Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Royaume-Uni
  4. London Stock Exchange
  5. Barclays PLC
  6. Actualités
  7. Synthèse
    BARC   GB0031348658

BARCLAYS PLC

(BARC)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Les Bourses européennes clôturent en hausse, le M&A éclipse le "shutdown"

22/01/2018 | 19:07
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
L'EUROPE FINIT EN HAUSSE

PARIS (Reuters) - Après un début de journée hésitant, les Bourses européennes ont clôturé en hausse lundi - à l'exception de Londres - soutenues par une actualité des entreprises particulièrement riche en dépit des craintes entourant le "shutdown" aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,28% à 5.541,99 points et à Francfort, le Dax allemand a progressé de 0,22%. En revanche, le Footsie britannique a reculé de 0,2%.

L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,38%, le FTSEurofirst 300 a pris 0,28% et le Stoxx 600 s'est adjugé 0,23%.

Les investisseurs resteront attentifs au vote du Sénat américain programmé à 17h00 GMT, soit autour de la mi-séance à Wall Street, sur un financement à court terme de l'Etat fédéral.

Ce vote pourrait permettre de lever le "shutdown", la fermeture de certaines administrations fédérales aux Etats-Unis, en cours depuis vendredi soir faute d'accord entre républicains et démocrates sur une prolongation des financements.

Pour l'heure, Wall Street évolue en territoire positif après un début de séance hésitant, la hausse du Dow Jones étant toutefois limitée par le repli de valeurs industrielles comme GE et 3M.

Aux valeurs, Sanofi a reculé de 2,91%, la plus forte baisse du CAC 40, les investisseurs s'interrogeant sur le montant du rachat de Bioverativ (9,5 milliards d'euros) et les défis concurrentiels du traitement de l'hémophilie.

Le titre Bioverativ s'envole pour sa part de 61,51% à la Bourse de New York, où une autre opération - le rachat de Juno Therapeutics par Celgene - anime le secteur des biotechnologies.

L'indice ETF Spdr S&P Biotech , un des plus importants sur le secteur, a touché lundi un plus haut historique.

UNE ACTUALITÉ CHARGÉE SUR LE FRONT DES ENTREPRISES

A Paris, Orange a terminé en hausse de 2,18%, après avoir nettement accru ses gains à la mi-journée en réaction à un article du Monde évoquant des discussions en cours d'année dernière avec l'allemand Deutsche Telekom (+2,11%) en vue d'un rapprochement. Deux sources au fait du dossier ont confirmé à Reuters ces discussions.

Le bond d'Orange comme celui de Deustche Telelom a fait grimper de 1,32% l'indice Stoxx des télécoms, plus forte hausse sectorielle en Europe.

A Milan, Yoox-Net à porter s'est envolé de 24,12% après l'annonce d'une offre de rachat par le géant suisse du luxe Richemont (-1,55%).

La plus forte hausse du jour au sein du Stoxx 600 revient au distributeur Ocado, qui a grimpé de 27,5% en réaction à l'annonce d'un accord de coopération avec le canadien Sobeys.

A contrario, les spécialistes des paris sportifs et jeux de hasard à Londres, comme William Hill (-11,62%) et Ladbrokes Coral(-7,92%), ont chuté après un article de presse évoquant la volonté du gouvernement de Theresa May de plafonner à deux livres (1,76 euro) l'enjeu sur les machines électroniques afin de limiter les risques pris par les parieurs.

L'optimisme sur la conjoncture économique mondiale, alimenté par le relèvement des prévisions économiques du Fonds monétaire international (FMI), a par ailleurs profité aux secteurs les plus cycliques comme les banques (+1,18%), le pétrole et gaz (+1,24%) et l'automobile (+0,59%).

LE FMI RELÈVE SES PRÉVISIONS

Le FMI a revu lundi une nouvelle fois en hausse ses prévisions pour l'économie mondiale au vu de l'accélération de la dynamique de croissance à l'oeuvre depuis la mi-2016 mais aussi de l'impact positif attendu à court terme de la réforme fiscale américaine.

Parmi les banques, les établissements italiens se sont en particulier distingués alors que le Mouvement 5 étoiles, en tête des sondages avant les élections légistatives du 4 mars en Italie, a présenté lundi un programme qui ne fait pas mention d'un référendum sur l'appartenance du pays à la zone euro.

A Londres, Barclays a pris 4,34% après des informations du Financial Times selon lesquelles le fonds américain Tiger Global Management a investi plus d'un milliard de dollars (816 millions d'euros) dans la banque pour détenir environ 2,5% du capital.

Le compartiment du pétrole et gaz a aussi profité de la reprise des cours du brut après les déclarations du ministre saoudien de l'Energie sur la volonté du royaume de poursuivre au-delà de cette année la coopération avec l'Opep et d'autres grands producteurs pour encadrer l'offre mondiale.

Sur le marché des changes, le "shutdown" aux Etats-Unis a alimenté la spirale baissière du dollar, qui évolue toujours tout près d'un plus bas de trois ans face à un panier de devises de référence.

L'euro s'apprécie de 0,16% face au billet vert, à 1,224 après l'approbation dimanche des sociaux-démocrates allemands à l'ouverture de négociations formelles avec les conservateurs en vue de constituer un gouvernement de grande coalition.

La monnaie unique reste néanmoins sous son pic de 1,2322 dollar atteint la semaine dernière, les cambistes attendant avec une certaine nervosité la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi.

Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts d'Etat espagnols à dix ans est tombé à son plus bas niveau depuis le 8 décembre, réduisant nettement son écart par rapport à son équivalent allemand, après le relèvement par Fitch Ratings de la note souveraine de l'Espagne.

La Bourse de Madrid a gagné 1%, au plus haut depuis cinq mois.

Le dix ans américain évolue pour sa part autour de 2,64% après un pic de trois ans et demi à 2,672% lundi.

(édité par Wilfrid Exbrayat)

par Blandine Henault


© Reuters 2018
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
8X8, INC. -2.69%22.45 Cours en différé.-31.04%
BARCLAYS PLC 1.00%198.86 Cours en différé.35.57%
CAC 40 0.71%6733.69 Cours en temps réel.20.44%
CELGENE 0.10%108.24 Cours en clôture.68.89%
COMPAGNIE FINANCIÈRE RICHEMONT SA 1.64%111.85 Cours en différé.37.43%
DAX 0.46%15542.98 Cours en différé.13.30%
DEUTSCHE TELEKOM AG -0.70%16.394 Cours en différé.9.62%
EURO STOXX 50 0.80%4188.81 Cours en différé.16.98%
OCADO GROUP PLC -1.20%1816.5 Cours en différé.-20.57%
ORANGE 0.55%9.666 Cours en temps réel.-0.70%
SANOFI 1.38%85.11 Cours en temps réel.8.14%
STOXX EUROPE 600 0.46%471.88 Cours en différé.17.71%
WILLIAM HILL 0.00%271.8 Cours en clôture.0.63%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur BARCLAYS PLC
22/10Les actions sont mitigées à la mi-journée alors que la chute des médias sociaux pèse su..
MT
22/10BARCLAYS : Goldman Sachs toujours à l'achat
ZD
22/10BARCLAYS : UBS reste à l'achat
ZD
22/10Sainsbury's met fin aux discussions sur la vente de ses activités bancaires
ZR
21/10Everbridge gagne du terrain après que Barclays a commencé à le couvrir en tant que surp..
MT
21/10L'Europe finit en baisse après les résultats mitigés des sociétés
RE
21/10Barclays est en pourparlers avec des investisseurs pour lever 690 millions de dollars p..
MT
21/10LA VALEUR DU JOUR EN EUROPE - BARCL : la saison des résultats du secteur bancaire europée..
AO
21/10BARCLAYS : Goldman Sachs persiste à l'achat
ZD
21/10BARCLAYS : les trimestriels accueillis sans enthousiasme
CF
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur BARCLAYS PLC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 21 800 M 29 977 M 25 726 M
Résultat net 2021 5 604 M 7 707 M 6 614 M
Dette nette 2021 - - -
PER 2021 6,14x
Rendement 2021 3,07%
Capitalisation 33 427 M 46 014 M 39 447 M
Capi. / CA 2021 1,53x
Capi. / CA 2022 1,52x
Nbr Employés 83 000
Flottant 99,6%
Graphique BARCLAYS PLC
Durée : Période :
Barclays PLC : Graphique analyse technique Barclays PLC | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique BARCLAYS PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 23
Dernier Cours de Cloture 198,86 GBX
Objectif de cours Moyen 231,65 GBX
Ecart / Objectif Moyen 16,5%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
James Edward Staley Group Chief Executive Officer & Executive Director
Tushar Morzaria Group Finance Director & Executive Director
Nigel Paul Higgins Group Chairman
Mark Ashton Rigby Group Chief Operating Officer
Laura Padovani Group Chief Compliance Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
BARCLAYS PLC35.57%45 704
JPMORGAN CHASE & CO.34.45%500 923
BANK OF AMERICA CORPORATION54.50%385 937
INDUSTRIAL AND COMMERCIAL BANK OF CHINA LIMITED-13.52%248 681
CHINA MERCHANTS BANK CO., LTD.23.53%212 055
WELLS FARGO & COMPANY66.77%201 165