Atos a annoncé avoir reçu une lettre d’offre confirmatoire non engageante de l’Etat français concernant l’acquisition potentielle de 100% des activités d’Advanced Computing, de Mission-Critical Systems et de Cybersecurity Products de la division BDS (Big Data & Cybersécurité). Le groupe informatique cite une valeur d’entreprise globale de 700 millions d’euros. Atos ajoute que son conseil d’administration, sous l’égide de la conciliatrice Maître Hélène Bourbouloux, et la direction de la société vont discuter de cette proposition avec l’Etat.

Il précise " qu'aucune certitude ne peut être apportée quant à l'issue des négociations et à la conclusion d'un accord définitif entre les parties ".

Enfin, la société a confirmé son objectif de parvenir à un accord définitif de restructuration financière avec le consortium Onepoint et ses créanciers financiers, qui sera ensuite mis en œuvre par le biais d'une procédure accélérée dédiée, d'ici juillet 2024.