Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

AÉROPORTS DE PARIS

(ADP)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

L'emploi américain déplait aux Bourses européennes, Wall Street impassible

03/09/2021 | 23:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

actualise après clôture des Wall Street et du pétrole

NEW YORK (awp/afp) - Les chiffres, loin des attentes, de l'emploi aux Etats-Unis ont entraîné vendredi les Bourses européennes dans le rouge, alors que Wall Street résistait mieux.

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé. Le Dow Jones a perdu 0,21%, l'indice élargi S&P 500 0,03% mais le Nasdaq, à coloration technologique, s'est élevé de 0,21%, à un nouveau record.

En Europe, les places financières ont connu des mouvements plus significatifs. Paris a subi le plus fort recul, cédant 1,08%, tandis que Milan a reculé de 0,64%, Francfort de 0,37% et Londres de 0,36%.

Indicateur le plus important de la semaine pour les investisseurs, le rapport mensuel de l'emploi du département américain du Travail a fait état de chiffres bien en deçà des estimations des analystes.

Seulement 235.000 emplois ont été créés en août, trois fois moins que les 750.000 attendus et après plus d'un million d'emplois créés en juillet.

"Il apparaît que l'économie américaine n'a pas réalisé de progrès significatifs" sur le marché du travail, estime Edward Moya, analyste chez Oanda.

Toutefois, "elle reste orientée dans la bonne direction" et a "surtout été pénalisée par le variant Delta du Covid-19", complète-t-il.

Ces chiffres sont de nature à pousser la Réserve fédérale américaine (Fed) à prolonger son soutien à l'économie par ses rachats d'actifs. L'institution répète depuis plusieurs mois qu'elle ne le réduira que lorsque l'économie et le marché de l'emploi américains se seront remis de la crise.

Autre élément qui a pesé sur les marchés: "la nouvelle forte hausse des salaires" en août, susceptible d'alimenter encore l'inflation américaine, souligne Michael Hewson de CMC Markets. "Cela témoigne d'une grande incertitude quant à la santé du marché du travail américain", poursuit-il.

En réaction, le taux des obligations d'Etat américaines à 10 ans augmentait, à 1,32% contre 1,28% la veille, tandis que celui du Bund allemand de même échance était stable, à -0,36%.

Docusign persiste et signe

Le spécialiste des transactions numériques DocuSign a profité profitait (+5,26% à 310,05 dollars) d'un bénéfice par action meilleur qu'attendu et de prévisions qui ont rassuré les investisseurs sur la capacité du groupe à digérer la sortie de la pandémie.

Le transport traîne

Les valeurs automobiles allemandes ont terminé en baisse, à l'image de Daimler (-0,64% à 70,17 euros), BMW (-0,03% à79,40 euros) et Volkswagen (-0,39% à 201,90 euros), alors qu'une plainte d'organisations écologiques allemandes se profile contre les trois géants, afin de les contraindre à accélérer leur transition vers un modèle industriel moins polluant.

Le secteur du transport aérien et du tourisme a pâti du recul de la place londonienne, IAG, maison mère de British Airways et d'Iberia, reculant notamment de 2,53% à 155,8 pence.

En France, Aéroports de Paris a chuté de 3,52% à 98,02 euros, Airbus de 1,97% à 114,48 euros et Renault de 1,84% à 30,11 euros.

Des nouveaux venus sur le Dax à Francfort

Deutsche Börse, l'opérateur de la Bourse de Francfort, va dévoiler vendredi soir le nom des dix nouvelles valeurs qui composeront le Dax, dans le cadre d'une réforme sans précédent visant à dépoussiérer l'indice vedette allemand. L'introduction de ces nouvelles cotations, dont l'annonce est prévue à 20h00 GMT, portera le nombre d'entreprises du Dax à 40, contre 30 actuellement.

Du côté du pétrole, de l'euro et du bitcoin

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a clôturé, à Londres, en baisse de 0,57% par rapport à la veille, à 72,61 dollars.

A New York, le baril de WTI américain pour octobre a lui cédé 1%, à 69,29 dollars.

L'euro était quasiment stable (+0,03%) par rapport au billet vert, à 1,1879 dollar.

Le bitcoin accélérait sa hausse et repassait au-dessus des 50.000 dollars (+1,24% à 50.174 dollars).

bur-fs-tu/els


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIRBUS SE 1.82%112 Cours en temps réel.22.52%
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) 0.70%0.75511 Cours en différé.-2.36%
AÉROPORTS DE PARIS 1.56%113.9 Cours en temps réel.5.70%
BAYERISCHE MOTOREN WERKE AG -1.09%72.35 Cours en différé.31.33%
BMW AG -1.37%87.34 Cours en différé.22.59%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) 0.50%1.37998 Cours en différé.0.66%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) 0.20%0.80952 Cours en différé.2.77%
DAIMLER AG 0.32%83.85 Cours en différé.44.63%
DAX -0.06%15696.33 Cours en différé.14.48%
DEUTSCHE BÖRSE AG -0.41%144.2 Cours en différé.3.99%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.73%1.16835 Cours en différé.-5.06%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) 0.32%0.013374 Cours en différé.-2.47%
INTERNATIONAL CONSOLIDATED AIRLINES GROUP, S.A. 1.34%162.1 Cours en différé.0.10%
LONDON BRENT OIL -0.70%83.59 Cours en différé.66.58%
NASDAQ COMP. 1.07%15398.022186 Cours en temps réel.18.21%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) 0.58%0.72062 Cours en différé.-0.18%
RENAULT -1.39%30.92 Cours en temps réel.-12.32%
S&P 500 0.73%4584.78 Cours en différé.21.80%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX 0.40%449.5778 Cours en différé.72.32%
VOLKSWAGEN AG -4.47%194.78 Cours en différé.33.78%
VOLKSWAGEN AG 0.00%Cours en clôture.0.00%
WTI -0.19%82.02 Cours en différé.74.79%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur AÉROPORTS DE PARIS
26/10GRANDE-BRETAGNE : L'aéroport de Heathrow ne table pas sur une reprise complète avant 2026
RE
26/10L'aéroport britannique d'Heathrow annonce une reprise timide des voyages jusqu'en 2026
ZR
26/10L'aéroport britannique d'Heathrow annonce une reprise timide des voyages jusqu'en 2026
ZR
25/10BOURSE DE PARIS : Paris attend les résultats d'entreprises
AW
25/10AEROPORTS DE PARIS : Groupe ADP a retenu Select Service Partner comme co-actionnaire de l'..
PU
25/10BOURSE DE PARIS : Du pain sur la planche
25/10AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Air Liquide, Rexel, Rémy Cointreau, Virbac, Inficon, Zur Rose, ..
22/10AEROPORTS DE PARIS : ADP, plus forte baisse du SBF 120 à la mi-séance du vendredi 22 octob..
AO
22/10Paris : gagne plus de 1%, Evergrande rassure momentanément
CF
22/10AEROPORTS DE PARIS : ADP confirme ses prévisions, reprise du trafic au troisième trimestre
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur AÉROPORTS DE PARIS
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 2 619 M 3 061 M -
Résultat net 2021 -364 M -426 M -
Dette nette 2021 7 993 M 9 341 M -
PER 2021 -32,5x
Rendement 2021 -
Capitalisation 11 097 M 12 860 M -
VE / CA 2021 7,29x
VE / CA 2022 4,92x
Nbr Employés 22 891
Flottant 26,3%
Graphique AÉROPORTS DE PARIS
Durée : Période :
Aéroports de Paris : Graphique analyse technique Aéroports de Paris | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique AÉROPORTS DE PARIS
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ALLEGER
Nombre d'Analystes 19
Dernier Cours de Cloture 112,15 €
Objectif de cours Moyen 103,50 €
Ecart / Objectif Moyen -7,71%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Edward Rodolphe Paul Arkwright Co-Chief Executive Officer
Augustin Pascal de Romanet de Beaune Chairman & Co-Chief Executive Officer
Philippe Pascal Deputy CEO-Finance, Strategy & Administration
Gilles Lévêque Director-Information Systems
Fernando Echegaray del Pozo Deputy Chief Executive Officer-Operations