Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Espagne
  4. Bolsas y Mercados Espanoles
  5. CaixaBank, S.A.
  6. Actualités
  7. Synthèse
    CABK   ES0140609019

CAIXABANK, S.A.

(CABK)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

L'ancien joyau de l'empire Espirito Santo passe sous pavillon américain

31/03/2017 | 20:35
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

LISBONNE (awp/afp) - La banque de transition Novo Banco, dernier vestige de l'empire déchu de la famille Espirito Santo, passera dans le giron du fonds américain Lone Star, près de trois ans après la chute de cette dynastie qui avait ébranlé le système financier portugais.

Lone Star prendra les rênes de l'héritière de Banco Espirito Santo (BES) avec une part de 75%, alors que les 25% restants continueront à être gérés par l'Etat à travers le Fonds de résolution des banques, aux termes de l'accord signé vendredi.

"Cette vente est une étape importante en vue de la stabilisation du secteur bancaire national", a assuré devant la presse le gouverneur de la Banque du Portugal, Carlos Costa, évoquant "un processus de vente transparent".

Déjà présent au Portugal dans l'immobilier, le fonds américian s'assure le contrôle de Novo Banco, troisième banque portugaise, en échange d'une injection de capital d'au total 1 milliard d'euros, dont 750 millions d'euros dans l'immédiat.

Cette transaction, sans la moindre recette pour l'Etat, reste nettement en-deçà des attentes initiales du gouvernement socialiste qui avait espéré initialement récupérer les 4,9 milliards d'euros injectés en août 2014 pour éviter sa faillite.

Sur ce montant, 3,9 milliards d'euros avaient été apportés par l'Etat et un milliard par les banques concurrentes de Novo Banco, qui avait hérité des actifs jugés sains de la BES après son effondrement sur fond d'irrégularités comptables.

- La gauche divisée -

Novo Banco avait peiné à retrouver un repreneur: un précédent appel d'offres avait échoué en septembre 2015, les trois offres fermes des groupes chinois Anbang et Fosun et de l'américain Apollo ayant été jugées insuffisantes.

La vente à Lone Star est loin de susciter l'enthousiasme et a divisé la gauche au pouvoir à Lisbonne, mais permettra néanmoins au gouvernement socialiste de clore un chapitre particulièrement noir de l'histoire du système bancaire portugais.

"Le processus de vente de Novo Banco était mal ficelé dès le début, c'est un soulagement de le voir aboutir. Mais il laisse un coût élevé pour le système financier qui perd pratiquement tout ce qu'il a injecté dans la banque", a résumé le professeur d'économie Joao Cesar das Neves.

Pedro Lino, analyste de la maison de courtage Dif Broker, estime cependant que "la vente est une bonne nouvelle, car elle donne de la visibilité et stabilité au système bancaire portugais, même si Novo Banco tombe entre les mains d'investisseurs étrangers".

Sur un plan politique, la bataille est loin d'être gagnée. Les alliés du gouvernement socialiste, le Bloc de gauche et le Parti communiste, opposés à "une vente au rabais" à des "fonds vautours étrangers", réclament un vote au Parlement pour imposer la nationalisation du successeur de BES.

- Une première en Europe -

Bruxelles avait fixé au 3 août 2017 la date butoir pour la cession de cette banque de transition issue de l'effondrement du groupe Espirito Santo, la première à être vendue selon les nouvelles règles européennes de résolution des crises bancaires.

Mais alors qu'il s'agissait de faire payer d'abord les actionnaires et les créanciers non prioritaires et d'éviter aux contribuables de mettre la main à la poche, les Portugais sont loin d'être épargnés.

Les banques ont obtenu un délai de grâce de 30 ans et auront désormais jusqu'en 2046 pour rembourser des prêts de plus de 4 milliards d'euros accordés par l'Etat pour voler au secours de BES en 2014, puis de la Banif en 2015.

"En attendant, c'est nous tous, les Portugais, qui payerons la facture", a commenté l'ancien ministre des Finances socialiste Fernando Teixeira dos Santos.

Les banques portugaises ont été malmenées par la crise de la dette qui a poussé le pays à demander une aide financière internationale de 78 milliards d'euros en 2011, et leurs bilans restent plombés par un niveau élevé de créances douteuses.

Dernier exemple en date, la banque publique Caixa geral de depositos (CGD) s'est vu injecter jeudi 2,5 milliards d'euros de fonds publics pour améliorer sa solvabilité.

bh/tsc/jpr


© AWP 2017
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAIXABANK, S.A. -2.86%2.55 Cours en différé.24.94%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur CAIXABANK, S.A.
12/10BOURSE DE PARIS : Acheter le creux ou rester en PLS ?
04/10Le principal actionnaire de Naturgy défend sa politique de dividendes alors que la date..
ZR
01/10CAIXABANK : Oddo ajuste son objectif de cours
CF
01/10Acciona Unit lance une émission d'obligations vertes d'un montant de 579 millions de do..
MT
01/10Caixabank va lancer le rachat de 202,6 millions de dollars d'obligations à échéance 202..
MT
29/09Le PDG de Caixabank prévoit la poursuite de la consolidation du secteur bancaire espagn..
MT
29/09Une unité de Sonae sort d'un accord d'échange d'actions avec une banque portugaise
MT
24/09Criteria Caixa, actionnaire de Naturgy, rejette l'offre de l'IFM de détenir une partici..
MT
16/09AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Air France KLM, Eurofins, Infineon, Idorsia, Ab Inbev, Getlink,..
16/09BOURSE DE PARIS : Infréquentable, la Chine ?
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur CAIXABANK, S.A.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 10 419 M 12 113 M -
Résultat net 2021 4 697 M 5 460 M -
Dette nette 2021 - - -
PER 2021 4,28x
Rendement 2021 4,59%
Capitalisation 20 536 M 23 912 M -
Capi. / CA 2021 1,97x
Capi. / CA 2022 1,84x
Nbr Employés 51 071
Flottant 53,3%
Graphique CAIXABANK, S.A.
Durée : Période :
CaixaBank, S.A. : Graphique analyse technique CaixaBank, S.A. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique CAIXABANK, S.A.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 22
Dernier Cours de Cloture 2,55 €
Objectif de cours Moyen 3,09 €
Ecart / Objectif Moyen 21,0%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Gonzalo Gortázar Rotaeche Chief Executive Officer & Executive Director
Javier Pano Riera Chief Financial Officer
José Ignacio Goirigolzarri Tellaeche Executive Chairman
Luis Javier Blas Agueros COO & Director-Media & Resources
Manuel Galarza Pont Director-Compliance & Control
Secteur et Concurrence