PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le transporteur aérien Air France-KLM a fait état jeudi de résultats inférieurs aux attentes au quatrième trimestre, période où les tensions géopolitiques et dans la chaîne d'approvisionnement ont pesé sur ses activités, ce qui n'a pas empêché le groupe de publier des chiffres records sur l'ensemble de l'exercice écoulé.

Au quatrième trimestre, Air France-KLM a accusé une perte d'exploitation de 56 millions d'euros, contre un bénéfice d'exploitation de 1,77 milliard d'euros sur les neuf premiers mois de l'année. La rentabilité a été affectée en fin d'année par la situation géopolitique en Afrique et au Moyen-Orient, qui a conduit à la suppression de certaines dessertes, et par des perturbations opérationnelles liées notamment au manque de pièces détachées.

Ces perturbations opérationnelles se font encore sentir au premier trimestre en cours, alors que la demande de voyages est toujours forte et maintient les prix des billets à un niveau élevé, a souligné le directeur financier du groupe, Steven Zaat, lors d'une conférence téléphonique.

Selon un consensus compilé par la société, les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice d'exploitation de 88 millions d'euros au quatrième trimestre. Sur l'ensemble de l'année écoulée, Le résultat d'exploitation a atteint 1,71 milliard d'euros, contre 1,19 milliard d'euros en 2022.

Le transporteur aérien a également dégagé un bénéfice net de 934 millions d'euros en 2023, en hausse de 28,3% sur un an.

Le chiffre d'affaires annuel d'Air France-KLM s'est établi à 30,02 milliards d'euros, en hausse de 13,7% en données publiées et de 15,1% à taux de change constants.

Les analystes anticipaient en moyenne un chiffre d'affaires annuel de 30,06 milliards d'euros, un résultat d'exploitation de 1,86 milliard d'euros et un bénéfice net de 1,11 milliard d'euros.

Diminution de l'endettement

Au 31 décembre, la dette nette d'Air France-KLM s'est établie à 5,04 milliards d'euros, contre 6,34 milliards d'euros un an plus tôt.

Le groupe table sur des dépenses d'investissement comprises entre 3 milliards et 3,2 milliards d'euros cette année, contre 2,7 milliards d'euros en 2023, et sur une hausse de ses coûts unitaires de 1% à 2%.

"Cette année sera doublement spéciale pour nous, avec d'une part le 20e anniversaire d'Air France-KLM, et la tenue des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 en France, dont Air France est fière d'être le sponsor officiel", a indiqué Ben Smith, le directeur général du groupe, cité dans le communiqué.

Dans ce contexte, l'entreprise poursuivra le renouvellement de sa flotte et entend continuer à améliorer ses performances, a-t-il ajouté.

Compte tenu de la poursuite d'une forte demande sur la plupart des destinations, le transporteur franco-néerlandais prévoit d'augmenter ses capacités de 5% en 2024.

-François Schott, Agefi-Dow Jones ; 01 41 27 47 92 ; fschott@agefi.fr ed: VLV

Agefi-Dow Jones The financial newswire


(END) Dow Jones Newswires

February 29, 2024 01:15 ET (06:15 GMT)