Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

CREDIT SUISSE GROUP AG

(CSGN)
  Rapport
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé Cboe Europe - 21/04 12:28:58
9.304 CHF   -1.34%
11:31Bourse Zurich: gains étoffés à l'approche de la mi-journée
AW
11:29INTEL CORP  : Credit Suisse optimiste sur le dossier
ZD
11:29ASML  : Credit Suisse toujours à l'achat
ZD
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Credit Suisse : Début lundi du procès en appel d'UBS, condamnée en 2019 à payer 4,5 milliards d'euros

05/03/2021 | 16:34
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
DÉBUT LUNDI DU PROCÈS EN APPEL D'UBS, CONDAMNÉE EN 2019 À PAYER 4,5 MILLIARDS D'EUROS

ZURICH/PARIS (Reuters) - Le procès en appel d'UBS commencera lundi à Paris, la banque suisse ayant été condamnée en première instance à payer 4,5 milliards d'euros pour démarchage bancaire illégal et blanchiment aggravé de fraude fiscale.

Cette affaire sera suivie de près par toutes les grandes banques présentes en Europe, où les peines pour des infractions fiscales sont historiquement moins lourdes qu'aux États-Unis.

Son concurrent Credit Suisse fait également l'objet d'une enquête. Le parquet fédéral de Belgique cherche à déterminer si la banque suisse a aidé environ 2.650 Belges à dissimuler des comptes bancaires à l'administration fiscale du pays.

La plus grande banque suisse a été condamnée en février 2019 par le tribunal correctionnel de Paris à payer 4,5 milliards d'euros, dont une amende record et inédite en France de 3,7 milliards, pour démarchage bancaire illégal et blanchiment aggravé de fraude fiscale. L'État français avait obtenu de son côté 800 millions d'euros de dommages et intérêts.

UBS, qui a nié tout acte répréhensible, a jusqu'à présent provisionné un dixième de ce montant, soit 450 millions d'euros.

La banque estime que toute amende devrait être basée sur le total des impôts non payés et non sur le total des fonds que possèdent ses clients en Suisse.

Les procureurs français avaient reproché à l'époque à UBS d'avoir envoyé en France des chargés d'affaires pour démarcher illégalement des contribuables français, notamment lors d'événements mondains, culturels et sportifs, en leur proposant diverses méthodes pour échapper au fisc.

UBS, la plus grande banque de gestion de fortune, a déclaré qu'elle organisait régulièrement des événements pour ses clients et que ceux-ci ne constituaient pas un démarchage illégal.

La banque suisse a également rejeté les accusations selon lesquelles elle aurait mis en place un vaste système destiné à cibler les contribuables français et à blanchir le produit de la fraude fiscale desdits clients.

Cette affaire, qui a donné lieu également à une nouvelle jurisprudence en Suisse, a enfoncé un nouveau coin dans le secret bancaire helvétique en permettant à des gouvernements étrangers d'obtenir des informations confidentielles auprès des banques suisses.

Le Tribunal fédéral, plus haute instance judiciaire de Suisse, avait conclu à l'époque que la Confédération pouvait transmettre à l'administration fiscale française des données personnelles concernant 40.000 détenteurs français de comptes de la banque UBS.

La France avait déclaré vouloir obtenir ces informations afin de vérifier si les détenteurs de ces comptes étaient en règle avec le fisc français.

Toutefois, les juges avaient bien stipulé que les données transmises ne pourraient pas servir de preuves dans le cadre de procédure pénale en cours contre UBS en France.

Le procès en appel doit se dérouler entre le 8 et le 24 mars, mais la décision n'est pas attendue avant au moins trois mois. Elle est susceptible également de faire l'objet d'un nouveau recours en cassation.

(Brenna Hughes Neghaiwi et Sarah White, version française Laura Marchioro, édité par Jean-Michel Bélot)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CREDIT SUISSE GROUP AG -1.19%9.322 Cours en différé.-17.28%
UBS GROUP AG -0.98%14.08 Cours en différé.14.03%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur CREDIT SUISSE GROUP AG
11:31Bourse Zurich: gains étoffés à l'approche de la mi-journée
AW
11:29INTEL CORP  : Credit Suisse optimiste sur le dossier
ZD
11:29ASML  : Credit Suisse toujours à l'achat
ZD
11:27NETFLIX COM INC  : Credit Suisse maintient son opinion neutre
ZD
10:15Roche confirme ses ambitions pour 2021, porté au 1er trimestre par les tests
AW
09:34Bourse Zurich: ouverture en hausse
AW
09:00CREDIT SUISSE GROUP AG  : Barclays maintient sa recommandation à l'achat
ZD
06:20Événements importants des semaines 16 et 17 du 21.4.2021 au 1.5.2021
AW
20/04Bourse Zurich: les indices finissent dans le rouge, le SMI sous les 11'100
AW
20/04IKENA ONCOLOGY, INC.  : Credit Suisse optimiste sur le dossier
ZM
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur CREDIT SUISSE GROUP AG
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 20 188 M 22 013 M 18 315 M
Résultat net 2021 1 615 M 1 760 M 1 465 M
Dette nette 2021 - - -
PER 2021 13,2x
Rendement 2021 2,33%
Capitalisation 22 690 M 24 797 M 20 584 M
Capi. / CA 2021 1,12x
Capi. / CA 2022 1,02x
Nbr Employés 48 770
Flottant 97,3%
Graphique CREDIT SUISSE GROUP AG
Durée : Période :
Credit Suisse Group AG : Graphique analyse technique Credit Suisse Group AG | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique CREDIT SUISSE GROUP AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 21
Objectif de cours Moyen 11,77 CHF
Dernier Cours de Cloture 9,43 CHF
Ecart / Objectif Haut 112%
Ecart / Objectif Moyen 24,8%
Ecart / Objectif Bas -25,1%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
Thomas Gottstein Chief Executive Officer
David Richard Mathers Chief Financial Officer
Urs Rohner Chairman
James Walker Chief Operating Officer
Thomas Grotzer Global Head-Compliance
Secteur et Concurrence