La société britannique de livraison de repas Deliveroo a déclaré qu'elle se développait dans le commerce de détail non alimentaire, en misant sur les jouets, l'électronique et d'autres biens pour stimuler la croissance, après avoir réitéré ses prévisions de bénéfices pour 2023.

Le groupe, qui est en concurrence avec Just Eat Takeaway.com et Uber Eats sur les marchés d'Europe, du Moyen-Orient et d'Asie, a déclaré qu'il avait lancé "Deliveroo Shopping" sur son application, ce qui permettra aux clients d'acheter des articles non alimentaires, y compris des produits D.I.Y. grâce à un partenariat avec le fournisseur de matériel Screwfix.

En se développant dans ces nouvelles catégories, Deliveroo, qui compte 162 000 restaurants et 20 000 épiceries sur sa plateforme et exploite un réseau de livreurs, se retrouvera de plus en plus en concurrence avec son actionnaire Amazon.

L'entreprise américaine détient une participation de 14,13 %.

À moyen terme, Deliveroo a déclaré qu'elle s'attendait à ce que sa valeur brute de transaction (VBT) augmente d'un pourcentage moyen de 10 % chaque année, et a réitéré ses prévisions selon lesquelles sa marge bénéficiaire en pourcentage de la VBT s'élèverait à plus de 4 % d'ici 2026.

"La marge de croissance reste importante", a déclaré Will Shu, directeur général de Deliveroo, dans un communiqué publié à l'occasion d'une journée des investisseurs qui se tiendra mercredi.

Pour son exercice 2023, l'entreprise a déclaré qu'elle continuait de s'attendre à un bénéfice de base ajusté compris entre 60 et 80 millions de livres.