Plenitude, l'entreprise de distribution et d'énergies renouvelables de l'énergéticien italien Eni, est prête à entrer à la bourse de Milan dès que les conditions du marché le permettront, a déclaré mercredi son directeur général Stefano Goberti.

Eni a dû geler l'introduction en bourse de Plenitude en 2022 en raison de la crise énergétique déclenchée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Après cela, Eni a entamé des discussions avec des investisseurs et a signé un accord en décembre dernier avec Energy Infrastructure Partners (EIP), en vertu duquel le fonds suisse a obtenu 7,6 % de la société par le biais d'une augmentation de capital réservée. L'accord ne signifie pas que Plenitude a changé ses plans, a déclaré le PDG de Plenitude.

"Nous sommes prêts pour l'introduction en bourse, mais nous devons évidemment vérifier les conditions du marché... Lorsque les conditions seront bonnes, nous procéderons certainement à l'introduction en bourse", a déclaré M. Goberti à Reuters en marge d'une conférence organisée par l'EIP à Zurich.

EIP a investi près de 600 millions d'euros dans Plenitude, évaluant la société à faible émission de carbone à environ 10 milliards d'euros, dette comprise. Elle a obtenu un siège sur les sept qui composent le conseil d'administration de Plenitude.

"Leur contribution a été très positive jusqu'à présent... ils connaissent très bien le secteur de l'énergie et le marché financier", a déclaré M. Goberti.

Pour relancer le processus de cotation, Plenitude attend une baisse de la volatilité et un marché des actions plus réceptif, a déclaré le PDG de Plenitude, ajoutant qu'il y avait quelques signes initiaux d'un retour des candidats à l'introduction en bourse, mais seulement dans des secteurs spécifiques.

"Nous avons commencé à voir quelques introductions en bourse dans le monde et en Europe, mais dans notre secteur - lié aux énergies renouvelables et à la transition énergétique - le soleil est encore pâle, alors attendons un soleil un peu plus chaud et nous pourrons alors certainement lancer la cotation", a déclaré M. Goberti.

Plenitude vise une base de 11,5 millions de clients, contre un peu plus de 10 millions actuellement.

M. Goberti a déclaré que la société se concentrait sur la croissance organique de sa base de clients, mais il n'a pas exclu la possibilité d'acheter un portefeuille de clients si une bonne occasion se présentait. (Reportage de Francesca Landini, édition de Keith Weir)