Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

CREDIT SUISSE GROUP AG

(CSGN)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Revue de presse de ce dimanche 25 juillet 2021

25/07/2021 | 07:14
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Berne (awp/ats) - Le coronavirus est encore bien présent dans la presse dominicale. Il est également question de l'affaire des filatures chez Credit Suisse ou du stress des enfants pendant les vacances. Voici les principales informations, non confirmées à Keystone-ATS:

SONNTAGSBLICK: Les cantons examinent si des restrictions devront être imposées aux personnes qui refusent de se vacciner contre le Covid-19. Si le nombre d'infections continue d'augmenter, une extension de l'obligation de présenter un certificat Covid pour les personnes vaccinées, testées et/ou guéries devra être envisagée, indique Lukas Engelberger, président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé, dans le SonntagsBlick. Selon lui, les événements de petite taille, les activités et les manifestations sportives, la gastronomie ou les visites dans les hôpitaux et les maisons de retraite seraient concernés. M. Engelberger rejette en revanche la proposition selon laquelle le personnel soignant non vacciné devrait le signaler. Il rejette également l'idée de faire payer les tests rapides nécessaires à l'obtention du certificat. Si les tests sont payants, il est à craindre que les gens ne soient moins enclins à se faire dépister, estime-t-il. L'Office fédéral de la santé publique prévoit pour sa part d'organiser un atelier sur la manière de motiver davantage de personnes à se faire vacciner.

SONNTAGSZEITUNG: Thomas Cueni, directeur général de la Fédération internationale pharmaceutique (FIP), exige que les pays riches mettent immédiatement à disposition des pays pauvres les doses de vaccin excédentaires. "Nous ne sortirons pas de la pandémie si tout le monde n'est pas vacciné", relève-t-il dans la SonntagsZeitung. Et d'ajouter que c'est la distribution des vaccins qui pose problème, pas leur production. M. Cueni siège au comité de coordination du dispositif Covax. Il critique également la Suisse, qui a promis de livrer quatre millions de doses du vaccin d'AstraZeneca, mais ne l'a pas encore fait. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) rejette ces critiques: le Conseil fédéral a pris cette décision le 30 juin et depuis les travaux sont en cours avec les partenaires concernés. M. Cueni trouve également problématique que certains pays vaccinent les jeunes alors que dans d'autres il n'y a même pas de vaccin disponible pour les personnes vulnérables. Selon l'OFSP, seul un nombre infime de doses seraient disponibles si l'on renonçait à vacciner les jeunes.

SONNTAGSZEITUNG. Les touristes européens reviennent en Suisse et sauvent la saison estivale pour de nombreuses destinations. Cependant, la reprise espérée ne se concrétise pas car les Suisses sont de nouveau plus attirés par le bord de mer, rapporte la SonntagsZeitung, qui a interrogé des agences de voyages, des régions touristiques et des prestataires de campings. Selon Suisse Tourisme, les Helvètes sont environ 10% de moins à passer leurs vacances au pays qu'en 2020. Il existe toutefois des variations régionales. En Valais et dans l'Oberland bernois, les réservations d'hôtels effectuées par des Suisses sont nettement moins nombreuses qu'il y a un an. Dans les Grisons, en Appenzell, dans le Toggenburg et en Suisse centrale, en revanche, on observe une légère augmentation. Les plus grands gagnants de la saison estivale sont les fournisseurs d'appartements de vacances et de campings.

NZZ AM SONNTAG: Credit Suisse a conclu un accord extrajudiciaire avec toutes les parties dans l'affaire des filatures d'Iqbal Khan, alors responsable de la gestion de fortune, et de Peter Goerke, responsable du personnel. "L'affaire est close", a déclaré une porte-parole de Credit Suisse à la NZZ am Sonntag. On ne sait pas combien de personnes sont concernées par le règlement ni si des indemnités ont été versées. Les différentes parties sont soumises à une clause de confidentialité. Le Ministère public zurichois a également confirmé le règlement de la procédure. L'éclatement de l'affaire des filatures en automne 2019 avait conduit au départ du directeur de Credit Suisse Tidjane Thiam, qui a été remplacé par Thomas Gottstein. Iqbal Khan est lui passé chez UBS.

LE MATIN DIMANCHE/SONNTAGSZEITUNG: Deux fonctionnaires qui travaillaient pour l'Office fédéral des routes (OFROU) à Viège (VS) ont été condamnés à une amende pécuniaire pour gestion déloyale, rapportent le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Une porte-parole du Ministère public de la Confédération (MPC) a confirmé aux journaux que les deux fonctionnaires n'ont pas fait recours contre les ordonnances pénales. Un entrepreneur italien et un quatrième protagoniste étaient également visés dans cette affaire qui portait sur des pots-de-vin lors de la réfection de la route du Simplon. Selon le MPC, un non-lieu a été prononcé dans le cas du troisième accusé tandis que l'enquête contre le quatrième suspect se poursuit. Une enquête avait été ouverte en 2015 suite à des dénonciations d'entreprises concurrentes. Les enquêteurs avaient alors constaté que l'entreprise Interalp Bau AG obtenait souvent des mandats pour réparer des galeries et des tunnels lors de la rénovation de la route du Simplon.

NZZ AM SONNTAG: L'Office fédéral de la police (Fedpol) recherche huit citoyens de Macédoine du Nord en lien avec l'attentat commis à Vienne en novembre 2020, rapporte la NZZ am Sonntag. Citant la Feuille fédérale, le journal indique qu'ils sont priés de déclarer un domicile de notification ainsi qu'une représentation légale. Fedpol ne divulgue pas les raisons pour lesquelles les huit hommes sont recherchés et pourquoi ils bénéficient du droit d'être entendus. Selon des médias, les huit individus appartiennent à des cellules terroristes dans leur pays d'origine qui font l'objet d'une enquête en lien avec l'attentat de Vienne. Son auteur avait des contacts en Suisse. Deux ressortissants suisses arrêtés à Winterthour ont été placés en détention provisoire. L'attentat survenu le 2 novembre 2020 a coûté la vie à quatre personnes et a fait plus de 20 blessés, dont certains grièvement.

SONNTAGSBLICK: La Confédération fait état d'une augmentation de 85% des attaques en ligne au cours du premier semestre 2021, rapporte le SonntagsBlick. Alors que le Centre national pour la cybersécurité (NCSC) avait reçu 5542 annonces de cyberincidents au second semestre 2020, il en a reçu 10'294 au cours des six premiers mois de 2021. Cette augmentation est d'une part due à une procédure de déclaration simplifiée. D'autre part, l'année en cours a été marquée par des vagues d'attaques répétées, par exemple dans les domaines du phishing et de la fausse sextorsion. Selon l'expert Nicolas Mayencourt, le nombre d'attaques s'est multiplié pendant la pandémie. Le fait que de nombreuses personnes fassent du télétravail offre une cible aux cybercriminels, de nombreux endroits n'ayant pas de concepts de sécurité, note l'expert.

SONNTAGSZEITUNG: Rattrapage scolaire, visites à la famille, camp d'études: selon une étude de Pro Juventute publiée par la "SonntagsZeitung", un tiers des jeunes de 9 à 15 ans en Suisse se sentent stressés, et ce principalement parce qu'ils n'ont pratiquement pas de temps libre. Les filles sont plus touchées à mesure qu'elles vieillissent. Pour cette étude, 1000 enfants issus de 50 classes de toute la Suisse ont été interrogés avant le début de la pandémie. Les enfants ont besoin de temps à eux et où ils n'ont rien à faire, explique une porte-parole de Pro Juventute, citée dans le journal. La spécialiste en sciences de l'éducation Magrit Stamm voit derrière le bûchage pendant les vacances la crainte des parents que leurs enfants ne soient pas en mesure de faire face aux exigences scolaires. Si les enfants doivent aussi étudier pendant les vacances, ils pourront finir par être dégoûtés de l'école, avertit-elle. Et de conclure que les enfants ont droit à des vacances.

NZZ AM SONNTAG: La Confédération examine avec les cantons la possibilité d'utiliser les alertes par téléphone mobile en cas de catastrophe en Suisse, rapporte la NZZ am Sonntag. Il s'agit de la technologie dite de diffusion cellulaire ( "Cell Broadcast"). Ce service permet de diffuser un même message, grâce à une antenne, à des téléphones se situant dans le rayon de la cellule. La Confédération a renoncé à ce système d'alarme il y a six ans. A l'époque, tous les téléphones portables n'étaient pas en mesure de recevoir la diffusion cellulaire, explique un représentant de l'Office fédéral de la protection de la population (OFPP). Au lieu de l'alarme par téléphone portable, on a mis en place le système Alertswiss utilisé aujourd'hui. En cas de catastrophe, les sirènes et la radio d'urgence, qui repose sur la technologie FM, sont également utilisées pour donner l'alerte. Un rapport d'audit interne du Département fédéral de la défense a révélé des déficiences dans le système d'alerte d'urgence. Dans la NZZ am Sonntag, l'OFPP se défend contre ces accusations et parle d'une tâche très complexe. Et d'ajouter que de nouvelles possibilités sont en cours d'évaluation.

Note: Ces informations n'ont pas été confirmées par l'ats.


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur CREDIT SUISSE GROUP AG
09:13JSW Steel demande la cotation à Singapour d'obligations d'une valeur d'un milliard de d..
MT
09:12SULZER : livre d'ordres sursouscrit pour l'IPO de Medmix
AW
08:46Bourse Zurich: vers une ouverture dans le positif
AW
08:27Les banques suisses financent des projets pétro-gaziers en Arctique
AW
06:20Événements importants des semaines 38 et 39 du 23.9.2021 au 2.10.2021
AW
05:26Selon le Credit Suisse, les fonds obligataires sont peu exposés à la dette d'Evergrande..
MT
22/09Les fonds d'emprunts de CS Asset Management peu investis dans Evergrande
AW
22/09Bourse Zurich: les indices finissent dans le vert en attendant la Fed
AW
22/09Bourse Zurich: l'élan s'essouffle, la Fed toujours dans le viseur
AW
22/09PRESSE : Credit Suisse réorganise sa banque d'investissement en Asie
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur CREDIT SUISSE GROUP AG
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 22 482 M 24 319 M 20 746 M
Résultat net 2021 539 M 583 M 497 M
Dette nette 2021 - - -
PER 2021 42,5x
Rendement 2021 1,94%
Capitalisation 21 562 M 23 380 M 19 897 M
Capi. / CA 2021 0,96x
Capi. / CA 2022 0,98x
Nbr Employés 49 240
Flottant 90,9%
Graphique CREDIT SUISSE GROUP AG
Durée : Période :
Credit Suisse Group AG : Graphique analyse technique Credit Suisse Group AG | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique CREDIT SUISSE GROUP AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 22
Dernier Cours de Cloture 8,94 CHF
Objectif de cours Moyen 11,00 CHF
Ecart / Objectif Moyen 23,1%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Thomas Gottstein Chief Executive Officer
David Richard Mathers Chief Financial Officer
António Mota De Sousa Horta-Osorio Chairman
James Walker Chief Operating Officer
Thomas Grotzer Global Head-Compliance
Secteur et Concurrence