14 juin (Reuters) - Les principales Bourses européennes étaient dans le rouge vendredi en début de séance, avec Paris sous pression dans un contexte d'incertitude politique en France qui a fait monter l'écart de rendement entre les obligations françaises et allemandes à 10 ans.

À Paris, le CAC 40 perd 1,05% à 7.626,96 points vers 07:09 GMT. A Francfort, le Dax recule de 0,23% et à Londres, le FTSE 100 de 0,08%.

L'indice EuroStoxx 50 est en baisse de 0,43%, le FTSEurofirst 300 de 0,12%% et le Stoxx 600 de 0,14%.

Les marchés clôturent une semaine difficile pour les actions, marquée par les retombées des résultats des élections européennes, en particulier en France, et par la décision de la Commission européenne d'imposer des droits de douane supplémentaires sur les véhicules électriques chinois, suscitant des craintes de représailles et d'une guerre commerciale.

En France, les inquiétudes politiques liées aux élections législatives anticipées continuent de peser sur les actions et font pression sur l'écart de rendement entre l'obligation française à 10 ans et le bund allemand de même échéance

, une mesure de la prime de risque que les investisseurs exigent pour détenir des obligations d'État françaises.

Le rendement de l'OAT à dix ans évolue à 3,174%, en hausse de 5 pb sur la semaine, tandis que le "spread" est au-dessus de 73 points de base.

Aux valeurs, Atos , qui a annoncé vendredi la réception d'une lettre d'offre de l'Etat français concernant l'acquisition de 100% des activités d'Advanced Computing, de Mission-Critical Systems et de Cybersecurity Products de sa division de cybersécurité BDS, progresse de 16%. (Rédigé par Diana Mandiá)