Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Danemark
  4. Nasdaq Copenhagen
  5. Danske Bank A/S
  6. Actualités
  7. Synthèse
    DANSKE   DK0010274414

DANSKE BANK A/S

(DANSKE)
  Rapport
Temps Différé Nasdaq Copenhagen  -  16:59 30/09/2022
94.84 DKK   +1.02%
30/09Electrolux Professional obtient un prêt de 137 millions de dollars pour rétablir sa facilité de crédit renouvelable
MT
26/09Les devises atteignent leur plus bas niveau depuis plus de deux ans en raison de la domination du dollar
ZR
21/09La société norvégienne Aker émet deux obligations vertes pour un montant de 193 millions de dollars
MT
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteur

L'Europe finit dans le vert, les craintes d'une forte hausse de taux refluent

22/07/2022 | 18:35
LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN LÉGÈRE HAUSSE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en légère hausse vendredi à la faveur d'une forte baisse des rendements obligataires après la contraction surprise de l'activité dans le secteur privé ce mois-ci, tandis que Wall Street évoluait dans le rouge à mi-séance dans un contexte de résultats mitigés des entreprises.

À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 0,25% à 6.216,82 points. Le Footsie britannique a avancé de 0,14% et le Dax allemand de 0,05%.

La Bourse de Milan a gagné 0,22% malgré la décision du président Sergio Mattarella de dissoudre le Parlement au lendemain de l'éclatement de la coalition de Mario Draghi qui gouvernait depuis février 2021.

L'indice EuroStoxx 50 a pris 0,11%, le FTSEurofirst 300 0,26% et le Stoxx 600 0,4%.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice parisien a gagné 2,99% et le Stoxx 600 paneuropéen 2,97%.

La tendance positive en Europe a été soutenue par les valeurs défensives et l'espoir d'une politique monétaire moins agressive que prévu, l'activité dans le secteur privé de la zone euro s'étant contractée contre toute attente en juillet avec un indice PMI composite tombé à 49,4 en première estimation après 52,0 en juin et un consensus Reuters à 51,0.

Au Royaume-Uni, la croissance de l'activité privée est, elle, tombée au plus bas en 17 mois avec un indice PMI composite "flash" en recul à 52,8.

Selon les analystes, ces nouvelles données suggèrent que la zone euro est déjà entrée en récession ou est en passe de l'être, ce qui obligerait la Banque centrale européenne à modérer le rythme futur de la hausse de ses taux au lendemain d'un relèvement du coût du crédit de 50 points de base.

Sur les marchés obligataires, le rendement du Bund allemand à dix ans est passé vendredi brièvement sous les 1%, alors que la Bundesbank s'attend à une croissance moins importante que prévu au troisième trimestre.

"L'attention du marché est passée des inquiétudes sur l'inflation à celles sur la croissance, avec le sentiment que les mauvaises nouvelles redeviennent de bonnes nouvelles", écrit Barclays, ajoutant que les résultats décevants des entreprises, les données économiques et la crise politique en Italie "compliquent le travail d'une BCE plus restrictive".

VALEURS

Le compartiment défensif de l'immobilier, en hausse de 4,28%, au plus haut depuis le 10 juin, a enregistré la meilleure progression du Stoxx 600, tandis que les banques, en repli de 1,2%, ont accusé la plus forte baisse, en réaction au recul des rendements obligataires.

Aux valeurs, Publicis, qui avait déjà bondi la veille de 5,05% à la faveur du relèvement de ses prévisions annuelles, a pris encore 1,53% avec le changement de recommandation de JPMorgan à "surpondérer" sur la valeur. Son concurrent britannique WPP a avancé de 0,20%, tandis que le compartiment des médias a gagné 0,51%.

Dans le rouge, Ubisoft a perdu 1,34% après avoir annoncé le report de la sortie du jeu "Avatar : Frontier of Pandora" à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre.

Danske Bank a reflué de 2,16% et le fabricant suisse d'ascenseurs Schindler de 3,87% en réaction à l'abaissement de leurs prévisions annuelles.

Uniper a plongé de 28,9% malgré l'annonce de son renflouement.

A WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones recule de 0,21%, le Standard & Poor's 500 cède 0,68% et le Nasdaq 1,56%.

Les résultats jugés décevants de Snap (-38,68%) et de Twitter (-0,88%), qui entraînent dans leur sillage d'autres géants du secteur technologique comme Meta Platforms (-7,24%) et Alphabet (-5,19%), pèsent sur le Nasdaq.

A l'opposé, American Express, en hausse de 2,85% après le relèvement de sa prévision de croissance annuelle, offre un peu de soutien au Dow.

TAUX

Les rendements obligataires en Europe ont fini en net repli après les données sur l'activité privée: le taux du Bund allemand à dix ans a perdu environ 20 points de base à 1,023% après être tombé brièvement en séance sous les 1% pour la première fois depuis le 30 mai.

Son équivalent français de même échéance a également abandonné près de 20 points à 1,622%.

"Je pense qu'il est assez clair que le marché s'inquiète de plus en plus d'une récession dans la zone euro cet hiver: l'activité est déjà en train de chuter d'une falaise et ce avant une éventuelle coupure du gaz russe en hiver", a commenté Michael Brown, responsable marchés chez Caxton.

L'écart de rendements ("spread") entre le dix ans allemand et italien est remonté vendredi jusqu'à 247 points de base, malgré l'annonce jeudi par la BCE d'un nouveau programme d'achat d'obligations pour limiter un creusement excessif des spreads des pays de la zone euro, les observateurs soulignant le manque de détails et les conditions assez floues de cet outil, baptisé Instrument de protection de la transmission (IPT).

Aux Etats-Unis, le rendement des bons du Trésor reflue également, de 12 points à 2,779%, les traders estimant à seulement 16,3% la probabilité d'une hausse de 100 points de base des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) la semaine prochaine.

CHANGES

L'euro recule de 0,12% à 1,0216 dollar en réaction aux derniers chiffres des PMI.

Le dollar, lui, reflue de 0,44% face à un panier de devises de référence après la baisse surprise, pour la première fois en près de deux ans, de l'activité des entreprises, l'indice S&P Global composite étant ressorti en juillet à 47,5 en lecture "flash" contre 52,3 en juin.

PÉTROLE

Les cours pétroliers sont volatils au gré des tensions sur l'approvisionnement et des craintes sur la demande mondiale.

Le Brent gagne 1,3% à 105,21 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,04% à 97,35 dollars.

(Certaines données peuvent accuser un léger décalage)

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

par Claude Chendjou


© Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DANSKE BANK A/S 1.02%94.84 Cours en différé.-16.88%
PUBLICIS GROUPE SA 3.58%48.9 Cours en temps réel.-17.40%
SCHINDLER HOLDING AG 1.18%154.65 Cours en différé.-37.74%
UNIPER SE -0.41%3.906 Cours en différé.-90.66%
Toute l'actualité sur DANSKE BANK A/S
30/09Electrolux Professional obtient un prêt de 137 millions de dollars pour rétablir sa fac..
MT
26/09Les devises atteignent leur plus bas niveau depuis plus de deux ans en raison de la dom..
ZR
21/09La société norvégienne Aker émet deux obligations vertes pour un montant de 193 million..
MT
20/09Aker choisit des coordinateurs et des teneurs de livres pour une éventuelle émission d'..
MT
19/09La société finlandaise Pivo sort de la fusion à trois avec MobilePay de Danske Bank et ..
MT
16/09Les traders commencent à évaluer la possibilité d'une réduction des taux de la BCE à la..
ZR
06/09Instalco renforce sa position de capital pour les investissements futurs avec une nouve..
MT
06/09Les actions se redressent après trois jours de baisse suite à la relance de la Chine
ZR
31/08Goldman Sachs voit une hausse de 75 pb du taux de la BCE en septembre
ZR
31/08Danske Bank annule la dette de 90 000 clients en recouvrement de créances
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur DANSKE BANK A/S
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 40 559 M 5 344 M 5 450 M
Résultat net 2022 10 448 M 1 377 M 1 404 M
Dette nette 2022 - - -
PER 2022 7,77x
Rendement 2022 6,70%
Capitalisation 80 741 M 10 638 M 10 849 M
Capi. / CA 2022 1,99x
Capi. / CA 2023 1,82x
Nbr Employés 21 663
Flottant 77,7%
Graphique DANSKE BANK A/S
Durée : Période :
Danske Bank A/S : Graphique analyse technique Danske Bank A/S | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique DANSKE BANK A/S
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 18
Dernier Cours de Clôture 94,84 DKK
Objectif de cours Moyen 128,35 DKK
Ecart / Objectif Moyen 35,3%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Carsten Rasch Egeriis Chief Executive Officer
Stephan Engels Chief Financial Officer
Martin Blessing Director
Frans Woelders Group Chief Operating Officer
Satnam Lehal Chief Compliance Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
DANSKE BANK A/S-16.88%10 638
JPMORGAN CHASE & CO.-32.96%312 252
BANK OF AMERICA CORPORATION-31.09%246 360
INDUSTRIAL AND COMMERCIAL BANK OF CHINA LIMITED-18.64%203 533
WELLS FARGO & COMPANY-16.17%153 619
CHINA CONSTRUCTION BANK CORPORATION-18.33%142 490