1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Royaume-Uni
  4. London Stock Exchange
  5. BP plc
  6. Actualités
  7. Synthèse
    BP.   GB0007980591

BP PLC

(BP.)
  Rapport
Temps réel estimé Cboe Europe  -  09:21 19/08/2022
443.08 GBX   +0.24%
18/08Point marchés-L'Europe boursière finit en hausse, le pétrole en soutien
RE
18/08Les compagnies pétrolières contournent le Jones Act pour approvisionner les marchés américains en carburant
ZR
17/08Les ADR européens sont en baisse mercredi
MT
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Poutine déclare que "Dieu merci", certaines entreprises étrangères ont quitté la Russie.

26/05/2022 | 14:54
FILE PHOTO: A general view on the Kievsky railway station and skyscrapers of Moskva-City business centre in Moscow

Le président Vladimir Poutine a reconnu jeudi que les sanctions occidentales contre la Russie perturbaient ses chaînes d'approvisionnement, mais a déclaré qu'elles ne parviendraient pas à la couper de la technologie.

Le président Vladimir Poutine a déclaré jeudi qu'il était heureux que certaines entreprises étrangères aient quitté la Russie parce que les entreprises locales pourraient prendre leur place, et il a averti l'Occident que Moscou trouverait toujours des moyens d'acquérir des technologies de pointe et des produits de luxe.

Poutine a présenté l'invasion de l'Ukraine comme un tournant dans l'histoire de la Russie : une révolte de Moscou contre les États-Unis, qui, selon lui, ont humilié la Russie depuis la chute de l'Union soviétique en 1991. L'Ukraine dit qu'elle se bat pour sa survie.

Outre la mort et l'horreur de la guerre, le conflit et la tentative de l'Occident d'isoler la Russie en guise de punition ont freiné la croissance économique mondiale et déclenché une vague d'inflation avec la flambée des prix des céréales, de l'huile de cuisson, des engrais et de l'énergie.

Depuis la guerre, une foule de grands investisseurs étrangers - allant de BP à McDonald's Corp - se sont retirés au moment même où l'économie russe fait face à sa pire contraction depuis les années qui ont suivi les troubles de l'effondrement soviétique.

"Parfois, quand on regarde ceux qui partent - Dieu merci, peut-être ? Nous occuperons leurs niches : notre entreprise, notre production ; elle a déjà grandi, et elle s'assiéra en toute sécurité sur le terrain préparé par nos partenaires", a déclaré Poutine.

S'adressant par liaison vidéo aux dirigeants des États ex-soviétiques, M. Poutine a plaisanté sur le fait que des articles de luxe tels que les Mercedes préférées des bandits dans le chaos de la Russie post-soviétique seraient toujours disponibles, même s'il a admis qu'ils pourraient être un peu plus chers.

"Ce sera un peu plus cher pour eux, mais ce sont des gens qui conduisaient déjà des Mercedes 600 et ils le feront encore. Je peux vous assurer qu'ils les feront venir de n'importe où, de n'importe quel pays."

M. Poutine a déclaré que la Russie devait toujours avoir accès aux technologies avancées des économies développées.

"Nous n'allons pas nous en couper - ils veulent nous évincer un peu, mais dans le monde moderne, c'est tout simplement irréaliste, impossible."

Il n'a pas précisé comment la Russie trouverait des moyens de maintenir l'accès aux composants et logiciels occidentaux.

M. Poutine a promis que les tentatives occidentales d'isoler la Russie échoueraient, affirmant que les économies développées étaient aux prises avec une spirale inflationniste, des chaînes d'approvisionnement brisées et une crise alimentaire, au moment même où le centre du pouvoir économique mondial s'est déplacé en Asie.

Les sanctions occidentales ont attisé l'inflation russe tout en bloquant les chaînes d'approvisionnement, mais M. Poutine a déclaré que le pays s'en sortait bien et que la Russie se détournait de l'Occident en faveur de la Chine, de l'Inde et d'autres puissances.

"Les représentants de nos entreprises sont bien sûr confrontés à des problèmes, notamment dans le domaine des chaînes d'approvisionnement et des transports. Mais néanmoins, tout peut être ajusté, tout peut être construit d'une nouvelle manière", a déclaré Poutine.

"Non sans pertes à un certain stade, mais cela nous aide d'une certaine manière à devenir plus forts. Quoi qu'il en soit, nous sommes définitivement en train d'acquérir de nouvelles compétences, nous commençons à concentrer nos ressources économiques, financières et administratives sur des domaines de rupture

La banque centrale de Russie a abaissé son taux d'intérêt directeur à 11% jeudi et a déclaré qu'elle voyait de la place pour d'autres réductions cette année, alors que l'inflation ralentit après avoir atteint des sommets de plus de 20 ans et que l'économie se dirige vers une contraction.

L'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février a tué des milliers de personnes, en a déplacé des millions d'autres et a fait craindre la plus grave confrontation entre la Russie et les États-Unis depuis la crise des missiles de Cuba en 1962.

Selon M. Poutine, les États-Unis se servaient de l'Ukraine pour menacer la Russie par le biais de l'élargissement de l'OTAN et Moscou devait se défendre contre la persécution des russophones.

L'Ukraine et ses alliés occidentaux rejettent ces arguments comme des prétextes sans fondement pour envahir un pays souverain. (Reportage de Reuters, Rédaction de Mark Trevelyan et Hugh Lawson)


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BP PLC 0.33%442.83 Cours en différé.33.74%
LONDON BRENT OIL -0.79%95.84 Cours en différé.18.90%
MCDONALD'S CORPORATION -0.09%266.58 Cours en différé.-0.56%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) -1.33%59.5 Cours en différé.-19.31%
WTI -0.96%89.814 Cours en différé.15.49%
Toute l'actualité sur BP PLC
18/08Point marchés-L'Europe boursière finit en hausse, le pétrole en soutien
RE
18/08Les compagnies pétrolières contournent le Jones Act pour approvisionner les marchés amé..
ZR
17/08Les ADR européens sont en baisse mercredi
MT
16/08MISE À JOUR SECTORIELLE : Les actions du secteur de l'énergie progressent avant la cloche ..
MT
16/08MISE À JOUR SECTORIELLE : Énergie
MT
16/08La coentreprise solaire BP se développe en Australie avec deux nouveaux projets
ZR
16/08L'unité azerbaïdjanaise de BP interrompt la production de la plateforme Alpha du champ ..
MT
16/08BP va se séparer de blocs d'exploration mexicains dans un contexte de transition vers l..
MT
15/08Les ADR européens sont en forte baisse dans la négociation de lundi
MT
12/08BOURSE DE PARIS : Petit manque d'énergie sur le marché
ZB
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur BP PLC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 243 Mrd - 240 Mrd
Résultat net 2022 2 301 M - 2 270 M
Dette nette 2022 24 844 M - 24 508 M
PER 2022 22,3x
Rendement 2022 4,36%
Capitalisation 99 808 M 99 808 M 98 460 M
VE / CA 2022 0,51x
VE / CA 2023 0,55x
Nbr Employés 65 900
Flottant 93,6%
Graphique BP PLC
Durée : Période :
BP plc : Graphique analyse technique BP plc | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique BP PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 22
Dernier Cours de Clôture 5,31 $
Objectif de cours Moyen 6,23 $
Ecart / Objectif Moyen 17,4%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Bernard Looney Chief Executive Officer & Director
Murray Auchincloss Chief Financial Officer & Director
Helge Lund Chairman
Gordon Young Birrell Executive Vice President-Production & Operations
Paula Rosput Reynolds Senior Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
BP PLC33.74%99 808
EXXON MOBIL CORPORATION54.24%384 256
CHEVRON CORPORATION35.51%308 687
RELIANCE INDUSTRIES LTD12.54%213 235
CHINA PETROLEUM & CHEMICAL CORPORATION-0.28%70 257
MARATHON PETROLEUM CORPORATION57.51%49 174