1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. France
  4. Euronext Paris
  5. Amundi
  6. Actualités
  7. Synthèse
    AMUN   FR0004125920

AMUNDI

(AMUN)
  Rapport
Temps réel Euronext Paris  -  17:35 05/08/2022
54.30 EUR   -0.09%
04/08JÉRÔME GRIVET : Crédit Agricole nomme deux nouveaux Directeurs généraux délégués
AO
04/08Le Crédit Agricole rejoint ses rivaux français avec une hausse surprise de son bénéfice au T2
ZR
03/08XAVIER MUSCA : Crédit agricole SA nomme deux nouveaux DG délégués
RE
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Un haut fonctionnaire de l'UE soutient un plan de plusieurs milliards pour reconstruire l'Ukraine

11/05/2022 | 19:18
Russia's attack on Ukraine continues, in Kharkiv
Un haut fonctionnaire européen s'est prononcé en faveur d'un plan de type "Marshall" de plusieurs trillions d'euros pour reconstruire l'Ukraine, en s'engageant à utiliser la puissance de feu de l'organisme de prêt de l'UE pour ce qui, selon lui, doit être un effort de sauvetage mondial.

Werner Hoyer, président de la Banque européenne d'investissement, a déclaré que l'Europe ne devait pas être laissée seule à payer la vaste facture qui, selon lui, pourrait s'élever à plusieurs billions.

Dans le cadre du programme américain d'après-guerre connu sous le nom de plan Marshall, les États-Unis ont accordé à l'Europe l'équivalent actuel de quelque 200 milliards de dollars sur quatre ans en assistance économique et technique.

Abordant la nécessité d'un programme similaire pour l'Ukraine, M. Hoyer a déclaré à Reuters que le coût de la reconstruction du pays avait été discuté lors de récentes réunions aux Nations Unies, au Fonds monétaire international et à la Banque mondiale à Washington.

"Quel sera le coût de la reconstruction, de la reconstitution de l'Ukraine ? Les chiffres volaient dans la salle ... mais une chose est très claire pour moi : Nous ne parlons pas de millions mais de trillions", a déclaré Hoyer, ancien ministre allemand des affaires étrangères sous le chancelier Helmut Kohl après la chute du mur de Berlin.

Les remarques de M. Hoyer soulignent la manière dont l'Union européenne se prépare à faire face à l'impact économique toujours plus important de la guerre, en utilisant l'influence de la Banque européenne d'investissement paneuropéenne, qui finance généralement les infrastructures, telles que les routes et les ponts.

"C'est un défi pour l'ensemble du monde libre de s'assurer que ce (soutien) sera fourni", a déclaré M. Hoyer, l'un des fonctionnaires allemands les plus haut placés dans l'Union européenne.

"Les dirigeants politiques doivent se décider le plus rapidement possible", a ajouté M. Hoyer. "Mais je pense que nous avons besoin d'une structure qui vise vraiment un public mondial et pas seulement les contribuables de l'Union européenne."

Le débat se déroule sur fond de guerre en Ukraine et d'un bras de fer de plus en plus tendu entre Moscou et Bruxelles, qui a soutenu des sanctions sévères pour isoler la Russie.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré à ses forces armées lors d'un défilé cette semaine qu'elles se battaient pour leur pays, mais n'a proposé aucun indice sur la durée de leur assaut sur l'Ukraine, que le Kremlin appelle une "opération militaire spéciale".

Plus tôt dans la journée, le ministre ukrainien des Finances, Serhiy Marchenko, a déclaré que l'économie du pays devrait se contracter de près de la moitié cette année.

Sa banque centrale estime qu'un tiers des entreprises ukrainiennes ont entièrement cessé de produire pour le moment, tandis que les Nations Unies estiment que près de 6 millions de personnes - environ 13 % de la population - ont déjà fui.

Les chercheurs de l'Economic Policy Research, un réseau d'économistes, estiment que le coût de la réhabilitation de l'Ukraine est déjà de 500 à 600 milliards d'euros (528 à 633 milliards de dollars) - plus de trois fois sa production économique annuelle avant la guerre.

Les prévisions de Hoyer suggèrent que ce chiffre pourrait encore augmenter fortement.

GARANTIES

Selon M. Hoyer, une partie essentielle du plan consistera pour les grandes banques publiques occidentales à fournir des "garanties" qui soutiendraient le gouvernement ukrainien une fois la guerre terminée.

Cela devrait aider Kiev à retrouver l'accès aux marchés mondiaux de l'emprunt, un peu comme l'Irak après la deuxième guerre du Golfe qui a renversé Saddam Hussein, et accélérer sa reconstruction.

"Si nous voulons inciter la communauté des investisseurs à nous donner leur argent ... alors nous devons leur donner des garanties", a déclaré M. Hoyer, faisant référence aux garanties contre de lourdes pertes pour les investisseurs.

"Je suis convaincu que les marchés financiers seront ouverts à cela".

De nombreux fonds d'investissement mondiaux privés qui ont prêté au gouvernement et aux entreprises ukrainiennes depuis la réduction de la dette post-Crimée en 2015 disent comprendre qu'un autre sera désormais inévitablement nécessaire.

Kiev a un paiement obligataire de près d'un milliard de dollars à effectuer en septembre, bien qu'elle ait déclaré à plusieurs reprises qu'elle avait toujours l'intention de l'honorer.

"J'ai l'impression qu'il faudra discuter avec les Ukrainiens pour savoir où l'argent venant de l'Ouest est le mieux dépensé", a déclaré Sailesh Lad, d'AXA Investment Managers.

"Personne ne voudra dire 'je vais être un holdout'", a ajouté Ray Jian chez Amundi, le plus grand gestionnaire de fonds européen, en faisant référence à la façon dont les détenteurs d'obligations étaient susceptibles d'accepter un allègement de la dette car ils comprenaient parfaitement que l'Ukraine n'aurait pas connu de telles difficultés sans l'invasion.

Ayant déjà mis des fonds à la disposition de l'Ukraine, M. Hoyer a déclaré que la BEI disposait d'une aide immédiate supplémentaire de 1,5 milliard d'euros si la Commission européenne accepte de l'utiliser.

Il a reconnu que la "grande incertitude" pour l'Ukraine et les investisseurs était de savoir si la Russie serait repoussée de manière décisive ou si elle resterait enfermée dans une série de conflits gelés comme en Crimée depuis 2014.

"Je comprends les dirigeants politiques qu'ils ne seront pas prêts à accorder un succès partiel à Vladimir Vladimirovitch", a déclaré M. Hoyer en faisant référence au nom et au patronyme de Poutine.

BLEU

M. Hoyer a déclaré que l'aide internationale pourrait servir à financer l'infrastructure ferroviaire pour transporter la récolte de blé de l'Ukraine de l'année dernière, dont on estime que 8 milliards d'euros sont encore bloqués dans le pays.

"Une partie de ce scandale est que l'Ukraine est assise sur une énorme quantité de richesses qu'elle ne peut pas monétiser. Il faut s'attaquer à ce problème."

Il a déclaré qu'une certaine aide financière pourrait être envoyée avant même la fin du conflit, pour, par exemple, réparer les ponts dans les régions sûres du pays. (1 $ = 0,9472 euros) (Reportage de Marc Jones ; montage de John O'Donnell et Hugh Lawson)


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AMUNDI -0.09%54.3 Cours en temps réel.-25.16%
CORN FUTURES (ZC) - CBE (ELECTRONIC)/C1 1.12%609 Cours en clôture.1.52%
S&P GSCI SILVER INDEX -1.24%970.3319 Cours en temps réel.-13.83%
S&P GSCI WHEAT INDEX -0.36%529.0243 Cours en temps réel.1.52%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) 0.00%60.8 Cours en différé.-17.48%
WHEAT FUTURES (ZW) - CBE (ELECTRONIC)/C1 -0.77%776.5 Cours en clôture.0.65%
Toute l'actualité sur AMUNDI
04/08JÉRÔME GRIVET : Crédit Agricole nomme deux nouveaux Directeurs généraux délégués
AO
04/08Le Crédit Agricole rejoint ses rivaux français avec une hausse surprise de son bénéfice..
ZR
03/08XAVIER MUSCA : Crédit agricole SA nomme deux nouveaux DG délégués
RE
03/08Crédit Agricole SA nomme deux nouveaux directeurs généraux délégués
DJ
01/08BOURSE DE PARIS : Feu d'artifice en juillet
ZB
01/08AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Hermès, Arkema, Scor, STMicro, Air France, Umicore, Ipsen, Silt..
ZB
29/07Amundi affiche une collecte de 1,8 milliard d'euros au deuxième trimestre
AO
29/07Les actions d'Amundi chutent en raison d'une baisse de 4,8 % des actifs sous gestion au..
ZR
29/07AMUNDI : dévoile des profits un peu courts par rapport aux attentes
AO
29/07AMUNDI : 593 ME de résultat net au premier semestre
CF
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur AMUNDI
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 3 125 M 3 174 M -
Résultat net 2022 1 076 M 1 093 M -
Dette nette 2022 974 M 989 M -
PER 2022 10,4x
Rendement 2022 7,04%
Capitalisation 11 056 M 11 229 M -
VE / CA 2022 3,85x
VE / CA 2023 3,72x
Nbr Employés 4 717
Flottant 30,0%
Graphique AMUNDI
Durée : Période :
Amundi : Graphique analyse technique Amundi | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique AMUNDI
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 18
Dernier Cours de Clôture 54,30 €
Objectif de cours Moyen 69,79 €
Ecart / Objectif Moyen 28,5%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Valérie Baudson Chief Executive Officer & Director
Domenico Aiello Chief Financial Officer
Yves Perrier Chairman
Guillaume Lesage COO, Head-Services & Technology Division
Catherine Chabrel Compliance Head
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
AMUNDI-25.16%11 229
BLACKSTONE INC.-21.79%71 009
KKR & CO. INC.-29.64%45 072
LEGAL & GENERAL PLC-10.42%19 035
FRANKLIN RESOURCES, INC.-17.44%13 780
THE CARLYLE GROUP INC.-30.86%13 716