L'opérateur de centres commerciaux Klepierre se concentre sur les grandes villes les plus dynamiques et les plus riches d'Europe et offre des expériences au-delà du shopping pour concurrencer les détaillants en ligne en pleine croissance, a déclaré son président Jean-Marc Jestin à Reuters mardi.

Shein, qui vend en ligne dans plus de 150 pays, s'est imposé comme un acteur majeur et représentera près de 20% du marché mondial de la mode rapide en 2022, dépassant Zara et H&M d'Inditex, tous deux locataires de Klepierre.

"Je ne crois pas à la disparition du commerce de détail physique, mais plutôt à sa concentration. Tout notre travail a donc consisté à nous concentrer sur les grandes villes et les grands centres commerciaux, qui sont les plus dynamiques", a déclaré M. Jestin lors d'une interview.

Les locataires de Klepierre, qui comprennent également le détaillant de cosmétiques Sephora, propriété de LVMH, Tommy Hilfiger, Lacoste et Apple, recherchent des centres commerciaux plus glamour et à la pointe de la technologie, avec des offres de restauration et de divertissement, tout en développant également des services en ligne, a-t-il déclaré.

Klepierre propose notamment des cours de yoga et de danse, des concerts et des films pour inciter les gens à venir dans ses centres commerciaux.

Ils dépensent leur argent en particulier dans les vêtements et équipements de sport, la santé, la beauté et les services à la personne, avec des marques telles que JD Sports, Adidas, Foot Locker, Rituals et Sephora, a déclaré M. Jestin.

Les détaillants sont aujourd'hui beaucoup plus diversifiés, a-t-il ajouté, avec des marques telles que Primark, Normal et Action d'ABF, qui attirent à la fois les petits budgets et les clients plus aisés.

Par ailleurs, le commerce en ligne peut représenter jusqu'à 35 % des ventes dans les centres commerciaux de Klepierre, contre 5 à 6 % il y a une dizaine d'années, a déclaré son président.

"Les marques avec lesquelles nous travaillons aujourd'hui sont omni-canal, c'est-à-dire qu'elles réalisent aujourd'hui entre 20 et 30 % de leurs ventes en ligne, voire 40 % pour certaines, comme Mango, et ont donc besoin de moins de magasins physiques et sont donc plus sélectives.

M. Jestin a indiqué qu'il y a 10 ans, Klepierre comptait 330 centres commerciaux, contre un peu plus de 70 aujourd'hui.

"C'est une bonne chose que nous ayons fait ce changement, car si nous ne l'avions pas fait, je pense que nous aurions aujourd'hui beaucoup de centres commerciaux où il serait difficile d'attirer des enseignes et des clients", a déclaré M. Jestin.

Dans le cadre de ses efforts pour renforcer sa présence dans les grandes villes européennes, Klepierre a annoncé mardi l'acquisition du centre commercial RomaEst dans la capitale italienne. (Reportage de Diana Mandiá et Federica Mileo ; Rédaction d'Alexander Smith)