Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

ELECTRICITÉ DE FRANCE

(EDF)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Projet de vaste piscine nucléaire à la Hague: le public invité à s'exprimer

20/11/2021 | 08:01
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

LA HAGUE (awp/afp) - Faut-il construire une piscine pour combustibles irradiés supplémentaire à La Hague (Manche), site qui concentre le plus de radioactivité en Europe ? Le public peut s'exprimer à partir de lundi sur ce sujet qui relance le débat sur le traitement des déchets nucléaires en France.

La commission nationale du débat public (CNDP) organise jusqu'au 18 février une "concertation préalable" sur ce projet de "bassin d'une capacité de stockage totale de 6.500 tonnes" qui vise à "éviter la saturation" des piscines actuelles de La Hague. Les combustibles irradiés dans toutes les centrales de France y refroidissent, soit un peu moins de 10.000 tonnes actuellement, l'équivalent de 100 coeurs de réacteurs.

Des réunions publiques sont prévues dans la Manche et chacun peut également donner son avis sur le site projet-piscine.edf.fr.

En incluant "la possibilité d'installer un 2e bassin ultérieurement" mentionnée dans le projet, les capacités théoriques d'entreposage "doubleraient", s'inquiète Guillaume Hédouin, conseiller régional EELV opposé au projet. L'absence d'eau sur les combustibles peut entraîner une catastrophe nucléaire.

"On a là une question lourde qui se pose: est-ce que c'est raisonnable de laisser une telle quantité de matière nucléaire au même endroit", s'était interrogée en 2018 Barbara Pompili, alors députée LREM après avoir visité La Hague.

Dans un rapport parlementaire publié la même année, elle indiquait "continuer de s'interroger sur la nécessité d'(y) construire à grand frais une piscine centralisée dotée de deux bassins ayant pratiquement chacun la taille d'un terrain de football".

La nouvelle piscine évaluée à 1,25 milliard d'euros serait toutefois "protégée par une paroi bunkerisée" selon EDF, contrairement aux bassins actuels propriété d'Orano qui les considère comme sûrs.

Le sénateur PS de la Manche Jean-Michel Houllegatte est lui favorable au projet.

L'unité recyclage d'Orano emploie 4.800 personnes en France.

Surtout, le lancement de ce projet est "vraiment urgent", face aux risques de saturation des bassins actuels, estimait en juin 2020 le président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) Bernard Doroszczuk.

Fin 2016, le taux d'espace disponible dans les piscines était de 7,4% selon Orano. Si les bassins sont pleins, les réacteurs doivent progressivement s'arrêter.

"Exception française"

Aujourd'hui, le gendarme du nucléaire redoute même une "saturation (...) beaucoup plus rapide que prévu" des piscines de la Hague, selon un document daté du 25 octobre, deux semaines avant que l'Elysée n'annonce sa volonté de "relancer la construction de réacteurs nucléaires".

Les craintes de l'ASN sont liées à "l'aggravation des difficultés auxquelles Orano est confrontée" dans son usine de Marcoule (Gard) pour faire du MOX, un combustible fabriqué à partir du retraitement des combustibles irradiés entreposés à La Hague, selon l'ASN.

Comme Marcoule produit moins, La Hague retire moins de combustibles de ses piscines qui continuent à se remplir.

D'autant qu'Orano a dû arrêter fin septembre pour au moins de deux mois une de ses deux usines de retraitement de la Hague à la suite notamment d'un problème de corrosion.

La mise en service du premier bassin est annoncée par EDF pour 2034. Orano a demandé l'autorisation de mettre plus de combustibles de ses piscines en attendant.

Selon Yannick Rousselet de Greenpeace France, une saturation est désormais redoutée pour 2028.

Pour l'ONG comme pour EELV, il faut renoncer au retraitement et aux piscines de la Hague, pour entreposer les combustibles à sec à côté de chaque centrale, comme cela se fait à l'étranger. Et pour eux, c'est faisable dans les délais imposés par les risques de saturation.

"Le retraitement constitue une exception française qui contribue à l'accroissement des risques en matière de sûreté et présente une pertinence économique contestable", écrivait Mme Pompili dans son rapport préconisant d'étudier la piste de l'entreposage à sec. L'ASN a aussi demandé à EDF d'y réfléchir en parallèle à son projet de bassin.

Selon Orano, le retraitement sert à réduire le volume des déchets. Pour EELV, le retraitement est "un tour de passe-passe, un vrai scandale". Les combustibles recyclés fabriqués par Orano sont très peu utilisés dans les faits, selon les écologistes.

clc/et/dlm


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
18:31EDF : création de la société Waste2Glass avec Veolia
CF
18:28Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Mercredi 1er décembre 2021
AO
18:23VEOLIA : création d'une co-entreprise avec EDF
CF
18:17VEOLIA ENVIRONNEMENT : EDF et Veolia annoncent la création de Waste2Glass
AO
18:06EDF et Veolia annoncent la création de la co-entreprise Waste2Glass
RE
18:01Veolia et EDF créent une coentreprise dédiée à la vitrification des déchets radioactifs
DJ
16:31EDF va acheter de l'électricité au parc éolien offshore de RWE sur la côte britannique
ZR
06:00Agenda FRANCE & INTERNATIONAL À 7 JOURS
RE
29/11Agenda FRANCE & INTERNATIONAL À 7 JOURS
RE
29/11Nucléaire-La Criirad évoque un défaut potentiel de conception de l'EPR
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 73 250 M 83 014 M -
Résultat net 2021 4 543 M 5 148 M -
Dette nette 2021 51 634 M 58 516 M -
PER 2021 8,68x
Rendement 2021 4,54%
Capitalisation 38 973 M 43 923 M -
VE / CA 2021 1,24x
VE / CA 2022 1,16x
Nbr Employés 161 203
Flottant 14,9%
Graphique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Durée : Période :
Electricité de France : Graphique analyse technique Electricité de France | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 17
Dernier Cours de Cloture 12,35 €
Objectif de cours Moyen 15,01 €
Ecart / Objectif Moyen 21,6%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Jean-Bernard Lévy Chairman & Chief Executive Officer
Xavier Rene Louise Girre Executive Director-Finance
Christophe Salomon Group Chief Information Officer
Laurence Parisot Independent Director
Claire Pédini Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
ELECTRICITÉ DE FRANCE-4.27%43 923
NATIONAL GRID PLC15.75%48 176
ABU DHABI NATIONAL ENERGY COMPANY PJSC-6.25%41 325
SEMPRA-2.52%39 662
ENGIE2.99%35 121
PUBLIC SERVICE ENTERPRISE GROUP INCORPORATED10.21%32 489