Atos a annoncé avoir engagé des discussions avec les parties prenantes sur la proposition de restructuration financière soumise par le consortium Onepoint, composé de Onepoint, Butler Industries et Econocom, ainsi que d’un groupe composé de certains créanciers financiers de la société.

Le groupe informatique rappelle que cette proposition comprend notamment de nouveaux financements d'un montant total de 1,5 milliard d'euros sous forme de dette sécurisée (nouveaux financements sécurisés) ainsi que 75 millions d'euros sous forme de fonds propres alloués aux titulaires d'obligations uniquement (le financement fonds propres).

Il a été considéré que les créanciers au titre du prêt à terme A de 1,5 milliard d'euros à échéance janvier 2025 et de la facilité de crédit renouvelable de 900 millions d'euros à échéance novembre 2025 se verraient offrir la possibilité de participer aux nouveaux financements sécurisés uniquement sous la forme de prêts et facilités de type bancaire, nouvelle facilité de crédit renouvelable et/ou d'un financement sur créances/affacturage ainsi qu'au travers de nouvelles lignes de garanties bancaires, selon des modalités restant à définir, pour un montant total de 750 millions d'euros (dont 300 millions d'euros de garanties).

Les porteurs d'obligations émises par Atos venant à maturité en 2024, 2025, 2026, 2028 et 2029 se verraient offrir la possibilité de participer à ces nouveaux financements sécurisés uniquement sous la forme d'un ou plusieurs emprunts obligataires d'Atos pour un montant total de 750 millions d'euros, et sous réserve de réaliser le prorata de leur participation au financement fonds propres, les principaux termes et modalités de ces financements restant également à définir.