L'équipementier automobile allemand Continental collabore avec Rheinmetall pour offrir des possibilités d'emploi aux travailleurs de Continental chez le fabricant d'armes, signe d'une demande croissante de main-d'œuvre dans le secteur de la défense, alors même que d'autres industries réduisent leur personnel.

L'accord permettra à une centaine d'employés de l'usine Continental de Gifhorn en Allemagne, qui ferme en raison de l'augmentation des coûts, de trouver un nouvel emploi chez Rheinmetall, ont déclaré les deux entreprises vendredi.

Les entreprises organiseront également des événements pour les travailleurs de Continental sur d'autres sites.

Alors que les constructeurs automobiles sont confrontés à des coûts plus élevés et ont besoin de moins de main-d'œuvre en raison du passage aux véhicules électriques, l'industrie de la défense connaît une croissance significative, stimulée par la volonté de se réarmer après l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022.

Rheinmetall, dont la valeur boursière a plus que quadruplé depuis le début de la guerre, s'attend à une croissance des ventes allant jusqu'à 40 % pour l'année fiscale en cours et aura besoin de plus de personnel pour répondre à la demande.