PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le groupe de services numériques en difficulté Atos a annoncé jeudi avoir engagé des discussions avec les parties prenantes sur la proposition de restructuration financière soumise par le consortium Onepoint et a précisé les modalités de participation de ses créanciers existants aux opérations de financements prévues.

Mardi, Atos avait annoncé avoir choisi de poursuivre les négociations concernant sa restructuration financière avec le consortium mené par le spécialiste de la transition numérique Onepoint et son président, David Layani, dont la proposition a été préférée à celle de l'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinski.

La proposition de Onepoint comprend notamment, afin de financer les besoins du groupe, de nouveaux financements d'un montant de 1,5 milliard d'euros sous forme de prêts à terme et de ligne de crédit renouvelable.

Les créanciers au titre du prêt à terme A de 1,5 milliard d'euros à échéance janvier 2025 et de la facilité de crédit renouvelable de 900 millions d'euros à échéance novembre 2025 se verraient offrir la possibilité de participer aux nouveaux financements sécurisés "uniquement sous la forme de prêts et facilités de type bancaire (prêt à terme/"term loan"), nouvelle facilité de crédit renouvelable ("revolving credit facility" ou RCF), et/ou d'un financement sur créances/affacturage ("factoring") ainsi qu'au travers de nouvelles lignes de garanties bancaires, selon des modalités restant à définir, pour un montant total de 750 millions d'euros", a indiqué Atos dans un communiqué. Ce montant comprend 300 millions d'euros de garanties, a précisé le groupe.

Les porteurs d'obligations émises par Atos venant à maturité en 2024, 2025, 2026, 2028 et 2029 se verraient pour leur part offrir la possibilité de participer aux nouveaux financements sécurisés "uniquement sous la forme d'un ou plusieurs emprunts obligataires d'Atos pour un montant total de 750 millions d'euros, et sous réserve de réaliser le prorata de leur participation au financement fonds propres, les principaux termes et modalités de ces financements restant également à définir", a expliqué le groupe.

Par ailleurs, les créanciers auraient la possibilité de participer au financement intérimaire d'un montant de 350 millions d'euros prévu par Atos dans la limite d'un montant de 75 millions d'euros, tandis que le solde serait ouvert aux porteurs d'obligations, a indiqué le groupe.

-Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 90; adore@agefi.fr ed: LBO

Agefi-Dow Jones The financial newswire


(END) Dow Jones Newswires

June 13, 2024 02:37 ET (06:37 GMT)