par Mike Spector, Chris Prentice et David Shepardson

NEW YORK/WASHINGTON, 21 juin (Reuters) - Le département américain de la Justice n'a pas pris de décision quant à l'opportunité d'engager des poursuites contre le constructeur aéronautique Boeing pour avoir violé les termes d'un règlement de 2021 portant sur les accidents mortels du 737 MAX en 2018 et 2019, a déclaré un haut responsable du DOJ dans un e-mail consulté par Reuters.

Glenn Leon, chef de la section fraude du département de la Justice, a déclaré vendredi dans un courriel adressé aux avocats représentant les membres des familles des victimes des accidents que "le ministère n'a pas pris de décision sur la manière de procéder ni sur l'opportunité de poursuivre Boeing en justice". Le ministère de la Justice et Boeing ont refusé de commenter.

En mai, le ministère de la Justice a déclaré que Boeing avait violé un accord de 2021 avec les procureurs qui le protégeait de poursuites pénales pour les accidents mortels. Le DPA de 2021 exigeait que l’avionneur américain revoie ses pratiques de conformité. Boeing a déclaré qu'il respectait l'accord.

Plus tôt vendredi, le New York Times a rapporté, citant des sources anonymes, que le ministère de la Justice "devrait permettre à Boeing d'échapper à des poursuites pénales" pour violation du DPA. (Mike Spector à New York, David Shepardson in Washington, Abhijith Ganapavaram à Bangalore et Chris Prentice à New York; version française Nicolas Delame)