Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

AÉROPORTS DE PARIS

(ADP)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

L'Etat va mettre en oeuvre la privatisation d'ADP et de la FDJ

08/03/2018 | 18:24
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

PARIS (AFP) --Le gouvernement va enclencher la privatisation d'Aéroports de Paris (>> fiche valeur) et de la Française des jeux (FDJ) en modifiant dans sa loi Pacte les seuils minimum de détention de ces entreprises. Reste à déterminer les parts qui seront cédées.

Une décision de principe, en attendant les arbitrages sur les montants: après plusieurs mois de vrai-faux suspense, l'exécutif a confirmé jeudi par touches successives vouloir préparer des cessions de participations dans ces deux sociétés.

"Nous réfléchissons à l'ouverture du capital de la FDJ tout en gardant le monopole", a reconnu sur Sud Radio le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, évoquant pour la première fois une privatisation partielle de l'opérateur de jeux français.

"Nous demanderons prochainement les autorisation législatives nécessaires pour faire un certain nombre de cessions d'actifs", a déclaré de son côté le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire lors d'une audition au Sénat.

"Ces cessions, nous les ferons avec le Premier ministre et le président de la République, à notre rythme, en fonction de ce que nous jugerons utile et nécessaire", a poursuivi le ministre.

M. Le Maire, qui s'exprimait devant la mission d'information sur la stratégie industrielle de la France, n'a pas donné publiquement le nom des entreprises. Mais ils ne font guère de doute.

Actuellement, seules quatre entreprises à capitaux publics sont concernées par des restrictions légales imposant des seuils de détention minimum pour l'Etat: ADP, EDF, Engie et la FDJ.

Une cession de participation dans EDF ayant été exclue à plusieurs reprises par le gouvernement, qui considère cette entreprise comme "stratégique", restent les trois autres sociétés, et notamment la FDJ et ADP.

Concernant ADP, "la décision de privatiser" le groupe "est prise depuis longtemps", a expliqué à l'AFP une source proche du dossier. Même chose pour la FDJ, repérée depuis plusieurs mois comme un candidat idéal à la privatisation par les banquiers d'affaires.

- 'pur scandale' -

Quel seront les montants cédés, et selon quelles modalités? Selon la source proche du dossier, aucune décision n'a encore été prise, l'exécutif voulant se donner des marges de manoeuvre.

La loi Pacte, qui entérinera la modification des seuils légaux voulue par le gouvernement, "comprendra une habilitation à passer sous la barre des 50%. Mais le niveau de cession ne sera décidé que dans un second temps", a précisé cette source.

L'Etat détient actuellement 72% du capital de la Française des jeux. Selon une source proche du dossier, il pourrait descendre à hauteur de 25% ou 30% du capital, avec une introduction en Bourse, pour permettre au grand public de devenir actionnaire de la société.

La privatisation du gestionnaire du Loto s'annonce toutefois compliquée sur le plan politique, l'entreprise bénéficiant d'un monopole de droit sur les jeux de loterie et les jeux à gratter, secteur jugé sensible par l'exécutif.

Interrogé mercredi en Commission des Finances sur le sujet, Gérald Darmanin a assuré que l'Etat allait quoi qu'il arrive garder la main sur le secteur, et notamment sur les politiques de lutte contre l'addiction.

"Vendre la FDJ est un pur scandale", a néanmoins réagi jeudi sur Facebook Christian Eckert, secrétaire d'État au Budget durant le quinquennat Hollande, qui s'était opposé à l'époque à toute privatisation.

Concernant ADP, dont l'Etat possède 50,6% du capital, les choses sont également complexes. Le groupe aéroportuaire, en charge de la gestion de Paris-Charles de Gaulle et de Paris-Orly, est en effet propriétaire de ses terrains, considérés comme stratégiques.

Selon BFM Business, le gouvernement souhaite vendre l'intégralité de sa participation au sein du groupe, soit près de 8 milliards d'euros. Il va cependant garder la propriété du foncier, comme c'était les cas des autoroutes lors de leur privatisation.

"Aucune décision concernant ADP n'est prise à ce stade", a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

Ces différents sujets seront sans doute abordés lors d'une réunion interministérielle prévue samedi sur la loi Pacte, qui sera présentée le 18 avril. Cette réunion, qui se tiendra à huis clos, "servira à faire un état des lieux" du projet de loi, "pas à prendre les arbitrages", a toutefois prévenu l'entourage de Bruno Le Maire.

Agefi-Dow Jones The financial newswires

share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUTOMATIC DATA PROCESSING, INC. 0.78%214.71 Cours en différé.20.91%
AÉROPORTS DE PARIS -2.95%112 Cours en temps réel.8.77%
ELECTRICITÉ DE FRANCE -0.55%12.655 Cours en temps réel.-1.32%
ENGIE -0.50%12.036 Cours en temps réel.-3.37%
LA FRANÇAISE DES JEUX -0.25%43.78 Cours en temps réel.17.32%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur AÉROPORTS DE PARIS
09:17ADP : hausse de près de 12% du CA à neuf mois
CF
08:58Les valeurs à suivre aujourd'hui à Paris - Vendredi 22 octobre 2021
AO
08:48Le Groupe ADP prévoit que le trafic aéroportuaire restera inférieur aux niveaux d'avant..
MT
08:43AEROPORTS DE PARIS : ADP maintient ses objectifs 2021
AO
08:35GROUPE ADP : amorce de rattrapage d'activité sur neuf mois
AW
08:04ADP confirme ses prévisions pour 2021, les revenus en hausse de 11,9% sur neuf mois
DJ
07:44AEROPORTS DE PARIS : Le chiffre d'affaires consolidé des 9 premiers mois de l'année 2021 e..
PU
21/10Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Vendredi 22 octobre 2021
AO
21/10Agenda AOF / Sociétés France - Vendredi 22 octobre 2021
AO
21/10AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Vinci, ASML, ADP, Nestlé, Sartorius, Yara, Sixt...
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur AÉROPORTS DE PARIS
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 2 536 M 2 950 M -
Résultat net 2021 -442 M -514 M -
Dette nette 2021 8 058 M 9 373 M -
PER 2021 -26,3x
Rendement 2021 -
Capitalisation 11 418 M 13 296 M -
VE / CA 2021 7,68x
VE / CA 2022 5,09x
Nbr Employés 22 891
Flottant 26,3%
Graphique AÉROPORTS DE PARIS
Durée : Période :
Aéroports de Paris : Graphique analyse technique Aéroports de Paris | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique AÉROPORTS DE PARIS
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ALLEGER
Nombre d'Analystes 19
Dernier Cours de Cloture 115,40 €
Objectif de cours Moyen 102,74 €
Ecart / Objectif Moyen -11,0%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Edward Rodolphe Paul Arkwright Co-Chief Executive Officer
Augustin Pascal de Romanet de Beaune Chairman & Co-Chief Executive Officer
Philippe Pascal Deputy CEO-Finance, Strategy & Administration
Gilles Lévêque Director-Information Systems
Fernando Echegaray del Pozo Deputy Chief Executive Officer-Operations