Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

ELECTRICITÉ DE FRANCE

(EDF)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Electricite de France : EDF veut pouvoir présenter son nouveau modèle d'EPR mi-2021

15/10/2020 | 13:09
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
EDF VEUT POUVOIR PRÉSENTER SON NOUVEAU MODÈLE D'EPR MI-2021

PARIS (Reuters) - EDF a annoncé jeudi une nouvelle série d'engagements dans le cadre de son plan d'amélioration des performances de la filière nucléaire française, le groupe souhaitant notamment être en mesure de présenter mi-2021 un nouveau modèle de réacteur EPR tirant les leçons des déboires des chantiers en cours.

Après avoir tracé les grandes lignes de ce plan "excell" fin 2019, EDF a précisé lors d'une conférence de presse que son offre d'EPR 2 - présenté comme plus simple et moins cher à construire - bénéficierait dans l'optique d'une paire de réacteurs d'une division par dix "a minima" des reprises d'études et de fabrications par rapport à l'unité en cours de construction à Flamanville (Manche).

Le groupe compte également, toujours pour la mi-2021, "sécuriser les gains prévus en termes de coûts et de délais" pour le projet de Sizewell C, qu'il envisage de construire dans l'est de l'Angleterre, par rapport à celui d'Hinkley Point C.

A la même échéance, EDF vise aussi un nouveau mode de contrôle des grands projets, un séquencement plus "robuste" des chantiers, des fabrications et constructions "garanties conformes du premier coup", un mode de relations avec ses fournisseurs davantage basé sur les résultats ou encore un nouveau système d'habilitation des soudeurs sur les nouveaux contrats du parc existant et sur les projets "neufs".

Le groupe a confié en début d'année le poste de délégué général à la qualité industrielle et aux compétences à Alain Tranzer, venu du groupe automobile PSA, pour mettre en oeuvre le plan "excell" élaboré fin 2019 à la suite d'un rapport d'audit de Jean-Martin Folz analysant les dérapages successifs de coûts et de délais de l'EPR de Flamanville.

"Je ne crois pas au changement lent. Le changement est rapide ou il n'est pas (...). Il y a urgence à délivrer des résultats concrets, visibles, sur le terrain", a-t-il dit lors d'une conférence presse.

"La standardisation et la réplication sont un levier majeur pour 'dérisquer' les projets en termes de coûts et de délais", a ajouté Alain Tranzer, évoquant un gain de l'ordre de "30% sur les délais d'ingénierie et de 30% sur les coûts".

"PROUVER QU'ON A RAISON DE NOUS FAIRE CONFIANCE"

"Mi-2021, c'est le moment où on a prévu de remettre l'offre engageante d'EPR 2 ; c'est le moment où on veut prouver qu'on a raison de nous faire confiance parce qu'on a obtenu déjà des résultats visibles sur notre capacité à délivrer - dans le respect des coûts et des délais annoncés - les futures centrales qu'on voudra bien nous commander", a également dit le dirigeant.

Emmanuel Macron avait demandé à EDF en 2018 de travailler à un programme de nouveaux réacteurs nucléaires "en prenant des engagements fermes sur le prix pour qu'il soit compétitif", afin d'être prêt en 2021 "pour que le choix (...) proposé aux Français puisse être un choix transparent et éclairé".

Le gouvernement a cependant renvoyé sa décision sur la construction de nouveaux réacteurs après la mise en service de l'EPR de Flamanville 3, soit après un chargement du combustible programmé fin 2022 selon le dernier calendrier fourni par EDF.

Estimé à trois milliards d'euros lors de l'annonce du projet en 2004, l'EPR de Flamanville devait initialement entrer en service en 2012. Selon les dernières estimations en date, le coût de construction de cette "tête de série" est prévu à 12,4 milliards.

Xavier Ursat, directeur exécutif d'EDF en charge de la direction "ingénierie et projets nouveau nucléaire", a pour sa part déclaré que l'impact de la crise du coronavirus sur le chantier de Flamanville était pour le moment vu comme "tout à fait modéré" et a indiqué que le groupe espérait obtenir d'ici à la fin du mois de novembre l'autorisation de réparer les soudures défectueuses les moins accessibles du réacteur.

Il a aussi confirmé que le groupe visait avec l'EPR 2 une réduction de coûts de l'ordre de 30% par rapport à la facture d'un chantier de Flamanville qui se serait déroulé dans des conditions normales.

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Stéphane Brosse et Jean-Michel Bélot)


© Reuters 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
12:55Point marchés-Le regain d'aversion au risque se confirme
RE
11:57EDF : plus forte hausse du SBF 120 à la mi-séance du vendredi 21 janvier 2022
AO
10:12ELECTRICITE DE FRANCE : Information presse du 21 janvier 2022
PU
20/01MARCHÉS : Wall Street au rebond, l'Europe sans grande tendance
AW
20/01EDF : Les représentants du personnel déclenchent un droit d'alerte économique
RE
20/01EDF-Les représentants des salariés déclenchent un droit d'alerte économique
RE
20/01AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Bouygues, Danone, LVMH, FDJ, Eramet, Nestlé, Richemont, Thulé....
20/01Edf-morgan stanley abaisse sa recommandation à "pondération en ligne" contre "sur-pond..
RE
19/01France-La CRE étudiera un éventuel rattrapage des tarifs de l'électricité à réaliser En..
RE
19/01La France soutient EDF dans son projet de plafonner les hausses de prix de l'électricit..
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 74 156 M 84 102 M -
Résultat net 2021 4 364 M 4 949 M -
Dette nette 2021 49 769 M 56 445 M -
PER 2021 6,09x
Rendement 2021 6,46%
Capitalisation 26 343 M 29 871 M -
VE / CA 2021 1,03x
VE / CA 2022 0,99x
Nbr Employés 161 203
Flottant 17,4%
Graphique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Durée : Période :
Electricité de France : Graphique analyse technique Electricité de France | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 16
Dernier Cours de Cloture 8,14 €
Objectif de cours Moyen 12,51 €
Ecart / Objectif Moyen 53,7%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Jean-Bernard Levy Chairman & Chief Executive Officer
Xavier Rene Louise Girre Executive Director-Finance
Christophe Salomon Group Chief Information Officer
Laurence Parisot Independent Director
Claire Pédini Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
ELECTRICITÉ DE FRANCE-21.24%29 871
NATIONAL GRID PLC3.06%54 335
SEMPRA2.71%43 072
ABU DHABI NATIONAL ENERGY COMPANY PJSC-0.76%40 100
ENGIE5.52%37 632
E.ON SE0.33%36 164