Alstom SA a signé avec Hamburger Hochbahn AG un contrat-cadre d'une valeur de 2,8 milliards d'euros. Le contrat porte sur la livraison de 374 nouvelles rames de métro, destinées à un fonctionnement entièrement ou semi-automatique. Alstom équipera également la nouvelle ligne de métro U5, longue de 25 km et entièrement automatisée, du système CBTC innovant Urbalis.

La première commande passée au titre de cet accord-cadre comprend 48 rames de métro et l'équipement CBTC pour la première section de la ligne U5, y compris cinq des 23 nouvelles stations de métro. Le montant de l'appel d'offres s'élève à environ 670 millions d'euros. Mobilité verte à intervalles de 90 secondes L'accord-cadre comprend 254 rames de métro semi-automatisées et 120 rames de métro entièrement automatisées (GoA43), toutes composées de quatre voitures.

Les rames de métro se distinguent par leur grande capacité, la sécurité et le confort des passagers grâce à un design intérieur moderne, un guidage numérique des passagers et des connexions de recharge USB. Les trains entièrement automatisés seront utilisés sur la ligne U5, actuellement en construction. Les trains semi-automatisés remplaceront progressivement les véhicules DT4 actuels et circuleront de manière semi-automatisée sur certaines parties du réseau existant.

La ligne de métro U5 sera entièrement équipée de la solution de signalisation de pointe Urbalis pour une exploitation sans conducteur. Cela permettra d'améliorer la ponctualité, la fréquence et l'efficacité énergétique. Une fois les 23 stations achevées, la ligne U5 pourra fonctionner à des intervalles de 90 secondes.

Cela permettra à environ 270 000 passagers d'être transportés rapidement et en toute sécurité sur l'U5 chaque jour. La production de la nouvelle génération de métros DT6 aura lieu sur le site Alstom de Salzgitter, en Allemagne, et devrait commencer en 2026, la livraison des premiers véhicules étant prévue pour début 2028. La mise en service de la première section de la nouvelle ligne U5 est prévue pour 2029.

Le site Alstom de Berlin, en Allemagne, dirige l'exécution du projet pour le segment ferroviaire numérique, y compris la signalisation.