Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  NASDAQ OMX COPENHAGEN  >  Danske Bank A/S    DANSKE   DK0010274414

DANSKE BANK A/S

(DANSKE)
  Rapport
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé Cboe Europe - 03/03 16:55:00
117.675 DKK   +0.06%
23/02CAC40  : indice le plus résilient, W-Street attendu en baisse
CF
23/02CAC 40 : peu de changement en vue en attendant Powell
CF
12/02CAC40 : renoue avec 5.700, W-Street résiste à tout avant W-E
CF
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Détecter les flux financiers douteux, tâche immense et complexe pour les banques

29/01/2021 | 07:47
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Paris (awp/afp) - Chaque année, des montagnes d'argent sale circulent à travers la planète. Face à ce fléau, la plupart des grands établissements bancaires européens ont renforcé leurs dispositifs d'alerte ces dernières années, souvent sous la pression de sanctions.

Mais la plupart des acteurs interrogés par l'AFP en conviennent : la tâche est immense, complexe et les moyens limités. Conséquence, une part importante des flux d'argent criminel échappent à la surveillance des banques et des autorités.

"C'est extraordinairement difficile. La masse des opérations rend l'analyse très complexe", d'autant que "l'activité criminelle s'est démocratisée" ces dernières années, explique à l'AFP Michel Galiay, chargé des risques et de la conformité chez Société Générale.

En pratique, les établissement bancaires élaborent des scénarii "maison", permettant de générer des alertes informatiques en cas de montant suspects ou en cas de mouvement vers ou en provenance de certains pays, tels la Turquie ou la Syrie.

"Nous passons notre temps à tester et améliorer nos scénarii, mais les criminels s'adaptent en permanence. Donc on a besoin d'un oeil humain et l'humain a lui aussi ses faiblesses", poursuit M. Galiay.

Hausse des effectifs

À l'échelle du secteur bancaire français, les effectifs des métiers du contrôle et du risque ont augmenté de 10% sur les trois dernières années, et la part des embauches sur ces métiers a aussi progressé, représentant désormais entre 9 et 10 % des embauches CDI, selon des chiffres de la Fédération bancaire française.

Cet effort de recrutement s'est fait sous la pression des régulateurs, qui ont durci le cadre réglementaire et n'ont pas hésité à infliger de lourdes sanctions en cas de manquement à ces exigences.

L'ACRP, le superviseur bancaire français, a prononcé pas moins de 47 sanctions depuis 2011, dont 31 au cours des cinq dernières années. Et en 2018, le montant cumulé des sanctions a frôlé les 70 millions d'euros.

Les résultats sont là : les déclarations de soupçons émise par les banques se sont multipliées. Selon le rapport d'activité de Tracfin pour l'année 2019, le secteur bancaire a émis 56.588 déclarations de soupçon, soit un quasi doublement entre 2015 et 2019.

"Le nombre et la qualité des déclarations que nous font chaque année les banques augmente régulièrement", confirme-t-on chez Tracfin.

Elles "ne peuvent pas voir tous les phénomènes de blanchiment, mais sur ceux qu'elles peuvent voir facilement, elles font preuve d'un investissement très satisfaisant qui donne des résultats", salue l'organisme.

En France, "Les banques sont celles qui jouent le plus le jeu des déclarations de soupçons", parmi les 29 professionnels assujettis à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme, abonde Céleste Cornu, présidente du cabinet EuroCompliance.

"Travailler aussi sur le gendarme"

Mais dans un monde bancaire intensivement connecté et où les frontières ont été depuis longtemps abolies, un pays ou établissement moins regardant suffisent pour permettre à l'argent sale de se fondre dans les eaux du grand fleuve financier mondial.

Depuis deux ans, les scandales liés au blanchiment d'argent se sont ainsi multipliés en Europe. Parmi les cas les plus retentissants, la banque danoise Danske Bank est au coeur d'une affaire portant sur le blanchiment entre 2007 et 2015 d'environ 200 milliards d'euros au travers de sa filiale estonienne, qui a éclaboussé au passage le géant allemand Deutsche Bank.

Hors d'Europe, la Banque centrale américaine vient d'ordonner au groupe Credit Suisse de renforcer sa politique de lutte contre le blanchiment après avoir constaté des "insuffisances" de procédures dans ses opérations aux Etats-Unis.

Mais il faut aussi "travailler sur le gendarme", insiste Thierry Philipponnat, directeur de la recherche et du plaidoyer de l'ONG bruxelloise Finance Watch.

"Il y a des pays d'Europe où on peut se poser des questions sur la bonne application des règles anti-blanchiment. (...) C'est là où le scandale Danske, prouve qu'il y a eu clairement à tout le moins une complaisance voire une complicité avec de l'argent sale. Et on a eu une défaillance de la supervision. Et la supervision reste sur ces questions là au niveau national", souligne M. Philipponnat.

afp/jh


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CREDIT SUISSE GROUP AG -0.23%13.005 Cours en différé.14.34%
DANSKE BANK A/S 0.60%118.3 Cours en différé.16.84%
DEUTSCHE BANK AG 2.29%10.706 Cours en différé.16.95%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 3.62%21.48 Cours en temps réel.21.78%
US DOLLAR / TURKISH LIRA (USD/TRY) 1.34%7.4377 Cours en différé.-1.95%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur DANSKE BANK A/S
23/02CAC40  : indice le plus résilient, W-Street attendu en baisse
CF
23/02CAC 40 : peu de changement en vue en attendant Powell
CF
12/02CAC40 : renoue avec 5.700, W-Street résiste à tout avant W-E
CF
04/02Danske Bank pénalisé par le Covid-19 et des restructurations en 2020
AW
29/01Détecter les flux financiers douteux, tâche immense et complexe pour les banq..
AW
2020Les USA enquêtent sur SEB, Swedbank et Danske Bank pour blanchiment
RE
2020L'indice à suivre pour changer du Nasdaq
2020La toute-puissance des géants de l'audit écornée par les scandales
AW
2020"Je n'ai pas perdu, mais…"
2020AVIS D'ANALYSTES DU JOUR  : Aston Martin, Idorsia, Innate, Kering, LVMH, Natixis..
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur DANSKE BANK A/S
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 42 263 M 6 863 M 5 678 M
Résultat net 2021 9 699 M 1 575 M 1 303 M
Dette nette 2021 - - -
PER 2021 10,8x
Rendement 2021 5,04%
Capitalisation 100 Mrd 16 300 M 13 487 M
Capi. / CA 2021 2,38x
Capi. / CA 2022 2,33x
Nbr Employés 22 376
Flottant 78,4%
Graphique DANSKE BANK A/S
Durée : Période :
Danske Bank A/S : Graphique analyse technique Danske Bank A/S | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique DANSKE BANK A/S
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 21
Objectif de cours Moyen 121,47 DKK
Dernier Cours de Cloture 117,60 DKK
Ecart / Objectif Haut 53,1%
Ecart / Objectif Moyen 3,29%
Ecart / Objectif Bas -19,2%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
Chris Vogelzang Chief Executive Officer
Stephan Engels Chief Financial Officer
Karsten Dybvad Dalsjö Chairman
Fredrik Lindstrom Group Chief Information Officer
Frans Woelders Group Chief Operating Officer
Secteur et Concurrence