Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

CREDIT SUISSE GROUP AG

(CSGN)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Rapport Gender 3000 du Credit Suisse: près d'un quart des membres de conseils d'administration à travers le monde sont des femmes

28/09/2021 | 11:12
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Rapport Gender 3000 du Credit Suisse: près d'un quart des membres de conseils d'administration à travers le monde sont des femmes
28.09.2021

Contacts médias

Imran Javaid
Credit Suisse
+44 207 883 0651
imran.javaid@credit-suisse.com

Media Relations
Credit Suisse AG
+41 844 33 88 44
media.relations@credit-suisse.com

Le Credit Suisse Research Institute (CSRI) publie aujourd'hui son dernier rapport, intitulé «Gender 3000 in 2021: Broadening the diversity discussion». Cette étude:

  • suit l'évolution des genres représentés parmi les cadres supérieurs et les conseils d'administration à travers des secteurs d'activité mondiaux à partir d' une perspective ascendante unique.
  • révèle que la diversité au sein des conseils d'administration à travers le monde continue à évoluer de manière positive, avec une moyenne approximative de 24% de femmes siégeant aux conseils d'administration d'entreprises. Par ailleurs, le pourcentage de femmes occupant des postes de direction (cadres supérieurs) atteint désormais 20%.
  • démontre une corrélation positive entre une plus grande diversité des genres dans les postes de direction et des rendements supérieurs en matière de capital, d'ESG et de performance des actions. Plus la diversité imprègne une organisation, plus la relation est forte.
  • présente l'état de la représentation féminine sur la scène entrepreneuriale. Au cours des cinq dernières années, le ratio femmes-hommes parmi les fondateurs de start-up est passé de 0,62 à 0,73, mais les défis que doivent relever les fondatrices sont loin d'être terminés.
  1. Deux autres rapports ont également été publiés aujourd'hui;

Le rapport Gender 3000 examine en 2021 une palette d'entreprises plus large que les années précédentes et analyse les efforts fournis pour améliorer la diversité des genres. Il ne se concentre pas seulement sur les conseils d'administration mais aussi sur les postes de direction, lesquels sont un facteur supplémentaire permettant d'observer les progrès accomplis en matière de diversité des genres. Le rapport analyse les genres représentés parmi 33 000 cadres supérieurs de quelque 3 000 entreprises basées dans 46 pays.

Les femmes dans les conseils d'administration
La part de femmes siégeant aux conseils d'administration d'entreprises à l'échelle mondiale a augmenté de 8,9% entre 2015 et 2021 et a même doublé depuis le début de la décennie. L'Europe et l'Amérique du Nord ont été le fer de lance de cette progression, avec respectivement 34,4% et 28,6% de femmes au sein des conseils d'administration. Elles sont suivies par la région Asia Pacific et l'Amérique latine, avec respectivement 17,3% et 12,7%. La performance relative tend à refléter la prévalence des investissements «Environmental, Social and Governance» (ESG) mais reflète également les endroits où les pressions politiques ont été les plus élevées.

Les pays européens sont les champions du monde de la représentation féminine au sein des conseils d'administration, la France occupant la première place du podium avec 45%. Arrivant en 10e position avec 35%, le Royaume-Uni a atteint les objectifs précédents du «30% Club», initialement fixés pour le FTSE 100 et le FTSE 350.

Les différences au sein des pays de l'APAC sont considérables: la représentation des femmes dans les conseils d'administration s'étend de 34% en Australie/Nouvelle Zélande (où les exigences de divulgation et la focalisation ESG se rapprochent peut-être plus de celles de l'Europe et des États-Unis) à un petit 9% en Corée du Sud. S'il est vrai que tous les pays présentent des améliorations, l'aiguille bouge de manière particulièrement positive en Australie/Nouvelle Zélande, ainsi qu'à Singapour et en Malaisie. Les progrès réalisés dans les principales économies asiatiques (Chine, Inde, Japon et Corée) ont été apathiques en comparaison, comme ceux de l'Amérique latine.

Les femmes aux postes de direction
Le rapport Gender 3000 du Credit Suisse évalue également la diversité au sein des équipes de direction. Le pourcentage moyen de femmes occupant des postes de direction (défini comme le nombre de cadres supérieurs féminins par rapport à l'ensemble des cadres supérieurs recensés dans la banque de données de Gender 3000) est passé de 17,6% à 19,9% entre le rapport de 2019 et celui de cette année.

L'Europe et l'Amérique du Nord ont le plus fort pourcentage de femmes occupant des postes de direction mais ici, l'écart entre ces régions et le reste du monde est uniquement de 1point de pourcentage, donc bien moins important qu'en ce qui concerne les conseils d'administration.

Le nombre de femmes PDG dans le monde a augmenté de 27 %, mais elles ne représentent encore que 5,5 % du total. Le nombre de directrices financières a augmenté de 17 % et représente désormais 16 % de l'ensemble des postes de directeur financier dans le monde.

À 6,7%, l'Europe affiche le pourcentage le plus élevé de femmes PDG et a été le théâtre de l'augmentation la plus forte depuis 2019. Cependant, la proportion en Asie hors Japon continue de se montrer ascendante à 6,2%, alors que celle observée aux États-Unis est de 5,6%. Au niveau CFO, les femmes sont particulièrement bien représentées dans les pays de l'APAC hors Japon. Les femmes de cette région représentent près d'un quart des CFO, chiffre bien au-dessus de ceux de l'Europe et des États-Unis.

La «prime de diversité» Gender 3000
Sans pour autant établir une causalité, les rapports Gender 3000 précédents avaient révélé une corrélation entre les entreprises présentant une diversité plus importante des genres et une surperformance plus forte de ces entreprises et du cours de leurs actions, ou une prime de diversité. L'étude constate que cela reste vrai avec 200 points de base alpha générés par celles affichant une diversité des genres plus élevée que la moyenne par rapport à celles en dessous. Les scores ESG sont également supérieures. De plus, le dernier rapport Gender 3000 souligne que les entreprises les plus performantes en matière de cours de l'action présentent une diversité plus importante, aussi bien au sein des conseils d'administration qu'aux postes de cadres supérieurs.

Une perspective plus large sur le genre et la diversité
Le rapport de cette année va au-delà du prisme binaire hommes-femmes et examine les entreprises en termes de politiques de diversité et d'inclusion plus larges liées au genre et aux identités sexuelles. Il révèle que les entreprises mettant davantage l'accent sur le genre et la diversité tendent à enregistrer de meilleures performances en ce qui concerne leurs politiques environnementales et de gouvernance..

Pour examiner l'impact d'une plus grande diversité sur la performance des entreprises par le prisme de l'inclusion LGBT, le rapport se base sur un panel d'environ 400 entreprises pratiquant l'inclusion LGBT, pondéré en fonction de la capitalisation boursière et ajusté en fonction des secteurs. Ces sociétés ont été sélectionnées à l'aide d'un certain nombre de sources externes visant à évaluer les politiques des entreprises, leurs pratiques et les avantages liés aux droits de la communauté LGBT+. Selon cette analyse, les investisseurs désirant maximiser leur rendement ont tout intérêt à miser sur des entreprises plaçant les femmes et la diversité de manière plus générale au centre de leur stratégie.

Les parties prenantes promeuvent de plus en plus la visibilité de la diversité, au-delà des conseils d'administration et des niveaux hiérarchiques supérieurs. En examinant les 300 premières entreprises américaines en termes de capitalisation boursière, les auteurs ont constaté que les secteurs les plus importants en termes de diversité sur le lieu de travail étaient l'énergie, les services publics et les services financiers. . En queue de peloton, on trouve les secteurs des matériaux, des produits industriels et des biens de consommation courante.

Le fossé hommes-femmes sur la scène entrepreneuriale
La représentation relative des femmes dans l'univers entrepreneurial s'est améliorée au cours des cinq dernières années, le ratio femmes-hommes parmi les fondateurs de start-up passant de 0,62 à 0,73. Le rapport indique que les sociétés créées par des femmes sont plus petites que celles fondées par des hommes et présentent des revenus moins importants et une évaluation moins favorable. Parmi les 100 «licornes» recensées à travers le monde, aucune n'a été fondée par une équipe exclusivement féminine. Bien que les actifs gérés dédiés aux investissements ciblés sur la diversité des genres soient passés à 10 milliards de dollars au 1er trimestre 2021, des efforts supplémentaires sont possibles pour continuer à améliorer la représentation féminine sur la scène entrepreneuriale.

Lydie Hudson, CEO de Sustainability, Research & Investment Solutions au Credit Suisse : «La diversité et l'inclusion sont des éléments essentiels de la stratégie ESG des investisseurs et des régulateurs. Elles définissent ce que l'on peut attendre d'une 'bonne gouvernance'. Ce rapport souligne l'importante corrélation entre la diversité et la performance des entreprises. En tant qu'entreprise internationale, nous nous sommes toujours engagés à favoriser la diversité parmi nos collaborateurs et dans notre mentalité. Pouvoir lire noir sur blanc les bénéfices de cette approche est très encourageant. Cependant, comme le précise le rapport, il nous reste un long chemin à faire. Nous en sommes conscients. Les études telles que le rapport Gender 3000 sont un excellent baromètre pour voir où nous en sommes et ce que nous pouvons encore accomplir pour nous rapprocher de l'égalité.»

Richard Kersley, responsable de Global Thematic Research au Credit Suisse: «Notre dernier rapport Gender 3000 révèle une hausse continue de la diversité au sein des conseils d'administration, ce qui est encourageant. Il indique également une corrélation positive entre la diversité des genres et la surperformance des entreprises. Toutefois, comme nous l'avons toujours répété tout au long de nos études, notre analyse ne porte pas sur les causes et les effets. Elle souligne simplement les corrélations observables et durables. Bien que la diversité au sein des équipes de direction et des conseils d'administration soit en hausse à l'échelle mondiale, le potentiel d'amélioration est encore important, notamment dans les pays émergents et certains pays asiatiques. Cette année, nous avons également abordé la perspective de l'inclusion LGBT et constaté que les actionnaires étaient de plus en plus sensibles au thème de la diversité au sens large.»


Le rapport Gender 3000 est disponible ici:
https://www.credit-suisse.com/ch/fr/about-us/research/research-institute.html

À propos du Credit Suisse Research Institute
Le Credit Suisse Research Institute (CSRI) est le laboratoire d'idées interne du Credit Suisse. Créé à l'issue de la crise financière de 2008, le CSRI a pour objectif d'étudier les évolutions économiques à long terme, qui ont ou sont susceptibles d'avoir un impact sur le secteur mondial des services financiers et au-delà. Pour plus d'informations sur le Credit Suisse Research Institute, rendez-vous à l'adresse www.credit-suisse.com/researchinstitute.

Credit Suisse
Le Credit Suisse est un prestataire de services financiers leader sur le plan international. Notre stratégie s'appuie sur nos principaux points forts: notre positionnement parmi les grands établissements de gestion de fortune, nos solides compétences en investment banking et notre forte présence sur notre marché domestique suisse. Nous poursuivons une approche équilibrée dans la gestion de fortune, notre objectif étant de tirer profit tant de la base d'actifs importante dans les marchés matures que de l'accroissement du capital considérable dans la région Asie-Pacifique et dans d'autres marchés émergents, tout en continuant à servir les marchés développés les plus importants et en particulier la Suisse. Le Credit Suisse emploie quelque 49 240 collaborateurs. Les actions nominatives (CSGN) de Credit Suisse Group AG, sont cotées en Suisse, ainsi qu'à New York sous la forme d'American Depositary Shares (CS). Pour plus d'informations sur le Credit Suisse, rendez-vous à l'adresse www.credit-suisse.com.

Disclaimer
Ce document a été conçu par Credit Suisse. Les opinions exprimées sont celles de Credit Suisse au moment de la rédaction. Toute modification demeure réservée. Ce document a été publié exclusivement à titre d'information et à l'usage des personnes concernées. Il ne s'agit ni d'une offre ni d'une incitation à l'achat ou à la vente de titres de la part ou à la demande de Credit Suisse. Les indications relatives à l'évolution des différentes valeurs dans le passé ne sont pas forcément représentatives des développements futurs. Les informations et les analyses proviennent de sources connues pour être fiables. Toutefois, Credit Suisse ne garantit pas qu'elles soient exactes ou complètes et ne peut donc être tenu pour responsable des pertes qui pourraient résulter de leur utilisation.

Disclaimer

Credit Suisse Group AG published this content on 28 September 2021 and is solely responsible for the information contained therein. Distributed by Public, unedited and unaltered, on 28 September 2021 09:11:04 UTC.


© Publicnow 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur CREDIT SUISSE GROUP AG
15:02Fluence Energy, racheté par Siemens, cherche à lever 744 millions de dollars lors de so..
MT
13:21CREDIT SUISSE GROUP AG : Kepler Cheuvreux passe de neutre à achat
ZD
11:51EMPRUNT : la Banque des lettres de gage lève 650 millions en deux tranches
AW
11:31Bourse Zurich: indices plombés par les poids lourd en fin de matinée
AW
11:26PRÊTS AU MOZAMBIQUE : Credit Suisse proche d'un accord avec la justice américaine
AW
11:12PEARSON : Credit Suisse relève sa recommandation
AO
10:56Le Credit Suisse en pourparlers pour régler l'enquête américaine sur le scandale des ob..
MT
08:46Bourse Zurich: le pétrole s'assagit, les esprits s'apaisent
AW
18/10Bourse Zurich: valse-hésitation pour la première séance de la semaine
AW
18/10Selon le Credit Suisse, le risque lié au prix du pétrole est désormais à la hausse, car..
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur CREDIT SUISSE GROUP AG
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 22 505 M 24 460 M 20 995 M
Résultat net 2021 551 M 599 M 514 M
Dette nette 2021 - - -
PER 2021 44,2x
Rendement 2021 1,79%
Capitalisation 23 331 M 25 262 M 21 766 M
Capi. / CA 2021 1,04x
Capi. / CA 2022 1,07x
Nbr Employés 49 240
Flottant 90,9%
Graphique CREDIT SUISSE GROUP AG
Durée : Période :
Credit Suisse Group AG : Graphique analyse technique Credit Suisse Group AG | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique CREDIT SUISSE GROUP AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 22
Dernier Cours de Cloture 9,68 CHF
Objectif de cours Moyen 11,05 CHF
Ecart / Objectif Moyen 14,2%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Thomas Gottstein Chief Executive Officer
David Richard Mathers Chief Financial Officer
António Mota De Sousa Horta-Osorio Chairman
James Walker Chief Operating Officer
Thomas Grotzer Global Head-Compliance
Secteur et Concurrence