Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

APPLE INC.

(AAPL)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Apple n'est pas un monopole mais doit faciliter la compétition, selon la

10/09/2021 | 22:40
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

justice américaine

Ajoute appel d'Epic Games, citations d'Apple et analystes

SAN FRANCISCO (awp/afp) - Une juge américaine a infligé un revers important à Apple sur le terrain de l'économie mobile face à Epic Games, mais l'a aussi blanchi des accusations de monopole, une bonne nouvelle pour le géant des technologies accusé de toutes parts d'infractions au droit de la concurrence.

Apple ne peut plus imposer aux éditeurs d'utiliser son système de paiement au sein de leurs applications, et donc de payer une commission, a décidé vendredi Yvonne Rogers, la juge d'Oakland (Californie) chargée du contentieux avec le développeur.

La magistrate a en revanche estimé que le fabricant de l'iPhone n'était pas en situation de monopole illégal, ce que soutenait l'éditeur du jeu Fortnite, qui a annoncé son intention de faire appel.

"Apple ne détient pas de monopole sur le marché des transactions dans les jeux mobiles", a tranché la juge.

"La Cour a déterminé qu'Apple jouit d'une part de marché considérable, supérieure à 55%, et des marges de profits extraordinairement élevées, mais ces facteurs ne suffisent pas à prouver une infraction au droit de la concurrence. Le succès n'est pas illégal", a-t-elle élaboré.

En revanche, "le comportement d'Apple est anticompétitif" quand le géant californien empêche les développeurs de rediriger les consommateurs vers leurs propres sites web et moyens de paiement, a-t-elle ajouté.

Epic Games, comme de nombreux autres petits et grands éditeurs d'applications mobiles, accuse Apple d'abuser de sa position dominante en prélevant des commissions trop élevées, et en leur imposant l'App Store comme passage obligé des consommateurs pour télécharger des applications et payer pour des biens et services numériques au sein de ces applis.

"Epic a gagné"

Les deux sociétés s'affrontent depuis un an, quand Epic a rompu son contrat avec Apple. Sa mise à jour de Fortnite offrait aux joueurs un moyen de contourner le système de paiement de l'App Store, et ainsi d'échapper au prélèvement automatique d'une commission de 30% sur tous leurs achats dans le jeu.

"Apple a +gagné+ en n'étant pas considéré comme un monopole, mais Epic a +gagné+ le droit de diriger les joueurs vers l'Epic Store (son propre magasin, ndlr) comme moyen de paiement alternatif. Au final: Epic a gagné", a commenté sur Twitter Michael Pachter, analyste du cabinet Wedbush.

Mais Tim Sweeney, le patron d'Epic, ne crie pas victoire. Il a promis de "continuer à se battre" pour "une compétition équitable entre les méthodes de paiement au sein des applis et entre les magasins d'applis".

"Fortnite reviendra sur l'App Store d'iOS (le système d'exploitation mobile d'Apple, ndlr) quand Epic pourra proposer son système de paiement dans l'appli en concurrence avec celui d'Apple, en faisant bénéficier les consommateurs des économies ainsi réalisées", a-t-il tweeté.

Le jeu ne semble donc pas près de revenir sur les iPhone et iPad.

"Une victoire pour Apple"

Apple, de son côté, s'est félicité d'avoir été blanchi sur la question du monopole, alors que les poursuites pour abus de position dominante se multiplient contre ses voisins Google et Facebook de la part des autorités américaines et dans le monde.

Saisie d'une plainte de Spotify, la Commission européenne a notamment estimé en avril que le groupe à la pomme a bien "faussé la concurrence" pour évincer ses rivaux.

Kate Adams, avocate d'Apple, considère cette décision comme "une immense victoire pour Apple", une "validation du modèle économique de l'App Store", a-t-elle indiqué lors d'un briefing à la presse.

"La cour a trouvé qu'Apple n'était pas un monopole +ni selon les lois fédérales, ni selon les lois des Etats+", a-t-elle insisté.

"Je pense que c'est bien une victoire pour Apple", a noté l'analyste Carolina Milanesi de Creative Strategies, "et je ne crois que cela affectera leurs revenus".

Le verdict a d'ailleurs déçu deux élus démocrates qui mènent bataille contre le pouvoir surdimensionné de la Silicon Valley.

"C'est une preuve de plus que le Congrès doit mettre en place des règles du jeu qui assurent une compétition libre et équitable en ligne", ont réagi Jerrold Nadler et David Cicilline dans un communiqué.

Dans l'attente de ce verdict depuis le procès en mai, Apple venait déjà de faire une série de concessions aux développeurs, notamment en assouplissant des règles sur l'accès aux moyens de paiement en dehors de l'App Store, pour mettre fin à des poursuites de petites entreprises qui conçoivent des applications.

Le groupe dit n'avoir pas encore décidé s'il ferait appel ou non.

juj/jul/els


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
APPLE INC. -0.53%148.69 Cours en différé.12.06%
FACEBOOK INC -5.05%324.61 Cours en différé.18.84%
SPOTIFY TECHNOLOGY S.A. -0.80%252.96 Cours en différé.-19.61%
TWITTER, INC. -4.83%62.24 Cours en différé.14.94%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur APPLE INC.
23/10Attention aux idées reçues!
23/10Apple met en place les concessions promises sur l'App Store
AW
23/10Les résultats des géants de la technologie pourraient constituer un nouveau test pour l..
ZR
22/10Les valeurs technologiques reculent après le plongeon de Snap
MT
22/10Les valeurs technologiques en baisse vendredi alors que les fabricants de puces pèsent ..
MT
22/10Les valeurs du jour à Wall Street - Snap envoie par le fond les géants américains du se..
AO
22/10Résumé des principales informations économiques du vendredi 22 octobre
AW
22/10Goldman Sachs estime que l'alignement sur les tarifs d'abonnement de Google n'aura qu'u..
MT
22/10Wall Street ouvre en ordre dispersé, Intel et Snap pèsent
RE
22/10Point marchés-Les "techs" sous pression à Wall Street, l'Europe monte
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur APPLE INC.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 367 Mrd - 315 Mrd
Résultat net 2021 93 949 M - 80 691 M
Tréso. nette 2021 76 159 M - 65 412 M
PER 2021 26,6x
Rendement 2021 0,58%
Capitalisation 2 458 Mrd 2 458 Mrd 2 111 Mrd
VE / CA 2021 6,50x
VE / CA 2022 6,31x
Nbr Employés 147 000
Flottant 99,0%
Graphique APPLE INC.
Durée : Période :
Apple Inc. : Graphique analyse technique Apple Inc. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique APPLE INC.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 43
Dernier Cours de Cloture 148,69 $
Objectif de cours Moyen 166,31 $
Ecart / Objectif Moyen 11,9%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Timothy Donald Cook Chief Executive Officer & Director
Luca Maestri Chief Financial Officer & Senior Vice President
Arthur D. Levinson Independent Chairman
Kevin M. Lynch Vice President-Technology
Jeffrey E. Williams Chief Operating Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
APPLE INC.12.06%2 457 870
XIAOMI CORPORATION-31.93%72 619
SHENZHEN TRANSSION HOLDINGS CO., LTD.-5.67%17 983
WINGTECH TECHNOLOGY CO.,LTD-1.01%14 359
FIH MOBILE LIMITED32.63%1 298
DORO AB (PUBL)40.69%184