La fusée italienne Vega-C est sur le point de reprendre son vol après un essai réussi de ses moteurs à la fin du mois de mai, a déclaré mardi son fabricant Avio.

Les lanceurs Vega-C devraient reprendre le vol fin 2024 après avoir mis en œuvre les correctifs recommandés par un groupe indépendant de l'Agence spatiale européenne (ESA) à la suite de l'échec du lancement d'un satellite.

En décembre 2022, une mission d'Arianespace transportant deux satellites d'Airbus a échoué environ deux minutes et demie après le début du vol, suite à une anomalie survenue sur le moteur Zefiro 40 utilisé par la fusée Vega C en raison d'une défaillance de la tuyère.

Le nouveau lanceur lourd européen construit par ArianeGroup - une coentreprise Airbus-Safran - a également été retardé par des problèmes techniques, mais devrait effectuer son premier essai dans les mois à venir.

Les lanceurs sont une question urgente, car l'Europe est confrontée à un manque d'accès à l'espace à la suite de ces retards, auxquels s'ajoute la perte d'accès des pays d'Europe occidentale au programme russe Soyouz en raison de la guerre en Ukraine.

Lors du récent test, effectué dans une installation en Sardaigne, la nouvelle tuyère du Zefiro-40 - un moteur-fusée de 7,6 mètres de haut - "s'est comportée comme prévu tout au long des 94 secondes de combustion prévues pour le test, simulant une performance nominale en vol", a déclaré Avio dans un communiqué.

Un deuxième essai de mise à feu, prévu en octobre, permettra au Zefiro 40 de reprendre son vol depuis le port spatial européen en Guyane française.

Avio est le maître d'œuvre et l'autorité de conception des lanceurs Vega-C. La société française Arianespace est l'autorité de conception de ces lanceurs. La société française Arianespace est le fournisseur de services de lancement.

L'Italie a fait campagne pour que la fusée soit commercialisée séparément de la filiale d'ArianeGroup, Arianespace, qui vend et exploite actuellement tous les grands lancements européens, et un accord conclu en novembre a ouvert la voie à une exploitation indépendante par Avio. (Reportage de Giulia Segreti ; Rédaction de Susan Fenton)