Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

CREDIT SUISSE GROUP AG

(CSGN)
  Rapport
Cours en différé. Temps Différé Swiss Exchange - 18/06 17:31:42
9.408 CHF   -2.10%
18/06BORALEX INC.  : Credit Suisse n'est pas inspiré par le dossier
ZM
18/06NIKE INC  : Credit Suisse persiste à l'achat
ZD
18/06FEDEX  : Credit Suisse optimiste sur le dossier
ZD
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Greensill: le fondateur admet sa responsabilité mais se défend de toute fraude

11/05/2021 | 18:59
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Londres (awp/afp) - Lex Greensill a endossé mardi l'"entière responsabilité" de la faillite de sa société financière Greensill mais se défend de toute fraude dans ce scandale aux nombreuses retombées politico-économiques.

Le banquier australien, fondateur de cette entreprise de prêts qui s'est effondrée en mars, s'est exprimé dans une courte déclaration en ouverture d'une très attendue audition par visio-conférence devant la commission du Trésor du Parlement britannique.

"Je porte l'entière responsabilité pour la faillite de Greensill", a déclaré Lex Greensill, se disant "triste pour les plus de 1.000 personnes qui ont perdu leur emploi".

"Pour tous ceux qui sont affectés par cela, je suis vraiment désolé", notamment les clients de Greensill qui ont subi des "épreuves", a ajouté l'homme d'affaires.

"Etes-vous un escroc ?" a lancé la députée travailliste Siobhain McDonagh à M. Greensill. "Non je ne le suis pas", a répondu le banquier.

"Je continue de penser que l'activité que nous avons proposée a aidé l'ensemble de l'économie", ajoutant que "tout actif financier comporte des risques".

"Nous avons finalement échoué. Donc clairement il y avait une faille dans notre activité", a-t-il toutefois reconnu.

L'empire du magnat de l'acier Sanjeev Gupta, GFG, l'un des principaux clients de Greensill, a été touché de plein fouet et cherche désormais désespérément des liquidités.

Interrogé sur GFG durant l'audition, M. Greensill a dit "ne pas être en mesure de faire de commentaire sur un client particulier".

Mais il a reconnu que Greensill avait une "concentration trop élevée sur certains clients".

M. Gupta, qui a été brièvement actionnaire de Grensill selon Lex Greensill, avait lui admis que son groupe devait des milliards de dollars à la société financière.

GFG cherche désormais à éviter des fermetures d'usines chez son bras sidérurgique Liberty Steel et a lancé la recherche de repreneurs pour ses sites français Ascoval et Hayange.

Le gouvernement avait précédemment refusé de lui prêter des fonds, évoquant le caractère "opaque" de GFG.

Lex Greensill a par ailleurs attribué l'effondrement de son entreprise qu'il a fondée au retrait d'une couverture fournie par un assureur, Tokio Marine, inquiet de la situation financière du groupe, dans un contexte tendu pendant la crise sanitaire.

Le nom de Lex Greensill restera associé à l'une des affaires financières les plus retentissantes de ces dernières années.

Ce fils d'une famille de planteurs de canne à sucre a fondé Greensill en 2011, une société financière spécialisée dans les prêts à court terme aux entreprises pour qu'elles paient leurs fournisseurs.

Pression et lobbying intense

Sa société a grandi à l'abri des regards mais le château de cartes a fini par s'effondrer, la pandémie ayant fragilisé des clients et donc la fiabilité des créances sur lesquelles était bâti son modèle. A cela se sont ajoutés des doutes sur l'opacité de sa structure et des soupçons de fraude comptable.

Le gendarme financier britannique, la FCA (Financial Conduct Authority) a d'ailleurs révélé mardi dans une lettre adressée à la commission du Trésor avoir ouvert une enquête, estimant que certaines allégations sur les circonstances de la faillite "sont potentiellement de nature criminelle".

La branche opérationnelle de Greensill a déposé le bilan au Royaume-Uni en mars, tandis que la maison-mère enregistrée en Australie a été liquidée en avril.

L'affaire a eu des retombées politiques au Royaume-Uni et a ravivé le débat sur les liens étroits dans les hautes sphères politico-financières.

David Cameron, qui s'exprimera jeudi devant la commission du Trésor, est vertement critiqué pour ses activités de lobbying intense auprès du gouvernement britannique pour le compte de Greensill.

L'ex-Premier ministre était conseiller de la société financière dont il détenait de lucratives stock-options - qui ne valent aujourd'hui plus rien.

Dans des documents dévoilés mardi par la commission du Trésor, il apparaît que l'ex-dirigeant conservateur et son équipe ont envoyé pas moins de 45 mails, SMS ou messages WhatsApp à des responsables gouvernementaux et financiers en moins de quatre mois en 2020.

Le ministre des Finances Rishi Sunak avait lui admis avoir "fait pression" sur ses équipes pour examiner la requête de M. Cameron pour le compte de Greensill, qui cherchait à bénéficier de subsides gouvernementales dédiées à aider les PME face à la crise, mais in fine sans succès.

Une enquête indépendante a par ailleurs été lancée par le Premier ministre Boris Johnson.

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CREDIT SUISSE GROUP AG -2.10%9.408 Cours en différé.-17.47%
S&P GSCI CORN INDEX 5.05%476.7801 Cours en différé.19.32%
S&P GSCI SUGAR INDEX -0.30%175.3685 Cours en différé.7.55%
TOKIO MARINE HOLDINGS, INC. -1.98%5057 Cours en clôture.-4.73%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur CREDIT SUISSE GROUP AG
18/06BORALEX INC.  : Credit Suisse n'est pas inspiré par le dossier
ZM
18/06NIKE INC  : Credit Suisse persiste à l'achat
ZD
18/06FEDEX  : Credit Suisse optimiste sur le dossier
ZD
18/06BASF  : les prévisions de résultats d'un analyste
CF
18/06BASF  : Credit Suisse confirme son conseil
CF
18/06BASF SE  : Credit Suisse favorable sur le dossier
ZD
18/06Bourse Zurich: le SMI défend les 12'000 points, les "quatre sorcières" au men..
AW
18/06BHP GROUP  : Credit Suisse maintient sa recommandation neutre
ZD
17/06Bourse Zurich: journée historique pour le SMI, qui dépasse les 12'000 points
AW
17/06ROYAL MAIL  : dans le vert, un analyste relève sa cible
CF
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur CREDIT SUISSE GROUP AG
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 23 936 M 25 923 M 21 865 M
Résultat net 2021 1 208 M 1 308 M 1 104 M
Dette nette 2021 - - -
PER 2021 19,5x
Rendement 2021 2,02%
Capitalisation 24 150 M 26 182 M 22 061 M
Capi. / CA 2021 1,01x
Capi. / CA 2022 1,08x
Nbr Employés 49 090
Flottant 96,8%
Graphique CREDIT SUISSE GROUP AG
Durée : Période :
Credit Suisse Group AG : Graphique analyse technique Credit Suisse Group AG | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique CREDIT SUISSE GROUP AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreBaissièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 21
Objectif de cours Moyen 11,56 CHF
Dernier Cours de Cloture 9,41 CHF
Ecart / Objectif Haut 104%
Ecart / Objectif Moyen 22,8%
Ecart / Objectif Bas -25,7%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
Thomas Gottstein Chief Executive Officer
David Richard Mathers Chief Financial Officer
António Mota De Sousa Horta-Osorio Chairman
James Walker Chief Operating Officer
Thomas Grotzer Global Head-Compliance
Secteur et Concurrence