L'autorité italienne de protection des données a infligé jeudi une amende de plus de 79 millions d'euros (85,40 millions de dollars) à une unité d'Enel, la plus grande entreprise de services publics du pays, l'accusant d'avoir mal utilisé les données personnelles des utilisateurs à des fins de télémarketing.

L'autorité, connue sous le nom de Garante, a déclaré dans un communiqué qu'Enel Energia aurait utilisé les données personnelles de clients dans le cadre d'au moins 9 300 contrats pour promouvoir illégalement ses services d'énergie et de gaz.

Elle a ajouté qu'Enel Energia aurait également acquis auprès de quatre sociétés les données personnelles de 978 utilisateurs qui n'appartenaient pas au réseau de vente de la société.

Cette amende, la plus importante jamais infligée par la Garante, fait suite à une enquête de la police financière italienne sur les quatre sociétés, auxquelles la Garante a infligé une amende de 1,8 million d'euros en juin, et à la saisie de certaines de leurs bases de données.

L'organisme de surveillance a également déclaré que les systèmes d'information d'Enel Energia relatifs à la gestion des clients et à l'activation des services présentaient de "graves lacunes en matière de sécurité".

Enel n'était pas immédiatement disponible pour commenter. (1 $ = 0,9251 euro) (Reportage d'Alessandro Parodi et Francesca Landini, édition de Keith Weir)