opérations a avoisiné les 3,5 milliards de dollars (3,08 milliards de francs suisses au cours du jour). La division Turbocharging a été externalisée et rebaptisée Accelleron, avant d'être introduite à la Bourse suisse en octobre 2022.

Morten Wierod travaille pour ABB depuis 1998. Avant de diriger l'activité électrification, il avait chapeauté l'unité Motion. Le futur directeur général est titulaire d'un master en ingénierie électrique obtenu en Norvège.

fr/ck/ib