(Alliance News) - Les marchés boursiers européens - avec Milan seul en légère hausse - ont évolué à la baisse mercredi, prenant une pause après les gains récents des deux sessions précédentes, alors qu'ils attendaient de nouveaux indices du côté des données macroéconomiques.

En ce qui concerne les données macroéconomiques, le compte courant de la zone euro a affiché un excédent de 39 milliards d'euros en avril, en hausse par rapport aux 36 milliards d'euros du mois précédent, a indiqué la Banque centrale européenne mercredi. L'excédent du compte courant s'est élevé à 337 milliards d'euros, soit 2,3 % du PIB de la zone euro, au cours de la période de 12 mois se terminant en avril, après un déficit de 53 milliards d'euros un an plus tôt.

L'inflation britannique a ralenti à 2 %, comme prévu, mais l'inflation des services est restée stable. La Banque d'Angleterre décidera de sa politique monétaire demain, les traders étant prêts à confirmer le taux principal à 5,25 %, le plus élevé depuis 16 ans.

Le FTSE Mib progresse ainsi de 0,1 % pour atteindre 33 336,16 points.

En Europe, le FTSE 100 de Londres cède 0,1 %, le CAC 40 de Paris abandonne 0,5 % et le DAX 40 de Francfort recule de 0,3 %.

Parmi les listes plus petites, le Mid-Cap abandonne 0,4 pour cent à 47 033,86, le Small-Cap grimpe de 0,2 pour cent à 28 648,61, tandis que l'Italie Growth est dans le vert de 0,2 pour cent à 8 090,71.

Sur la liste des blue chips, une bonne session pour Stellantis, qui est en hausse de 0,7 %, dans sa troisième session avec une bougie haussière.

Eni a également bien démarré, en hausse de 1,1%, après deux séances précédentes dans le vert.

Enel, en revanche, cède 0,2%. Enel Finance International - une société financière contrôlée par Enel - a annoncé mercredi qu'elle avait lancé un "Sustainability-Linked Bond" multi-tranches destiné aux investisseurs institutionnels aux Etats-Unis et sur les marchés internationaux pour un montant total de 2 milliards de dollars. L'émission, qui est garantie par Enel, a été sursouscrite environ trois fois, pour un total d'ordres d'environ 5,6 milliards d'USD. Le produit de l'émission devrait être utilisé pour financer les besoins ordinaires du groupe, y compris le refinancement de la dette arrivant à échéance.

Brunello Cucinelli, d'autre part, est en baisse de 0,6 %, se dirigeant vers sa cinquième séance de clôture dans une tendance baissière.

Campari - en baisse de 1,0% - a annoncé mardi qu'elle avait placé avec succès une obligation non notée à 7 ans destinée uniquement aux investisseurs institutionnels. L'offre concerne une obligation d'un montant nominal total de 220 millions d'euros, arrivant à échéance le 25 juin 2031 et payant un coupon annuel fixe de 4,256%. La société a indiqué que les obligations seront émises à un prix d'émission de 100 % de la valeur nominale.

Sur la moyenne capitalisation, Fincantieri a fait un pas en arrière, abandonnant 2,5%, après un feu vert de 0,5% la veille. Le titre sortait auparavant de sept séances consécutives de bougies haussières.

Moltiply Group, quant à lui, était en baisse de 2,4 % à 31,50 euros par action, après la baisse de 0,3 % de la veille.

Saras a baissé de 0,2 % à 1,62 EUR par action. Après avoir repris la participation de Moratti, Vitol a lancé une offre publique d'achat pour les actions restantes - environ 55% - de Saras qui n'étaient pas encore détenues. Comme l'ont annoncé les deux sociétés mardi, Vitol offrira 1,60 EUR pour chacune des 518,5 millions d'actions de Saras, pour un montant maximum de 532,9 millions d'EUR.

Maire - en baisse de 0,9% - a annoncé mardi que Kinetics Technology s'était vu attribuer un projet EPC par Holborn Europa Raffinerie GmbH pour la construction d'une usine d'hydrogénation d'huile végétale à la raffinerie de Holborn à Hambourg, en Allemagne. L'usine, qui sera opérationnelle début 2027, comprend l'unité de prétraitement, l'unité HVO et l'infrastructure d'interconnexion avec les usines existantes. La valeur du contrat est d'environ 400 millions d'USD.

Danieli a progressé de 1,2 % à 38,70 EUR. L'action a atteint son plus haut niveau sur 52 semaines à 39,20 EUR.

Du côté des petites capitalisations, Giglio Group a bien progressé, augmentant de 3,6 % pour atteindre 0,3780 EUR par action, suite à la hausse de 1,1 % de mardi.

Webuild a pris la tête, avançant de 1,3 % à 2,03 euros par action, dans sa troisième session haussière.

Sogefi, quant à elle, a progressé de 5,7% à 3,17 euros par action, en position pour sa troisième session haussière. La société a annoncé que le conseil d'administration a décidé de proposer à l'assemblée générale des actionnaires du 18 juillet la distribution d'un dividende extraordinaire par action de 0,923 EUR, avant retenues fiscales, pour chacune des actions en circulation, à l'exclusion des actions propres détenues à la date d'enregistrement, pour un montant total estimé à 110 millions EUR.

Aedes, quant à lui, a chuté de 5,7% à 0,2320 EUR par action, après deux séances au cours desquelles il a gagné environ 14%.

Parmi les PME, Comal a gagné 5,9%, dans sa troisième séance de hausse.

Aton Green Storage a progressé de 7,6%, visant sa douzième bougie haussière de la journée.

En fin de journée, Alfonsino a baissé de 4,6%, dans sa cinquième session baissière.

À New York, dans la nuit européenne, le Dow a augmenté de 0,2 pour cent, le Nasdaq a clôturé juste au-dessus de la parité, tandis que le S&P 500 a augmenté de 0,3 pour cent.

Parmi les bourses asiatiques, le Nikkei a augmenté de 0,2 pour cent, le Shanghai Composite a cédé 0,4 pour cent, tandis que le Hang Seng a gagné 0,4 pour cent.

Parmi les devises, l'euro s'est échangé à 1,0736 USD contre 1,0747 USD mardi à la clôture des marchés boursiers européens, tandis que la livre valait 1,2731 USD contre 1,2708 USD mardi soir.

Parmi les matières premières, le Brent s'échange à 85,14 USD le baril contre 84,77 USD le baril à la clôture de mardi. L'or, quant à lui, se négocie à 2 328,78 USD l'once contre 2 323,46 USD la nuit dernière.

Le calendrier macroéconomique de mercredi comprend des données sur les taux hypothécaires à 30 ans aux États-Unis, alors que les marchés boursiers américains seront fermés pour le mois de juin.

Par Maurizio Carta, journaliste à Alliance News

Commentaires et questions à redazione@alliancenews.com

Copyright 2024 Alliance News IS Italian Service Ltd. Tous droits réservés.