1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Royaume-Uni
  4. London Stock Exchange
  5. ASOS Plc
  6. Actualités
  7. Synthèse
    ASC   GB0030927254

ASOS PLC

(ASC)
  Rapport
Temps Différé London Stock Exchange  -  17:35 12/08/2022
987.50 GBX   -1.94%
04/08POINT SUR LES FORTES VARIATIONS DU JOUR : Royce n'est plus la Rolls, Ubisoft et Tencent partie 258
ZB
29/07BOURSE DE LONDRES : Le Royaume-Uni va enquêter sur les prétentions écologiques d'ASOS, Boohoo et Asda
RE
29/07L'organisme britannique de surveillance de la concurrence lance une enquête sur le blanchiment écologique chez Asos et Boohoo.
MT
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Le tour de vis des banques centrales fait chuter les actions

16/06/2022 | 18:35
LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN NETTE BAISSE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette baisse jeudi et Wall Street évoluait également dans le rouge à mi-séance en réaction à l'accélération du resserrement monétaire des banques centrales, Réserve fédérale américaine et Banque nationale suisse en tête, ce qui a fait bondir les rendements obligataires et mis sous pression les actions, les investisseurs redoutant de plus en plus un plongeon de l'économie en récession.

À Paris, le CAC 40 a fini en repli de 2,39% à 5.886,24 points, entrant en zone de "bear market" (marché baissier), l'indice accusant une contraction de plus de 20% par rapport à son record de clôture du 5 janvier à 7.376,37 points. Le Footsie britannique, pour sa part, a cédé 3,08% et le Dax allemand 3,31%.

L'indice EuroStoxx 50 a reflué de 2,74%, le FTSEurofirst 300 de 2,2% et le Stoxx 600 de 2,31%.

Après la hausse mercredi soir de 75 points de base des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed), la Banque nationale suisse (BNS) a surpris jeudi en relevant son taux directeur pour la première fois en 15 ans, de 50 points de base.

Les deux banques centrales ont en outre clairement indiqué que d'autres hausses pourraient intervenir dans les prochains mois pour juguler une inflation s'étant établie à un niveau record.

Si la BNS a maintenu sa prévision de croissance de l'économie suisse pour cette année, à environ 2,5%, la Fed a elle dit anticiper dans les prochains mois un ralentissement économique et une hausse du chômage aux Etats-Unis.

La Banque d'Angleterre (BoE), pour sa part, a annoncé jeudi un relèvement d'un quart de point de son taux directeur, sa cinquième hausse depuis décembre dernier, en assurant qu'elle agirait "avec force" si nécessaire face aux risques liés à l'inflation.

En zone euro, les marchés monétaires prévoient désormais une hausse de 190 points de base des taux de la Banque centrale européenne (BCE) d'ici décembre, contre une prévision de 140 points mercredi.

Les derniers tours de vis des banques centrales ont alimenté la nervosité et la volatilité sur les marchés, l'indice CBOE aux Etats-Unis évoluant nettement au-dessus des 30 points, tout comme son équivalent européen, qui a fini sur un gain de 8% à 32,5 points.

"La Fed dépeint désormais un scénario central qui se rapproche beaucoup plus d'un atterrissage brutal", a souligné dans une note Jim Reid, stratège chez Deutsche Bank.

Les analystes de Wells Fargo, de leur côté, ont estimé que la probabilité d'une récession aux Etats-Unis était désormais supérieure à 50%.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, tous les principaux secteurs ont fini dans le rouge, la distribution accusant l'une des plus fortes contraction dans le sillage de l'avertissement d'ASOS. Le groupe de mode en ligne britannique, qui a plongé de 32,4%, a fait état d'une augmentation significative des retours d'articles de ses clients dans un contexte de fortes pressions inflationnistes..

Ses concurrents Zalando et Boohoo ont chuté respectivement de 12,4% et 11,2%.

Les compartiments des ressources de base (-3%) et de l'énergie (-3,4%) ont également souffert sur fond de craintes sur l'approvisionnement, Engie (-7,2%) ayant déclaré mercredi avoir constaté une baisse des livraisons de gaz après les nouvelles restrictions sur les exportations décidées par la Russie.

TotalEnergies a abandonné 2,9%, le groupe allemand Uniper 9,7% et l'autrichien OMV 6,2%.

Le secteur des nouvelles technologies (-4,4%), sensible à l'évolution des taux, a accusé la plus forte baisse du Stoxx 600 avec Capgemini en repli de 2,01%, SAP en recul de 1,3% et ASML en chute de 6,4%.

Côté hausse, Euronext a pris 1,5%, à la faveur du relèvement de recommandation de JPMorgan sur la valeur à "surpondérer".

A WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones reculait de 2,3%, passant pour la première fois depuis janvier 2021 sous les 30.000 points. Le Standard & Poor's 500, tombé en "bear market", cédait 3% et le Nasdaq de 3,6%, les deux indices se dirigeant vers leur dixième baisse hebdomadaire en 11 semaines.

Tous les principaux secteurs du S&P-500 étaient dans le rouge, l'énergie (-4,4%) et la consommation (-4,1%) affichant parmi les plus importants replis.

Les valeurs de croissance étaient également délaissées: Apple perdant 3,5%, Microsoft 2,6% et Nvidia 5,2%, tandis que l'indice sectoriel des nouvelles technologies abandonnait 3,8%.

Tesla refluait de 6,4% après l'annonce par le groupe d'une nouvelle augmentation du prix de ses voitures en raison de l'inflation.

LES INDICATEURS DU JOUR

Les inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont baissé moins que prévu la semaine dernière, à 229.000, tandis que les conditions d'activité dans la région de Philadelphie se sont de nouveau dégradées en juin, avec un indice "Philly Fed" en repli à -3,3.

TAUX

Le relèvement inattendu des taux de la Banque nationale suisse a soutenu les rendements obligataires en Europe, certains analystes estimant que la BCE va désormais se montrer encore plus agressive dans sa politique monétaire.

Le taux du Bund allemand à dix ans a fini sur un gain de cinq points de base, à 1,693%, après avoir atteint en séance 1,812%, un plus haut depuis 2014, et celui à deux ans, le plus sensible à l'évolution des taux, s'est envolé de huit points à 1,132% après avoir touché en séance 1,261%, un pic depuis 2011.

Le rendement de l'OAT française à dix ans a pris quatre points à 2,258%, tandis que son équivalent italien de même échéance est remonté au-dessus de 4% en séance avant de fléchir en clôture à 3,853%.

En Grande-Bretagne, le rendement du Gilt à deux ans a gagné en séance 31,5 points de base à 2,274%, sa plus forte hausse depuis la crise financière de 2008-2009, en réaction à l'annonce de la Banque d'Angleterre qui s'est dite prête à agir "avec force" face à l'inflation. Le dix ans a fini sur un gain de 3,8 points à 2,506% après avoir touché un pic depuis juillet 2014 à 2,745%.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à dix ans, qui est monté en séance à 3,438%, et celui à deux ans à 3,355% reculaient respectivement de 7,5 points et 10,6 points à la clôture des Bourses en Europe.

CHANGES

Le franc suisse, porté par les annonces de la BNS, a touché un sommet de deux mois face à l'euro à 1,0200 (+1,8%) et de près d'un mois contre le dollar à 0,9807 (+1,4%).

L'euro remonte de 0,61% à 1,0506 dollar.

L'indice mesurant les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, qui avait atteint un sommet de 20 ans mercredi avant les annonces de la Fed, recule jeudi de 0,96%, la hausse de 75 points de base des taux aux Etats-Unis ne constituant pas une surprise.

PÉTROLE

Les cours pétroliers, tombés en séance à un creux de deux semaines, sont volatils, les investisseurs étant partagés entre les craintes d'une récession dans le sillage de la forte hausse des taux d'intérêt et les tensions sur l'offre.

Le Brent grignote 0,09% à 118,64 dollars le baril le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,52% à 116,02 dollars le baril au moment de la clôture des Bourses européennes.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

par Claude Chendjou


© Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ASOS PLC -1.94%987.5 Cours en différé.-58.70%
BOOHOO GROUP PLC 1.67%63.26 Cours en différé.-48.65%
ENGIE 0.73%12.9 Cours en temps réel.-0.88%
EURONEXT N.V. -2.66%77.52 Cours en temps réel.-15.05%
TOTALENERGIES SE -0.13%51.93 Cours en temps réel.16.36%
ZALANDO SE 0.19%31.99 Cours en différé.-55.03%
Toute l'actualité sur ASOS PLC
04/08POINT SUR LES FORTES VARIATIONS DU J : Royce n'est plus la Rolls, Ubisoft et Tencent parti..
ZB
29/07BOURSE DE LONDRES : Le Royaume-Uni va enquêter sur les prétentions écologiques d'ASOS, Boo..
RE
29/07L'organisme britannique de surveillance de la concurrence lance une enquête sur le blan..
MT
05/07ASOS PLC : Exane BNP de vendeur à neutre sur le dossier
ZM
24/06BOURSE DE PARIS : Deux à la douzaine
ZB
23/06Le détaillant de mode espagnol Tendam conserve les retours gratuits et le panorama des ..
ZR
21/06ASOS PLC : JPMorgan moins optimiste
ZM
21/06BOURSE DE PARIS : Tout va bien !
ZB
21/06AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Adidas, Swatch, Soitec, Asos, BE Semi, Melexis, Neste, AT&S...
ZB
21/06ASOS : JP Morgan passe à neutre sur le dossier
ZD
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ASOS PLC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 4 059 M 4 921 M 4 799 M
Résultat net 2022 5,98 M 7,25 M 7,07 M
Dette nette 2022 111 M 134 M 131 M
PER 2022 116x
Rendement 2022 -
Capitalisation 985 M 1 194 M 1 164 M
VE / CA 2022 0,27x
VE / CA 2023 0,23x
Nbr Employés 3 126
Flottant 70,4%
Graphique ASOS PLC
Durée : Période :
ASOS Plc : Graphique analyse technique ASOS Plc | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ASOS PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 30
Dernier Cours de Clôture 987,50 GBX
Objectif de cours Moyen 1 547,41 GBX
Ecart / Objectif Moyen 56,7%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
José Antonio Ramos Calamonte Chief Executive Officer & Director
Mathew James Dunn Director, Chief Operating & Financial Officer
Jørgen Madsen Lindemann Chairman
Karen Geary Independent Non-Executive Director
Luke Giles William Jensen Independent Non-Executive Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
ASOS PLC-58.70%1 194
AMAZON.COM, INC.-13.90%1 462 423
JD.COM, INC.-18.58%87 165
COUPANG, INC.-35.77%33 337
JD HEALTH INTERNATIONAL INC.0.33%24 998
ETSY, INC.-45.23%15 182