(Alliance News) - Ce lundi, les principaux marchés boursiers européens devraient être mitigés et sans élan sur une journée dépourvue de repères macroéconomiques et alors que la Bourse de Londres et les bourses américaines seront fermées pour cause de jours fériés.

Ainsi, les contrats à terme IG donnent le FTSE Mib dans le rouge fractionné ou en baisse de 15,0 points, après avoir clôturé dans le vert de 0,1 pour cent à 34 490,71.

Le CAC 40 de Paris devrait être dans le vert fractionné ou en hausse de 0,2 points et le DAX 40 de Francfort est donné dans le rouge de 0,1 pour cent ou en baisse de 10,5 points.

"Le mois de mai a été une montagne russe en ce qui concerne les attentes des banques centrales. Le mois a commencé avec la décision de la Réserve fédérale de maintenir les taux d'intérêt et la déclaration de Jerome Powell selon laquelle la prochaine décision de la Fed ne sera probablement pas une réduction des taux. Cette dernière déclaration a fait grimper les marchés en flèche", a commenté Ipek Ozkardeskaya, analyste principal chez Swissquote Bank.

"Ensuite, les données américaines sur l'emploi ont été plus faibles que prévu et l'inflation n'a pas surpris à la hausse pour le quatrième mois consécutif - mais les prix à la production ont été plus élevés que prévu et les membres de la Fed ont continué à prononcer des discours optimistes les uns après les autres, répétant avec insistance que les taux sont bons là où ils sont et que les réduire n'est pas nécessairement une bonne idée".

Parmi les petites valeurs italiennes, le Mid-Cap a gagné 0,1 % à 47 706,18 vendredi, le Small-Cap a clôturé au même niveau à 29 010,87, tout comme l'Italie Growth à 8 240,76.

Sur le Mib, Iveco Group a fait mieux que tout le monde, avec une hausse de 3,2 %. Le titre a été suivi par Unipol et Poste Italiane, respectivement en hausse de 2,9 % et de 1,7 %.

Pirelli a fait bonne figure, avec une hausse de 1,4 %. Comme l'écrit Francesco Bonazzi, chroniqueur à Alliance News, près d'un an après l'exercice du pouvoir d'or, les actionnaires chinois contrôlent toujours 46% de Pirelli et ont résisté à la tentation de vendre, malgré le fait que les actions du géant du pneu ont entre-temps augmenté de 34,8% en bourse.

"Une preuve de résilience non négligeable, alors que le climat des relations entre Rome et Pékin s'améliore et que le gouvernement de Giorgia Meloni tente lui aussi de faire venir un constructeur automobile chinois en Italie".

"Le 16 juin, un an se sera écoulé depuis la publication du décret par lequel le gouvernement italien a exercé son pouvoir d'or sur Pirelli, en intervenant pour renouveler le pacte d'actionnaires entre Marco Tronchetti Provera, Sinochem et Silk Road Fund. Les actionnaires chinois, qui pour la première fois en huit ans s'étaient montrés interventionnistes, ont été écartés des comités exécutifs après l'avertissement de Tronchetti et ne peuvent ni changer le PDG ni intervenir dans les choix stratégiques de Pirelli. En fait, ils ne peuvent que percevoir des dividendes".

Eni a chuté de 0,7 % après avoir annoncé jeudi que la première tranche d'un nouveau programme de rachat d'actions serait lancée dans quelques jours.

En détail, la première tranche concernera un maximum de 6,4 millions d'actions et une dépense maximale de 150 millions d'euros.

Le plan avait été annoncé en même temps que le rapport trimestriel et s'élèvera à un total de 1,6 milliard d'euros et pourra être augmenté, en fonction de l'évolution de la situation, jusqu'à 3,5 milliards d'euros.

Saipem - dans le rouge de 0,6 pour cent - a déclaré mercredi soir que sa filiale Saipem Finance International avait achevé avec succès le placement d'une nouvelle émission d'obligations non convertibles et non subordonnées à taux fixe d'un montant de 500 millions d'euros, arrivant à échéance en mai 2030.

Les obligations paient un coupon annuel de 4,875 % et ont un prix de rachat de 100 %. La date d'émission est prévue pour le 30 mai 2024.

Parmi les porteurs, on trouve Enel, en baisse de 0,8%, ainsi que Monte dei Paschi di Siena,

Sur le segment des cadets, Fincantieri a progressé de 1,7 % après avoir annoncé vendredi que le ministère américain de la Défense avait attribué à sa filiale américaine, Fincantieri Marinette Marine, le contrat de plus de 1,00 milliard d'euros pour la construction des cinquième et sixième frégates de la classe "Constellation" pour la marine américaine.

Le contrat pour la première frégate et l'option pour neuf autres navires, signé en 2020, a une valeur totale d'environ 5,5 milliards d'euros et comprend le soutien après-vente et la formation des équipages.

Maire Tecnimont a augmenté de 3,3 % après avoir annoncé jeudi qu'un consortium composé de sa filiale Tecnimont - Integrated E&C Solutions et de Baker Hughes avait remporté un contrat d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction auprès de Sonatrach pour la construction de trois stations de compression, ainsi que la modernisation du système de collecte de gaz, sur le champ gazier de Hassi R'mel, à 550 kilomètres au sud d'Alger.

La valeur totale du contrat est d'environ 2,3 milliards de dollars, dont la part de Tecnimont est de 1,7 milliard de dollars.

Webuild - dans le vert de 0,4% - a annoncé jeudi que sa filiale CSC Costruzioni a obtenu un contrat d'une valeur totale de plus de 302 millions d'euros pour la nouvelle usine industrielle ferroviaire au Tessin, avec une participation de 67% d'environ 202 millions d'euros.

Le projet, confié par les Chemins de fer fédéraux suisses au Consorzio Officine Ticinesi OFT dirigé par CSC Costruzioni, comprendra les travaux préparatoires, tels que l'installation du site et l'excavation, puis la construction du bâtiment principal, des bâtiments techniques annexes et des travaux pour les espaces extérieurs.

Le début des travaux est prévu pour le début du mois de juillet 2024 et leur achèvement pour la fin de l'année 2027, date à laquelle la nouvelle usine ferroviaire industrielle sera mise en service.

Parmi les petites capitalisations, Tesmec - en baisse de 1,5% - a rapporté vendredi que l'agence de notation Cerved a confirmé la note de crédit sollicitée "B1.2" attribuée à la société.

Bastogi a augmenté de 2,8% après avoir annoncé jeudi que l'assemblée des actionnaires avait nommé les membres du nouveau conseil d'administration pour la période de trois ans 2024-2026.

Les membres du conseil d'administration nommés à partir de la seule liste présentée par l'actionnaire Marco Cabassi sont donc les suivants : Marco Cabassi, président du conseil d'administration, Andrea Raschi, Benedetta Azario, Giulio Ferrari, Maria Adelaide Marchesoni, Elisabet Nyquist et Rebeca Gómez Tafalla.

Parmi les PME, First Capital a augmenté de 6,6 % après avoir retrouvé un résultat net positif en 2023 et le conseil d'administration a proposé un coupon plus élevé que celui payé l'année dernière.

La société a terminé l'année 2023 avec un bénéfice net de 3,4 millions d'euros, contre une perte de 9,3 millions d'euros l'année précédente.

Eles a augmenté de 0,9 %. La société a annoncé jeudi la réception d'une nouvelle commande d'un client européen établi pour le système de puissance moyenne ARTmp, destiné aux applications RF et à l'aérospatiale et à la défense.

En Asie, le Nikkei était dans le vert de 0,6 % à 38 872,33, le Hang Seng était dans le vert de 1,1 % à 18 819,99 et le Shanghai Composite était en hausse de 0,8 % à 3 112,72.

A New York, le Dow Jones a clôturé dans le vert à 39 069,59, le Nasdaq était en hausse de 1,1% à 16 920,80 et le S&P 500 était en hausse de 0,7% à 5 304,72.

Parmi les devises, l'euro a changé de mains à 1,0848 USD contre 1,0845 USD à la clôture des marchés européens vendredi, tandis que la livre valait 1,2741 USD contre 1,2736 USD la nuit dernière.

Parmi les matières premières, le pétrole Brent s'échange à 82,14 USD le baril contre 81,87 USD le baril vendredi. L'or, quant à lui, se négocie à 2 365,95 USD l'once contre 2 339,90 USD l'once vendredi soir.

Le calendrier macroéconomique de lundi, avec les bourses américaines et britanniques fermées pour congés, s'ouvre à 1000 CEST avec les données sur les attentes des entreprises en Allemagne et l'indice IFO de confiance des entreprises. La réunion de l'Eurogroupe est prévue à 1200 CEST.

À 1430 CEST, les ventes en gros canadiennes sont attendues.

Parmi les sociétés cotées à la Bourse italienne, les résultats d'Antares Vision, Caribbean Company, Cube Labs, e-Novia, Fenix Entertainment et Rocket Sharing Company sont attendus.

Par Claudia Cavaliere, journaliste à Alliance News

Commentaires et questions à redazione@alliancenews.com

Copyright 2024 Alliance News IS Italian Service Ltd. Tous droits réservés.