MUNICH (dpa-AFX) - Le président du directoire de BMW, Oliver Zipse, a critiqué le projet de l'UE d'imposer des droits de douane sur les voitures électriques en provenance de Chine. C'est "la mauvaise voie. La Commission européenne nuit ainsi aux entreprises européennes et aux intérêts européens", a déclaré M. Zipse mercredi. Le protectionnisme peut déclencher une spirale, les droits de douane conduisent à de nouveaux droits de douane et à l'isolement. "Du point de vue de BMW Group, les mesures protectionnistes telles que l'introduction de droits de douane à l'importation ne contribuent pas à faire face à la concurrence sur les marchés internationaux".

BMW construit en Chine le SUV électrique BMW iX3 et la Mini Cooper électrique également pour le marché européen. Inversement, BMW exporte les modèles 4, 6, 7, i7 et 8 de Dingolfing, en Basse-Bavière, vers la Chine.

La Commission européenne a menacé mercredi d'imposer des pénalités provisoires élevées aux voitures électriques chinoises. La question de savoir si les constructeurs devront effectivement payer des droits de douane allant jusqu'à 38,1 % dépendra de la possibilité de trouver une autre solution avec la Chine.