Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

ARNOLDO MONDADORI EDITORE S.P.A.

(MN)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Science et vie, un passeur de savoir centenaire dans la tourmente

13/12/2020 | 09:01
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

PARIS (awp/afp) - Plus d'un an après le rachat du magazine Science et vie par Reworld Media, ses journalistes en sont convaincus : la pérennité de leur titre est menacée, un comble pour les défenseurs de ce passeur de savoir centenaire à l'heure où prolifèrent les fausses informations.

Manque d'effectifs, dégradation de la qualité éditoriale du site internet, nomination d'une directrice de la rédaction et d'un rédacteur en chef qui "n'y connaissent rien en science"... Depuis la rentrée, les griefs se sont multipliés dans les rangs de Science et vie.

Et les rassemblements, grève de trois jours et autre motion de défiance à l'encontre de la direction n'y ont rien fait : "ils n'ont pas bougé d'un iota", déplore un collaborateur régulier du mensuel de vulgarisation scientifique, qui souhaite garder l'anonymat.

Conséquence, les "trois quarts de la rédaction envisagent de partir", regrette sa consoeur Sylvie (prénom modifié), membre d'une équipe déjà tombée à 12 personnes contre 30 un an plus tôt.

Certains avaient préféré quitter le navire après sa vente par Mondadori à l'été 2019 à Reworld, un groupe à la réputation sulfureuse dans le monde de la presse.

Reworld, qui n'a pas souhaité s'exprimer auprès de l'AFP, est entre autres régulièrement accusé par les syndicats d'entretenir la confusion entre espaces publicitaires et contenus éditoriaux, en externalisant leur production.

"rentable"

"Il y a eu l'illusion qu'on serait épargnés parce qu'on avait un contenu presque de niche", relate Sylvie, qui a déchanté lorsque le site internet a été confié à des "chargés de contenus".

Même désillusion pour Hervé Poirier, l'ancien directeur de la rédaction parti en septembre après 21 ans de maison, en raison des "refus essuyés" pour toutes ses "demandes de réorganisation de la rédaction", qu'il ne pouvait "plus protéger".

Sur le site, l'absence de journalistes scientifiques à la manoeuvre se traduit par des "copier-coller de communiqués sans recul ni enquête", des confusions notamment entre "l'archéologie et la paléanthropologie", ou encore un article sur le lien entre carence en vitamine D et risque accru d'infection au Covid-19, "en contradiction avec une enquête à paraître dans" le mensuel, s'indignent les diverses sources interrogées.

De quoi décrédibiliser une revue pourtant "rentable", selon Hervé Poirier, et achetée par plus de 185.000 lecteurs chaque mois, d'après l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM).

Dépossédée du site, la rédaction est désormais invitée à "remonter les erreurs". Même "sur la partie magazine tout nous échappe", constate Sylvie, citant l'arrivée d'une "nouvelle rubrique" décidée sans concertation et annoncée "deux semaines avant le bouclage" pour accompagner le lancement d'un évènement organisé par Reworld.

"poisson-pilote"

Appelé à l'aide, le ministère de la Culture a selon elle "accusé réception".

En attendant, les soutiens se multiplient pour sauver un titre créé en 1913, respecté du grand public comme des chercheurs.

L'économiste Julia Cagé, qui milite contre "la toute puissance des actionnaires" néfaste à l'indépendance des médias, a ainsi lancé le compte Twitter "Sauvons Science et vie" pour lui épargner le sort funeste infligé selon elle à Biba et Grazia, également rachetés par Reworld à Mondadori.

"Comment accepter sa disparition sans une larme et un cri de rage ?", a de son côté tweeté le mathématicien Cédric Villani, se souvenant de "tant d'articles" l'ayant "passionné" dans les années 1980.

Contactée par l'AFP, l'astrophysicienne Françoise Combes salue pour sa part une revue "très accessible", qui permet de "combattre les fausses nouvelles" et "d'attirer les gens vers la science".

Sa consoeur Fabienne Casoli espère elle aussi le maintien d'un magazine "exigeant" alors que "le paysage de la presse scientifique s'est assez rétréci ces dernières années", notamment avec "le regroupement de Sciences et avenir et La Recherche".

L'importance du mensuel, "poisson pilote des médias de masse", va bien au-delà de son lectorat, insiste Yves Sciama, le président de l'Association des journalistes scientifiques de la presse d'information. Il "féconde vraiment l'ensemble du système médiatique".

ac/rh/dlm


© AWP 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ARNOLDO MONDADORI EDITORE S.P.A. -1.82%2.16 Cours en différé.7.84%
REWORLD MEDIA 0.14%7.21 Cours en temps réel.-3.61%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ARNOLDO MONDADORI EDITORE S.P.A.
2020Science et vie, un passeur de savoir centenaire dans la tourmente
AW
2020Arnoldo Mondadori Editore S.P.A. fournit des prévisions de bénéfices pour l'année 2020
CI
2019Reworld Media signe une offre d'achat de Mondadori France
RE
2018Mondadori en discussions exclusives avec Reworld pour sa filiale française
AW
2018ARNOLDO MONDADORI EDITORE : Reworld Media en discussions exclusives sur Mondadori France
RE
2018Reworld Media in Negotiations For Acquisition of Mondadori France
RE
2018ARNOLDO MONDADORI EDITORE : Reworld Media discute du rachat de Mondadori France
RE
2018MONDADORI : a approché Reworld Media en vue d'un rachat
CF
2018Arnoldo Mondadori Editore S.P.A. annonce les résultats du bénéfice consolidé pour le pr..
CI
2018LAGARDÈRE : discute avec l'italien Mondadori d'éventuels rapprochements
DJ
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ARNOLDO MONDADORI EDITORE S.P.A.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 790 M 897 M -
Résultat net 2021 46,0 M 52,2 M -
Dette nette 2021 186 M 211 M -
PER 2021 12,3x
Rendement 2021 3,77%
Capitalisation 574 M 651 M -
VE / CA 2021 0,96x
VE / CA 2022 0,85x
Nbr Employés 1 814
Flottant -
Graphique ARNOLDO MONDADORI EDITORE S.P.A.
Durée : Période :
Arnoldo Mondadori Editore S.p.A. : Graphique analyse technique Arnoldo Mondadori Editore S.p.A. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ARNOLDO MONDADORI EDITORE S.P.A.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 3
Dernier Cours de Cloture 2,20 €
Objectif de cours Moyen 2,90 €
Ecart / Objectif Moyen 31,8%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Antonio Porro Chief Executive Officer & Director
Alessandro Franzosi Chief Financial Officer & Executive Director
Marina Berlusconi Chairman
Angelo Renoldi Independent Non-Executive Director
Elena Biffi Independent Non-Executive Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
ARNOLDO MONDADORI EDITORE S.P.A.7.84%651
INFORMA PLC9.25%11 570
SCHIBSTED ASA-14.64%7 346
PEARSON PLC11.38%7 023
LAGARDÈRE S.A.-0.74%3 842
JIANGSU PHOENIX PUBLISHING & MEDIA CORPORATION LIMITED-3.96%3 118