Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

ELECTRICITÉ DE FRANCE

(EDF)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Le gouvernement ouvre un débat sur la trajectoire énergétique de la France

17/03/2018 | 10:01
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

PARIS (awp/afp) - Le gouvernement, qui planche sur la feuille de route énergétique de la France, ouvre lundi un débat sur ce sujet délicat alors que s'élèvent des inquiétudes sur la place qui sera accordée au nucléaire.

Cette consultation publique, qui se tiendra jusqu'au 30 juin, abordera des thèmes tels que le positionnement des différentes filières d'énergies renouvelables et la sécurité d'approvisionnement.

Elle aura lieu dans le cadre de l'élaboration de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour la période 2019-2023, qui doit placer la France sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs de long terme, parmi lesquels la réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990 et 32% d'énergies renouvelables dans la consommation (40% de la production) en 2030.

La feuille de route doit également s'atteler à la question sensible de la réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité. Après avoir renoncé à la diminuer de 75 à 50% d'ici à 2025, le gouvernement ne s'est pas fixé de date butoir pour atteindre cet objectif.

"Tout dépend de l'utilisation qu'on va faire du biogaz, de l'hydrogène, du stockage et de notre capacité à changer d'échelle dans le développement des énergies renouvelables", a récemment averti le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot.

Car le gouvernement veut éviter de compenser la baisse du nucléaire par un recours aux énergies fossiles, ce qui augmenterait les émissions de gaz à effet de serre et compromettrait les engagements climatiques de la France.

- Enjeux industriels et sociaux -

Par ailleurs, M. Hulot a indiqué qu'il ne comptait "pas brutaliser" EDF pour sortir du nucléaire et qu'il avait demandé à l'électricien d'élaborer son propre scénario pour la PPE.

Le parc nucléaire actuel compte 58 réacteurs, dont les deux de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) qui doivent normalement fermer à la fin de l'année, lorsque le combustible sera chargé dans le nouvel EPR de Flamanville. EDF ne souhaite pas en arrêter d'autre avant 2029.

"Il y a nos objectifs en termes de politique énergétique (...) et ce que dit EDF sur des critères sociaux, économiques et d'investissements", a affirmé jeudi le secrétaire d'Etat à la Transition écologique Sébastien Lecornu en marge d'une visite à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), insistant sur la nécessité d'arriver à une part de l'atome de 50% "dans un délai raisonnable" tout en ayant "une vision industrielle et sociale".

Pour l'heure, le gouvernement a retenu comme base de discussion deux scénarios élaborés par le gestionnaire du réseau de transport d'électricité RTE, impliquant la fermeture de neuf ou 16 réacteurs nucléaires d'ici à 2035. Il a écarté d'autres propositions ciblant un nombre plus important de réacteurs.

- "Débat tronqué" -

Des ONG ont ainsi indiqué la semaine dernière redouter "un débat tronqué" dans le cadre de l'élaboration de la feuille de route énergétique, estimant qu'elle occulte la question de la sécurité nucléaire et qu'elle manque d'ambition.

"Le gouvernement ne met pas les vrais débats autour de la table, on va le faire", avait déclaré Anne Bringault, de l'ONG CLER.

France Nature Environnement, WWF, la Fondation pour la Nature et l'Homme, Greenpeace, le Réseau sortir du nucléaire, CLER et Réseau action climat ont présenté une série de propositions, parmi lesquelles rénover massivement les logements privés, renforcer les énergies renouvelables et réduire drastiquement la part du nucléaire.

Ces ONG souhaitent en outre voir le nombre de réacteurs à fermer inscrit dans la PPE.

La question se pose aussi de savoir quels seront les réacteurs concernés par les arrêts.

"La PPE est un gros décret - est-ce que matériellement dans ce gros décret il y a des listes de réacteurs ciblés? C'est des choses qui font l'objet de discussions et de réunions de travail en ce moment même", a commenté M. Lecornu.

Une première version du texte doit être présentée avant l'été, pour une adoption d'ici à la fin de l'année.

jmi-vac/tq/pb


© AWP 2018
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ELECTRICITÉ DE FRANCE 2.06%13.1 Cours en temps réel.1.59%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
26/10EDF boucle le financement d'un important parc photovoltaïque au Chili
DJ
26/10Le groupe EDF et AME finalisent le financement du plus grand parc solaire du Chili
PU
25/10BOURSE DE PARIS : Paris attend les résultats d'entreprises
AW
21/10EDF : souscrit pour 50 ME au Fonds France Nucléaire
CF
21/10EDF et l'Etat français lancent un fonds d'investissement dans la filière nucléaire
DJ
21/10ELECTRICITE DE FRANCE : Création du "Fonds France Nucléaire", le fonds d'investissement dé..
PU
20/10ELECTRICITE DE FRANCE : IZI by EDF innove avec l'offre Pompe à chaleur garantie 10 ans pou..
PU
19/10BOURSE DE PARIS : Paris attentiste
AW
19/10EN DIRECT DES MARCHES : EDF, Danone, Technip Energies, Apple, BHP, Samsung, Ericsson...
18/10ELECTRICITE DE FRANCE : Macron veut annoncer avant Noël la construction de six nouveaux ré..
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 73 440 M 85 203 M -
Résultat net 2021 4 537 M 5 264 M -
Dette nette 2021 50 757 M 58 887 M -
PER 2021 9,19x
Rendement 2021 4,28%
Capitalisation 41 357 M 47 950 M -
VE / CA 2021 1,25x
VE / CA 2022 1,18x
Nbr Employés 161 203
Flottant 14,9%
Graphique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Durée : Période :
Electricité de France : Graphique analyse technique Electricité de France | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 17
Dernier Cours de Cloture 13,10 €
Objectif de cours Moyen 15,04 €
Ecart / Objectif Moyen 14,8%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Jean-Bernard Lévy Chairman & Chief Executive Officer
Xavier Rene Louise Girre Executive Director-Finance
Christophe Salomon Group Chief Information Officer
Laurence Parisot Independent Director
Claire Pédini Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
ELECTRICITÉ DE FRANCE1.59%47 056
NATIONAL GRID PLC6.68%45 417
SEMPRA2.32%41 628
ENGIE-2.62%33 921
E.ON SE20.54%32 672
PUBLIC SERVICE ENTERPRISE GROUP INCORPORATED10.82%32 322